planète administration publique actualité administration publique
PUB
PUB
PUB
PUB
nos éditions nos flux rss
Cantal. La Région compte investir pour la remise en forme de la ligne Aurillac-Figeac (mer., 17 juil. 2019)
L'annonce est tombée mardi 16 juillet 2019, la Région Auvergne-Rhône-Alpes compte investir 4,8 millions, pour revitaliser la ligne Aurillac-Figeac. Début des travaux pour 2021. Publié le 17 Juil 19 à 11:32 Des travaux pour revitaliser la ligne Aurillac-Figeac. Des travaux pour revitaliser la ligne Aurillac-Figeac. (©Photo d’illustration) Aujourd’hui, nous ne parlerons pas de la ligne Aurillac-Brive, qui elle aussi, a un besoin urgent de financement et de travaux, pour retrouver de sa superbe, mais de la liaison Aurillac-Figeac. Un tronçon parfois oublié, mais qui reste essentiel pour l’ouverture du Cantal, vers Toulouse.  Mardi 16 juillet 2019, la Région a annoncé le lancement d’un plan d’étude, qui conduira à des travaux à l’orée 2021. 4,8 millions d’euros sont sur la table. Plusieurs points à traiter Comme le précise la Région, la ligne Aurillac-Figeac constitue la seule ouverture ferroviaire directe vers Toulouse et le sud-ouest. Au regard de la situation, la ligne a été inscrite au plan de sauvetage des petites lignes lancé par la Région.  Le plan régional de sauvetage des petites lignes ferroviaires : Lancé en 2016 par Laurent Wauquiez, le plan vise à soutenir 830 km de lignes menacées, dont 62 % étaient menacées de fermeture. Depuis le lancement du plan, une trentaine d’opérations ont été réalisées, pour une enveloppe globale de 175 millions d’euros, dont 97,4 millions de la Région.  Ainsi, pour éviter les perturbations, voire la fermeture la ligne Aurillac-Brive, et en attendant des travaux plus conséquents à l’horizon 2025, un programme d’études et travaux va être réalisé de 2019 à 2021 par SNCF réseau. Quatre thématiques ont été identifiées :  Interventions ponctuelles sur la voie entre Viescamp et Aurillac (zones boueuses conduisant à des défauts de nivellement). Reprises d’ouvrages d’art et ouvrages en terre sur l’ensemble de la ligne. Mise en oeuvre d’un système de compteur d’essieux entre Aurillac et Viescamp (pour supprimer le risque de deshuntage sur le tronçon). Travaux divers sur la signalisation (remplacement de câbles), et sur les zones de filets détecteurs. Le début des travaux est prévu à compter de 2021, de manière discontinue, à l’occasion des plages de maintenances courante.  Côté budget, le besoin de financement est estimé à 4,8 millions d’euros. Malgré son inscription au plan de sauvetage, la ligne n’est pas ciblée comme prioritaire par l’État. La Région Auvergne-Rhône-Alpes compte financer à hauteur de 4,56 millions les travaux (95% du budget global). La SNCF financera le reste, soit 240 000 €.  Le mot de l’élu Martine Guibert, vice-présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes déléguée aux Transports, indique : « La ligne Aurillac-Figeac est essentielle pour l’ouverture du Cantal vers le sud-ouest de la France. C’est pourquoi nous avons choisi de nous impliquer avec détermination dans les travaux de régénération de la voie. Notre rôle est essentiel pour maintenir des liaisons de ce type quand l’Etat, lui, se désengage de plus en plus. À la Région, nous ne sommes pas dans la fatalité. Il y a un autre choix que celui du désert français. Nous en apportons encore une fois la preuve aujourd’hui ». 
>> Lire la suite

Budget 2020 : une hausse à relativiser pour le ministère de l'éducation (Wed, 17 Jul 2019)
Les arbitrages de Bercy ont-ils été plus favorables à l’école cette année que la précédente ? C’est ce qui semble se dessiner à la lecture du « tiré à part », ce document extrait du rapport préparatoire au débat d’orientation des finances publiques. Selon ce document gouvernemental, premier « arbitrage » avant le projet de loi de finances de l’automne, le budget de l’éducation nationale passera de 51,68 milliards d’euros en 2019 à 52,72 milliards d’euros en 2020, soit une hausse de 1,04 milliard d’euros. Il devrait ensuite continuer sa progression jusqu’en 2022. En 2018 pour l’année 2019, le budget avait moins augmenté – de 800 millions d’euros. « Au total, la hausse sur le quinquennat atteindrait près de 4,5 milliards d’euros, pour permettre le renforcement des moyens de l’enseignement scolaire », selon le document mis en ligne par Bercy. A quoi correspond ce milliard supplémentaire ? « La répartition des crédits est encore longue et ne s’achèvera qu’en septembre », prévient-on dans l’entourage de Jean-Michel Blanquer. La hausse de cette année est justifiée, selon le tiré à part, par les multiples chantiers engagés. Les sommes supplémentaires doivent permettre « de mettre en œuvre les annonces du président de la République relatives au dédoublement de classes et à la limitation du nombre d’élèves en CP, CE1 et grandes sections de maternelles, ainsi que la montée en charge du service national universel (SNU) », précise le document. Il est vrai que plusieurs annonces présidentielles sont venues s’ajouter, au printemps 2019, aux réformes déjà engagées. A l’issue du grand débat national, Emmanuel Macron avait en effet promis de dédoubler les classes de maternelle de l’éducation prioritaire et de limiter le nombre d’élèves à 24 par classe en CP et en CE1 dans toutes les écoles. Le président a en outre déclaré un « moratoire » sur les fermetures d’écoles dans les communes où la mairie s’y oppose. S’il est difficile de savoir comment seront répartis ces fonds supplémentaires, il faut se rappeler qu’une part importante du budget de l’éducation nationale augmente de manière « subie ». Et pour cause : environ la moitié de la fonction publique d’Etat est employée par l’éducation nationale – 1,1 million d’agents, sur un total de 2,4 millions. La progression « naturelle » de la masse salariale (les augmentations automatiques à l’ancienneté, le paiement des retraites…) représente la plus grosse partie des hausses de budget. Ainsi, une faible part des fonds supplémentaires ira réellement à des mesures « visibles », comme le dédoublement des classes.
>> Lire la suite

Pour Le Maire, "ça n'a pas grand sens de dire que l'écologie est un ministère" (Wed, 17 Jul 2019)
Les propos sont mal amenés, particulièrement le lendemain de la démission du ministre concerné et de la nomination de sa successeuse. Invité ce mercredi sur France Inter, Bruno Le Maire a estimé que le ministère de la Transition écologique avait un rôle de "chef de file" de la politique environnementale du gouvernement et que celle-ci était portée par l'ensemble du gouvernement. "Je trouve que ça n'a pas grand sens de dire que l'écologie est un département ministériel. Il faut un chef de file, c'est Elisabeth Borne, elle fera ça remarquablement", a expliqué le ministre de l'Economie et des Finances, provoquant une certaine incompréhension à l'antenne. Voir - Démission de François de Rugy: l'hémorragie du quinquennat Macron continue "Ce n'est pas une question de symbole mais une question de décisions et d'actes contre la lutte contre le réchauffement climatique et la transition énergétique", a-t-il poursuivi avant de détailler son propos: "Quand je m'occupe de finance, je ne suis pas là dans mon compartiment à discuter avec des banquiers ou des fonds de pension en disant: «je m'occupe de finance». Je m'occupe de finance verte et je dis à tous mes interlocuteurs de la finance: «vous devrez désormais financer des projets qui sont bons pour la transition écologique»". Et de continuer sur son action au sein du gouvernement: "Et il n'y a pas d'un côté la finance et de l'autre le ministre responsable de l'environnement et de l'écologie: il y a une finance verte et nous y travaillons beaucoup avec Brune Poirson et chacun sur chacun de ces sujets doit se dire: «comment mes décisions participent à la lutte contre le réchauffement climatique?». Il n'y a que comme a que nous gagnerons ce combat pour la transition énergétique". Décidé à éviter un nouveau feuilleton d'été désastreux, Emmanuel Macron a choisi une solution éclair pour tenter de sortir au plus vite de l'affaire Rugy, en nommant la ministre des Transports Elisabeth Borne pour succéder au ministre de l'Ecologie démissionnaire. Le ministère de l'Ecologie, déjà plombé par la démission surprise de Nicolas Hulot fin aout 2018, ne pouvait rester vacant trop longtemps, alors que son enjeu politique s'est encore accru avec la montée des Verts aux Européennes. Lire aussi: De Rugy aurait financé EELV avec ses indemnités de frais de mandat (IRFM) Elisabeth Borne, des réformes des transports à l'écologie Macron tourne la page Rugy avec son remplacement éclair par Borne
>> Lire la suite

Borne remplace Rugy : l'opposition fustige une "inconséquence écologique" (Wed, 17 Jul 2019)
La passation de pouvoir entre François de Rugy, démissionnaire, et Elisabeth Borne, ministre des Transports, aura lieu au ministère de l'Ecologie à 13h30 ce mercredi. Une semaine après les révélations autour de ses fastueux dîners lorsqu'il présidait l'Assemblée nationale, François de Rugy a démissionné mardi de son poste de ministre de la Transition écologique. Il a été remplacé quelques heures plus tard par la ministre des Transports Élisabeth Borne. La passation de pouvoir est organisée ce mercredi à 13h30 au ministère de l'Écologie.  LIRE AUSSI >> Démission de François de Rugy : la chute d'un homme seul  En parallèle Élisabeth Borne gardera le portefeuille des Transports, qu'elle pilote depuis 2017, sans pour autant reprendre le titre de ministre d'État de ses prédécesseurs. Dans un tweet publié mardi soir, Élisabeth Born s'est dite "déterminée à poursuivre ce combat essentiel qu'est la transition écologique et solidaire".  Dans la foulée, de nombreux politiques ont commenté cette nomination : saluant une "excellente nouvelle" dans la majorité, ou au contraire un choix de "deuxième division" dans l'opposition.  Satisfaction dans la majorité Le chef de file de La République en marche à l'Assemblée, Gilles Le Gendre, a été l'un des premiers à réagir. "Au nom des députés LREM je salue la nomination d'Élisabeth Borne comme ministre de l'Écologie. Notre groupe apprécie de travailler avec la ministre qui a déjà porté deux lois essentielles du quinquennat : la réforme de la SNCF et la loi sur les nouvelles mobilités", a-t-il salué sur Twitter.  Le député de la majorité Aurélien Taché a souligné sur le même réseau social "une excellente nouvelle", tandis que le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture lui a souhaité "bon courage et pleine réussite". "Travaillons ensemble à la transition agroécologique pour une agriculture compétitive, innovante et durable", a-t-il ajouté.  Une "inconséquence écologique" pour l'opposition Pour le numéro deux de La France insoumise Adrien Quatennens, cette nomination relève en revanche de "l'inconséquence écologique". "La nomination d'Élisabeth Borne, faiseuse d'autoroutes et défaiseuse de rails, confirme que l'inconséquence écologique résistera à la démission de François De Rugy. L'événement de ce jour n'est pas cette passation de pouvoir mais le fait que sera voté ce soir le climaticide CETA", a-t-il tancé sur Twitter.  Le porte-parole d'Europe Écologie Les Verts, Julien Bayou, note lui "le décalage entre les discours et les actes" de l'exécutif. "Borne nommée ministre de l'écologie. Elle n'est pas ministre d'Etat. Une ministre des transports qui a accompagné le déclin des petites lignes et la réduction du fret ferroviaire (et pas uniquement Rungis Perpignan). Encore le décalage entre les discours et les actes."  "Le banc de touche de l'équipe Macron est terriblement pauvre", martèle de son côté Julien Odoul, membre du bureau national du Rassemblement national. "L'écologie est rétrogradée en 2e division en perdant son ministère d'État quelques semaines après le verdissement de l'acte 2 du quinquennat", termine-t-il. 
>> Lire la suite

Doubs : Le département s'engage contre les violences faites aux femmes (Wed, 17 Jul 2019)
76 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint depuis le 1er janvier 2019. Face à l’augmentation des violences conjugales, Christine Bouquin, présidente du département du Doubs, rappelle que le département reste mobilisé sur ces questions de sécurité. Le département s’engage aux côtés des travailleurs sociaux et professionnels de santé qui sont les premières personnes à agir auprès des femmes victimes de violences. Ils soutiennent ces femme afin qu’elles puissent retrouver un logement, une bonne santé, une autonomie financière, elles disposent également d’un accompagnement psychologique. Un dispositif peut également être mis en place chez une personne victime de violence. Le Téléphone Grave Danger vise à assurer la sécurité de la victime. Ce téléphone permet au bénéficiaire de joindre une plateforme d’assistance 7 jours sur 7 et 24h sur 24 en cas de danger. Cette ligne reliée au centre d’information et de commandement de la police nationale et au centre d’opérations et de renseignement de la Gendarmerie nationale permet une intervention rapide des forces de l’ordre. Si vous subissez des violences, vous pouvez appeler le 3919 (appel anonyme et gratuit, numéro d’écoute gratuit destiné aux femmes victimes de violences, à leur entourage et aux professionnels concernés).
>> Lire la suite

VIDEO - Tour de France 2019 : le survol des somptueux châteaux de Bruniquel (Wed, 17 Jul 2019)
Ce n'est pas un mais deux édifices qui constituent les Châteaux de Bruniquel (Tarn-et-Garonne), au kilomètre 55 de la 11ème étape du Tour de France 2019 qui mène les coureurs d'Albi à Toulouse, mercredi 17 juillet. Le Tour de la France A l'occasion du passage du Tour de France 2019, France Télévisions a réalisé des images aériennes des deux châteaux et nous vous les proposons ici. Le Tour de France n'est pas uniquement une épreuve cycliste. C'est aussi le tour de la France et de son patrimoine.  Les Châteaux de Bruniquel Le tournage du "Vieux fusil" Les deux châteaux dominent la commune, au bord de l'Aveyron, à 90 mètres sur un pic rocheux. Construits sur les ruines d'un premier château lui même bâti sur un campement romain, le "château vieux" date du XIIème siècle et fut la propriété du Comte de Toulouse qui dominait la région. le "Château neuf" date lui du début du XVIème siècle. Les Châteaux sont aujourd'hui proprités de la commune et accueille chaque année plus de 30 000 visiteurs. Ils ont servi, en 1975, de décor pour le film "Le Vieux Fusil" de Robert Enrico avec Romy Schneider et Philippe Noiret. 
>> Lire la suite

Qui est Élisabeth Borne qui succède à François de Rugy à la tête du ministère de l'Écologie ? (Wed, 17 Jul 2019)
[unable to retrieve full-text content] Mme Borne, dont le précédent maroquin était déjà placé sous la tutelle du ministère de la Transition écologique, n'arrive pas en terre inconnue à ...
>> Lire la suite

Elisabeth Borne, une technicienne au ministère de l'Écologie (Wed, 17 Jul 2019)
Voir les photos Nommée à la surprise générale, le double-emploi d'Elisabeth Borne au sein du gouvernement - elle est également ministre des Transports - pose question. Plus Nommée mardi en toute fin de soirée ministre de la Transition écologique et solidaire en remplacement du démissionnaire François de Rugy, acculé par les différentes affaires égrainées par Mediapart, Elisabeth Borne va désormais occuper une double-casquette au sein du gouvernement, puisque elle reste également ministre chargée des Transports.  Un double-emploi qui surprend. A notre antenne, François-Michel Lambert, député union des démocrates et des écologistes (UDE),... Lire la suite sur BFMTV.com A lire aussi
>> Lire la suite

Elisabeth Borne remplaçe François de Rugy au ministère de l'Ecologie: qui est-elle? (Wed, 17 Jul 2019)
La ministre des Transports Elisabeth Borne, nommée pour succéder à François de Rugy, a fait ses preuves au gouvernement en conduisant la délicate réforme de la SNCF, et a déjà piloté les dossiers écologiques sous Ségolène Royal, dont elle a dirigé le cabinet. A partir de 6h, Jean-Jacques Bourdin prend les commandes de RMC. Avec Charles Magnien et William Galibert, il offre un show unique radio/télé en direct sur RMC et... sur RMC Découverte jusqu'à 8h30 ! Pendant trois heures, Jean-Jacques Bourdin s'applique à partager l'actualité au plus près du quotidien des Français. "L'homme libre" de la radio a l'exigence de ses auditeurs et capte comme eux ce qu'il faut retenir et comprendre. RMC est une radio généraliste, essentiellement axée sur l'actualité et sur l'interactivité avec les auditeurs, dans un format 100% parlé, inédit en France. La grille des programmes de RMC s'articule autour de rendez-vous phares comme la matinale de Jean-Jacques Bourdin, les Grandes Gueules, Radio Brunet ou M comme Maïtena.
>> Lire la suite

Surzur. Finances, intercommunalité, urbanisme et environnement (Wed, 17 Jul 2019)
Réservé aux abonnés Ouest-France Publié le 17/07/2019 à 06h03 Urbanisme, environnement et finances Approbation du tracé du sentier de randonnée, circuit du Pont Sal, de l’acquisition d’une parcelle pour la continuité du circuit de Pont Bugat, et de la vente d’une parcelle de 18 562 m2, située lieu-dit Tremoyec, au prix de 7 425 €. Afin de doter la commune d’une réserve foncière en prévision d’équipements (agrandissement de la maison de l’enfance), un terrain de 1 353 m2, rue Général Henri de Virel, sera acheté ... Partager cet article Surzur. Finances, intercommunalité, urbanisme et environnementOuest-France.fr AGRANDIR
>> Lire la suite

Alerte Google : "Afrique Centrale" OR Angola OR Congo OR Gabon OR "Guinée équatoriale" OR "République Centrafricaine" OR Tchad -sport -football -basket -biathlon -athlétisme -handball -cyclisme -tennis -golf -escrime -gymnastique -hippisme -hockey -hippique -boxe -voile -haltérophilie -judo -natation -rallye -rugby -ski -triathlon -surf -voile -tiercé -"formule-1"

Gabon : L'augmentation des avoirs extérieurs nets de 47 % au premier trimestre 2019, une bonne ... (Wed, 17 Jul 2019)
Les avoirs extérieurs nets ont très sensiblement augmenté au Gabon au premier trimestre 2019 © DR Cette augmentation importante pourrait signifier que la balance commerciale du pays est en bonne santé, les recettes à l’exportation excédant largement les dépenses faites à l’importation.  Le Gabon a mis fin à plusieurs exercices de déclin de ses avoirs extérieurs nets. Au premier trimestre 2019, ceux-ci affichent une progression de 47 % pour s’établir à 543,2 milliards de francs CFA. Une performance qui a contribué à la forte hausse des avoirs extérieurs nets de la Banque centrale, passés de 231,8 milliards de FCFA à 463,3 milliards de FCFA en mars 2019. Selon la BEAC, la situation du pays dans le compte d’opérations logé auprès du Trésor public français s’est également sensiblement améliorée, passant de 321,7 milliards de FCFA en mars 2018 à 653,8 milliards de FCFA en mars 2019. « Au vu de ce qui précède, le taux de couverture des engagements à vue par les avoirs extérieurs a gagné 16,07 points pour s’établir à 71,26 % au premier trimestre 2019 », indique la BEAC. Cette augmentation importante des avoirs extérieurs nets du pays serait le signe, selon certains économistes, que la balance commerciale du pays se porte bien, les recettes à l’exportation excédant largement les dépenses faites à l’importation.
>> Lire la suite

Gabon : Trans'urb recrute directeurs et chefs de service (Wed, 17 Jul 2019)
Libreville, Mercredi 17 Juillet 2019 (Infos Gabon) – Un cabinet indépendant a été choisi pour conduire l’opération de sélection des candidats appelés à conduire la jeune entreprise. Dans la perspective du lancement en août prochain des activités de la future société de Transport urbain (Trans’urb), le ministère des Transports et du Tourisme vient de lancer par le biais de KPMG, une agence de conseil et d’expertise comptable, une campagne de recrutement de 37 directeurs et chefs de service. Si tous ces responsables devront être tous de nationalité gabonaise, le directeur général par contre, devra être un expatrié. Le choix d’un cabinet indépendant vise, selon Justin Ndoundangoye, ministre des Transports et du Tourisme, un souci d’objectivité et de transparence. En clair, pas de recommandation et de fraude pour être retenu. Parmi les postes à pourvoir, figurent en bonne place un chef service juridique, un chef service des titres de transport, un directeur de l’exploitation, un chef service gestion du parc, un chef service maintenance préventive, un chef service réseau et trafic, un chef service organisation, un directeur des achats et moyens généraux, un chef service audit interne.   Pour son lancement, l’entreprise en gestation est dotée d’un parc automobile de 300 bus et entend générer 500 emplois. FIN/INFOSGABON/IN/2019 Copyright Infos Gabon
>> Lire la suite

PUB administration publique sur les réseaux sociaux

 

 

 

sur Twitter


PUB administration publique communiqués de presse