planète idées actualité idées
IDE
IDE
IDE
IDE
nos éditions nos flux rss
Une conception pensée avec les salariés (ven., 24 janv. 2020)
Imaginée par le cabinet d'architecture Valode & Pistre, la nouvelle tour Saint-Gobain a donc misé sur des espaces de travail collectifs et partagés. Un travail de conception qui a été réalisé avec les salariés, lesquels ont aussi pu penser et personnaliser les futurs bureaux dans lesquels ils allaient être amenés à passer la journée. A travers les 36 étages du gratte-ciel, les architectes comme les collaborateurs du groupe ont voulu véhiculer l'image d'un appartement, convivial et confortable, avec une part d'intimité, et laissant une place au nomadisme, au télétravail et aux... escaliers. Les équipes du groupe dédiées à la santé au travail ont effectivement réaffirmé qu'il était sain d'emprunter les escaliers plutôt que les ascenseurs. Après, tout dépend évidemment du nombre d'étages à parcourir... à lire aussi
>> Lire la suite

G. Fraisse, Féminisme et philosophie (Fri, 24 Jan 2020)
GENEVIÈVE FRAISSE Féminisme et philosophie Première édition Collection Folio essais (n° 655), Gallimard Parution : 09-01-2020 368 p. — ISBN : 9782072877995. Sartre écrit, dans Plaidoyer pour les intellectuels, que l’intellectuel est celui qui se mêle de ce qui ne le regarde pas, quand Beauvoir – à l’évidence – se mêle de ce qui la regarde, dans ses livres Le Deuxième Sexe, La Vieillesse. La question sexe/genre s’impose désormais comme problème théorique, mais l’objet de pensée échappe encore à la sérénité académique, comme à la légitimité scientifique. L’étudiante Geneviève Fraisse a compris que la philosophie était le bastion le plus solide, parce que le plus symbolique, de la prérogative masculine. Alors il fallait chercher les mots possibles de l’émancipation féministe, de la démocratie exclusive au consentement par exemple, pour leur donner une consistance conceptuelle et les colporter sur les chemins de l’universel. L’histoire est un bon matériau, les textes anciens comme l’actualité récente, voire les événements tel Metoo. Car il faut s’introduire dans la tradition pour mieux la subvertir. Feuilleter l'ouvrage… Voir le site de l'éditeur…  
>> Lire la suite

C. Pelluchon, Pour comprendre Levinas. Un philosophe pour notre temps (Fri, 24 Jan 2020)
Pour comprendre Levinas. Un philosophe pour notre temps Corine Pelluchon Seuil, coll. La Couleur des idées Date de parution 23/01/2020 21.00 € TTC 288 pages EAN 9782021442175 Emmanuel Levinas a renouvelé en profondeur la philosophie, qu’il s’agisse de la définition de la subjectivité par la responsabilité, des implications politiques de cette conception du sujet ou de son insistance sur la corporéité, pensée comme vulnérabilité ou associée à une phénoménologie du « vivre de » et des nourritures. Dans un séminaire qui s’adressait à des étudiants en philosophie et à des soignants, Corine Pelluchon donne les clefs pour comprendre cette œuvre exigeante et communique une expérience de pensée liée à la manière dont la réflexion et le style de Levinas l’ont bouleversée. Elle montre en quel sens il a inspiré ses propres travaux, qui prolongent et parfois discutent ses thèses, soulignant aussi l’actualité de Levinas, y compris lorsqu’on s’intéresse à des sujets sur lesquels il ne s’est pas exprimé, comme la médecine, l’écologie et le rapport aux animaux. Corine Pelluchon est philosophe et professeur à l’université Gustave-Eiffel. Elle a publié une dizaine d’ouvrages, parmi lesquels Les Nourritures. Philosophie du corps politique (Seuil, 2015, Points, 2020) et Éthique de la considération (Seuil, 2018). Son œuvre a été récompensé en 2020 par le prix de la pensée critique Günther Anders. Lire un extrait… Voir le site de l'éditeur…
>> Lire la suite

3MA : Ballaké Sissoko, Driss El Maloumi et Rajery Relais culturel – Théâtre | Haguenau Haguenau (Fri, 24 Jan 2020)
3MA : Ballaké Sissoko, Driss El Maloumi et Rajery Relais culturel – Théâtre | Haguenau, 19 mars 2020-19 mars 2020, Haguenau. 3MA : Ballaké Sissoko, Driss El Maloumi et Rajery Relais culturel – Théâtre | Haguenau, le jeudi 19 mars à 20:30 Le groupe **3MA** réunit le Marocain Driss El Maloumi, le Malien Ballaké Sissoko et le Malgache Rajery. Trois artistes d’exception, trois instruments à cordes pincées emblématiques et enracinés dans la tradition de trois pays où la musique se vit au quotidien et une envie partagée de créer ensemble un langage où s’entremêlent les notes et les harmonies venues de l’extrême sud à l’extrême nord de l’Afrique. Après une période où chacun des musiciens a poursuivi sa carrière personnelle, les trois complices ont décidé de développer et d’approfondir ce qui avait été laissé en jachère. 3MA, tel le phénix, est reparti pour une nouvelle aventure ! 22.00 € Concert événement dans le cadre de la quinzaine culturelle autour de l’Afrique. Relais culturel – Théâtre | Haguenau 11 Rue Meyer, 67500 Haguenau Haguenau Bas-Rhin Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) : 2020-03-19T20:30:00 2020-03-19T23:00:00 2020-03-19T20:30:00 2020-03-19T23:00:00
>> Lire la suite

Hip Hop est-ce bien sérieux ? Espace Culturel François Mitterrand Canteleu (Fri, 24 Jan 2020)
Hip Hop est-ce bien sérieux ? Espace Culturel François Mitterrand, 14 avril 2020-14 avril 2020, Canteleu. Hip Hop est-ce bien sérieux ? Espace Culturel François Mitterrand, le mardi 14 avril à 20:30 **Dans le cadre du 20ème Festival des Cultures Urbaines** **Hip Hop est-ce bien sérieux ?** **Danse par la Compagnie 6ème Dimension** Peace, unity, love and having fun ! Ça, c’est les valeurs du hip hop. Ça veut dire que chez nous tout le monde peut danser. Sur scène, une conférencière drôle et vivante retrace l’origine du mouvement hip hop, ses racines et ses influences, depuis son émergence aux Etats-Unis dans les années 70 jusqu’à nos jours. Locking, popping, boogaloo, battles… la chorégraphe Séverine Bidaud donne à voir, avec humour et dérision, les différentes techniques liées à la danse hip hop Formée de 5 danseurs, la troupe met tout en œuvre pour transmettre sa passion avec authenticité et sincérité. A la fois drôle et instructif, le spectacle mêle projection d’images d’archives, performance et partage d’expériences. L’histoire de la danse hip-hop vous est ainsi contée en son, en images et en danse. [www.6edimension.fr](www.6edimension.fr) Dès 7 ans Durée : 60mn Tarifs : 9,30€ / 6,20€ / fnac Danse par la compagnie 6ème Dimension Espace Culturel François Mitterrand Parc Georges Pierre 76380 Canteleu Canteleu Seine-Maritime Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) : 2020-04-14T20:30:00 2020-04-14T21:30:00 2020-04-14T20:30:00 2020-04-14T21:30:00
>> Lire la suite

Élections Municipales, j'ai des choses à dire ! Centre Social & Culturel l'Escale Strasbourg (Fri, 24 Jan 2020)
Élections Municipales, j’ai des choses à dire ! Centre Social & Culturel l’Escale, 8 février 2020-8 février 2020, Strasbourg. Élections Municipales, j’ai des choses à dire ! Centre Social & Culturel l’Escale, le samedi 8 février à 10:30 A l’approche des élections municipales, les citoyens sont certainement en pleine réflexion. Que propose chaque candidat pour apporter du changement dans sa ville ? Pour qui voter ? Pourquoi choisir tel candidat plutôt qu’un autre ? Pour les candidats, ce moment est crucial pour faire leurs propositions et faire entendre leurs voix auprès des électeurs. Etant conscient des questionnements et des doutes des citoyens, les différents CSC de la ville de Strasbourg se sont réunies. Le but, créer des événements pour donner la parole aux habitants des différents quartiers ! L’objectif premier de ces événements est d’organiser des temps d’expression et de participation citoyenne aux habitants, en mobilisant en priorité ceux que l’on entend le moins. Il s’agit de leur donner l’occasion de s’exprimer au sujet de ce qui les préoccupe, de leurs envies et de leur vie dans leur quartier. Nous avons choisi de réaliser ce temps de rencontre sous la forme de plusieurs World Café, dans les différents CSC participants, où nous aborderons 5 thèmes : – L’enfance et la jeunesse ; – Le cadre de vie, l’environnement et l’écologie ; – La santé, le handicap et le vieillissement ; – L’éducation et l’emploi ; – Une table libre : je rêve de… Chacune des tables sera composée de : – 8 habitants ; – 1 candidat ; – 1 modérateur (maître du temps et animation) ; – 1 scribe Les habitants et les candidats seront invités à participer et produire sur toutes les tables. Des questions par rapport aux thématiques seront posées par les CSC. Une rotation aura lieu toutes les 20 minutes et les personnes seront invitées à se mélanger. A l’issue des 5 rotations, les candidats seront invités à prendre la parole durant 5 minutes pour faire part de ce qu’ils ont entendu et retenu des échanges. Nous insistons sur le fait que ce temps de rencontre n’est pas un débat, ni un meeting, ni « un temps de bureau des plaintes » mais un temps de parole pour les habitants, un espace de production et de transmission d’idées ! Nous souhaitons que les candidats soient dans une posture d’écoute. L’invitation à ce world café est limité à un candidat par liste. Des partenaires associatifs seront présents lors de ces rencontres. Leur rôle sera de laisser la parole aux habitants et de collecter les informations. Un temps convivial sous la forme d’un verre de la citoyenneté sera proposé en amont et en aval de l’événement. Les partenaires : Association par enchantement Fédération des Centres Sociaux Dclic Les CSC participants et les dates : CSC du Neuhof : Le vendredi 31 janvier 2020 à de 18h00 à 21h00 ; CSC Camille Claus et l’Association PAR Enchantement : le vendredi 7 février 2020 de 18h30 à 20h30 ; CSC l’Escale : le samedi 8 février 2020 de 10h30 à 13h30 ; CSC Montagne Verte : le mardi 11 février 2020 de 18h00 à 21h00 ; L’ARES : le mardi 18 février 2020 de 18h30 à 20h30. Entrée libre Le samedi 8 février 2020 à 10h30 à l’Escale ! Centre Social & Culturel l’Escale 78 rue du Docteur François 67000 Strasbourg Strasbourg Bas-Rhin Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) : 2020-02-08T10:30:00 2020-02-08T13:30:00 2020-02-08T10:30:00 2020-02-08T13:30:00
>> Lire la suite

A Vallet, l'espace culturel s'équipe pour faire venir les malentendants aux spectacles (Fri, 24 Jan 2020)
Pour permettre aux personnes malentendantes de profiter des spectacles, l'espace culturel du Champilambart, à Vallet, a acheté du matériel auditif mis à disposition gratuitement Publié le 24 Jan 20 à 9:39 Les trois dispositifs auditifs proposés par le Champilambart Les trois dispositifs auditifs proposés par le Champilambart (©Hebdo) L’espace culturel du Champilambart à Vallet (Loire-Atlantique) vient d’investir dans du matériel auditif permettant aux personnes malentendantes de profiter et suivre les spectacles. Le premier dispositif, présent dès la billetterie, est un système d’amplificateur. Il est disposé sur le devant et fonctionne un peu comme un hygiaphone pour que les personnes qui entendent mal puissent bien comprendre les informations qui leur sont transmises. Lire aussi : Près de Nantes : les salariés d’une maison de retraite bénéficient d’un coach sportif Le deuxième est un émetteur-récepteur qui est composé d’un boîtier et d’un casque. Le troisième se branche directement sur l’appareil auditif sous forme de boucle magnétique qui transmet le son par l’électro magnétisme. Il faut bien évidemment un minimum d’audition pour pouvoir bénéficier de ces systèmes car cela ne fonctionne pas sur une surdité totale. Comment cela fonctionne ? Pour l’émetteur, un casque et un boîtier sont remis à la personne qui peut elle-même régler le son sans gêner les personnes de l’entourage. Un travail du régisseur son une heure avant le spectacle intervient, pour que sur la console centrale son, il puisse faire les connexions pour envoyer dans les appareils. Si besoin, un rajout de micro pour l’ambiance est fait. Le rendu son met donc la personne malentendante vraiment au même niveau qu’un intendant. Le régisseur fait : en sorte que les personnes qui ont nos appareils puissent suivre n’importe quel style de spectacle : concerts et surtout théâtre dans les meilleures conditions ». Mise à disposition gratuite Pour bénéficier de ces appareils, il suffit simplement avant le spectacle de demander soit l’émetteur avec casque, soit le système qui se branche sur l’appareil auditif. La mise à disposition du matériel est totalement gratuite. L’investissement a été de 5 500 € pour les premiers appareils et à l’avenir si un public plus nombreux souhaitait pouvoir en bénéficier, il pourrait être fait l’acquisition d’appareil supplémentaire. Lire aussi : Loire-Atlantique : plus de 40 000 foyers privés d’électricité suite à des actes de malveillance
>> Lire la suite

La mode, catalyseur d'inégalités pour les philosophes ? (Fri, 24 Jan 2020)
Est-ce fou de faire un lien entre la philosophie et la mode, tant les deux secteurs sont opposés ? "Si on compare la mode et la philosophie, on se dit qu'elles sont complètement opposées. La mode est éphémère, ostentatoire, matérielle quand la philosophie est, elle, abstraite, austère et sérieuse. Et portant surtout sur des sujets essentiels, mais elle passionne les philosophes", dévoile Géraldine Mosna-Savoye. "Aujourd'hui, dans les facultés, on trouve des filières entières consacrées à la mode. Et déjà dans l'Antiquité, chez Aristote ou Platon, on trouve des questions sur la mode : 'peut-elle avoir un sens?' notamment", rappelle la philosophe. Mais la mode est devenue une industrie mondiale qui génère des milliards. "Platon, quatre siècles avant Jésus-Christ avait perçu toutes les problématiques de la mode. Dans son grand livre 'La République', il soutient que la mode n'a aucun bienfait, qu'elle est même condamnable, car elle épuise les ressources, elle procède par accumulation, et elle est dans une logique d'excès (…) le système est immoral parce qu'elle dérègle le fonctionnement juste et équilibré d'une cité dit-il", rappelle Géraldine Mosna-Savoye. La mode, un catalyseur d'inégalités donc ? "Cette critique, on va la trouver notamment au siècle des Lumières, avec le philosophe Rousseau ; il dit que la mode 'génère des inégalités politiques, marchandes, mais surtout des inégalités entre les individus qui passent leur temps à se comparer, se regarder'. Et elle n'a qu'un sens, produire de la concurrence, elle est fondée sur les apparences et les distinctions", explique la philosophe. En comparaison, Voltaire avait affirmé que la mode permettait une redistribution des richesses avec les emplois qu'elle engendre. >> Le dernier défilé de Jean-Paul Gaultier a ébloui Le JT Les autres sujets du JT A lire aussi Sujets associés
>> Lire la suite

Centre socio-culturel (Fri, 24 Jan 2020)
CASE-PILOTE Ce mois-ci, au programme du centre socio-culturel de Maniba : Vendredi 24 de 9h à 12h  Conférence débat sur notre santé MDAVC de Bellefontaine. Jeudi 30 de 18h-19h30 An ti kozé échanges entre parents au centre socio-culturel Maniba. Vendredi 31 de 18h30-20h30 Assemblée générale au centre socio-culturel Maniba. A noter également création d'ateliers parents-enfants de 6 à 9 ans tous les samedis de 8h à 10h au centre de loisirs Maniba.  Renseignements et inscriptions :... France-Antilles Martinique 91 mots - 24.01.2020
>> Lire la suite

« La Reconstruction de la pensée religieuse en Islam », de Mohammed Iqbal : la chronique ... (Fri, 24 Jan 2020)
La mosquée Royale (Badshahi Masjid, XVIIe siècle), à Lahore, au Pakistan. La mosquée Royale (Badshahi Masjid, XVIIe siècle), à Lahore, au Pakistan. AGE/Photononstop DEMAIN UN AUTRE ISLAM ? Il est né dans le Pendjab, en 1877. Famille d’anciens brahmanes du Cachemire, convertis de longue date à l’islam. Jeune homme, Mohammed Iqbal se passionne pour la pensée sous toutes ses formes, qu’elle soit poétique, mystique ou philosophique. A ses yeux, ces registres convergent plus qu’ils ne s’opposent. Etudiant en Angleterre, au Trinity College de Cambridge, à partir de 1905, il voyage en Allemagne, en France, rencontre notamment Henri Bergson, qu’il admire, et l’islamologue Louis Massignon. Le profil d’Iqbal est une rareté. A la fois juriste, penseur, poète, musulman, indien, lecteur de Nietzsche, soucieux d’évolution créatrice, partisan d’une « démocratie spirituelle », il juge l’islam figé, ossifié, crispé depuis des siècles sur des formalismes qui l’entravent et le dessèchent. Il se donne pour tâche de travailler à revivifier l’héritage coranique, en puisant à ce qu’il juge être son inspiration la plus originaire et la plus profonde. Après une série d’œuvres poétiques, composées en ourdou et en persan, il publie en anglais, en 1934, La Reconstruction de la pensée religieuse en islam, rassemblant huit conférences. Il meurt quatre ans plus tard, sans avoir vu naître le Pakistan, qu’il appelait de ses vœux, et dont il est, pour une part, le père spirituel. Encore méconnu du public, Mohammed Iqbal est familier à certains philosophes. Auteur reconnu, Abdennour Bidar, inspecteur général de philosophie, a publié L’Islam spirituel de Mohammed Iqbal (Albin Michel, 2017). C’est lui qui a mené à bien la traduction, publiée aujourd’hui, de l’essai majeur d’Iqbal, en l’accompagnant de notes abondantes et utiles. Souleymane Bachir Diagne, professeur à l’université Columbia (New York), qui préface ce volume, a publié en 2001 Islam et société ouverte. La fidélité et le mouvement dans la pensée de Mohammed Iqbal (Maisonneuve et Larose). Dans les générations précédentes, l’œuvre n’était d’ailleurs pas absente, puisqu’une première traduction française, par Eva de Vitray-Meyerovitch, grande experte du poète mystique persan Rumi, était parue en 1955. Malgré tout, la pensée d’Iqbal est demeurée confidentielle. Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. L’œuvre est dense, truffée de références scientifiques, philosophiques et spirituelles empruntées à l’Occident autant qu’à l’Orient. Elle a surtout de quoi heurter aussi bien des musulmans, en critiquant férocement leur sclérose historique, que des non-musulmans, en décrivant la société européenne de manière parfois caricaturale. Et pourtant, Iqbal a ouvert un chantier immense et passionnant – discutable, mais à prendre en compte. Car il invite l’islam à retrouver sa dynamique interne et son élan, pour déboucher, au-delà du religieux, sur une spiritualité universelle à venir.
>> Lire la suite