planète administration publique actualité administration publique
PUB
PUB
PUB
PUB
nos éditions nos flux rss
Suivez les élections européennes dans le département: les bureaux de vote sont ouverts (dim., 26 mai 2019)
Le point à 11 heures Montbrison : du monde dans les bureaux de vote Les bureaux de vote installés dans l’enceinte du gymnase André-Daval ont ouvert leurs portes à 8 heures précises ce dimanche matin. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que jusqu’à 10h30, les assesseurs n’ont pas chômé ! En effet, comme l’explique Jeanine Paloulian, adjointe en charge du patrimoine et de la communication, « pendant les deux premières heures beaucoup de monde est passé dans l’isoloir. Ca vote bien à Montbrison ! ». D’ailleurs l’édile émet une hypothèse : « Je pense que les électeurs ont décidé de venir voter tôt car c’est la fête des mères aujourd’hui. Ils pourront ensuite tranquillement se rendre à leurs repas de famille ». Les premières tendance quant au taux de participation seront livrées vers 12 heures. A Montbrison, ce dimanche matin... A Roanne Photo Le Progrès/ Eric GARRIVIER Photo Le Progrès/ Eric GARRIVIER Photo Le Progrès/ Eric GARRIVIER « La participation est timide, mais les gens commencent à arriver. Je m’attendais à pire » avance un des assesseurs du 13e bureau de vote installé au foyer Suzanne Lacore, dans le quartier Clermont, à Roanne. Et la proximité du marché n’est sans doute pas étrangère à ce mouvement. À la mairie de Roanne, le 1er des 19 bureaux de vote de la ville, une file d’attente commençait même à se former. « C’est un devoir civique, je viens voter à chaque élection » explique Dominique, 67 ans. Philippe, 57 ans, est sur la même longueur d’onde : « Des gens se sont battus pour le droit de vote, c’est un devoir. Et puis, on critique l’Europe, mais si on ne vient pas affirmer ses idées, alors il vaut mieux se taire ». Marie-Louise, 70 ans, surprise par la file d’attente dans le bureau de vote, leur fait écho, mais elle a aussi d’autres motivations : « Je vote régulièrement, mais je viens avant tout pour faire barrage aux extrêmes, et notamment à Marine Le Pen. À Roanne, en 2014, la participation était de 40,76 %. 10 h 30 A La Ricamarie comme ailleurs dans la Loire, les électeurs ont l'embarras du choix avec 34 listes en lice. La participation reste la grande inconnue en ce jour d'élection. A Saint-Etienne au 42 e bureau de vote C’est parti dans les bureaux de vote de la #Loire pour les #ElectionsEuropéennes2019 Les premiers électeurs arrivent aux urnes pour cette journée où la participation reste la grande inconnue. Suivez le scrutin, les réactions et les chiffres dans le département 🗳 pic.twitter.com/3ko34Tudlu — Le Progrès Loire (@Leprogresloire) 26 mai 2019 Retrouvez dans ce live, les réactions et les chiffres tout au long de la journée.
>> Lire la suite

Elections européennes: plus de 3,8 millions d'électeurs appelés à se rendre aux urnes dans le ... (Sun, 26 May 2019)
Les élections européennes ont débuté le 23 mai notamment aux Pays-Bas, mais c'est ce dimanche 26 mai que la France métropolitaine (le scrutin a été ouvert samedi dans une partie de l'Outre-mer) va élire 79 eurodéputés, sur un total de 751 sièges pour l'ensemble des 28 pays de l'UE. Dans le cadre du Brexit (dont la nouvelle date est pour le moment fixée au 31 octobre 2019), cinq d'entre eux devront toutefois attendre la sortie éventuelle du Royaume-Uni de l'Union pour prendre leurs fonctions. Une fois que le Royaume-Uni aura quitté l'UE, l'hémicycle ne comptera plus que 705 députés.  Ces eurodéputés vont représenter les 512 millions de citoyens européens au sein du Parlement européen, dont le siège est à Strasbourg. Ce parlement exerce notamment "un contrôle politique sur les autres institutions de l’Union", "participe à l’adoption des actes législatifs" et dispose également de pouvoirs budgétaires. "Les eurodéputés légifèrent sur des domaines variés, comme l'environnement, l'immigration, l'agriculture et le marché intérieur", rappellent nos confrères de Franceinfo.      Trente-quatre listes en lice L'une des principales évolutions côté français, c'est que les électeurs choisiront cette fois leurs candidats sur des listes nationales. Trente-quatre listes sont candidates. Depuis 2004, c'était un mode de scrutin avec huit circonscriptions régionales qui prévalait. Ainsi lors des élections européennes de 2014, 23 listes définitives étaient en lice et 9 sièges à pourvoir dans la circonscription du Nord-Est composée alors de cinq régions, Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté et Lorraine. Quel est le mode de scrutin? Le Parlement européen est élu pour cinq ans au suffrage universel direct depuis 1979. Auparavant, il était composé de représentants des parlements nationaux. Les eurodéputés sont élus  selon les règles du scrutin à un tour à la proportionnelle à la plus forte moyenne. Seules les listes qui auront franchi la barre des 5% des suffrages exprimés auront accès à la répartition des sièges. Les eurodéputés ne siègent pas par nationalité mais par parti politique. Quand voter dans le Grand Est? Dans les dix départements de la région Grand Est (Aube, Ardennes, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Haute-Marne, Marne, Meurthe et Moselle, Meuse, Moselle, Vosges) les bureaux de vote sont ouverts de 8h à 18h. Sauf à Strasbourg et Metz, où ils ferment à 20h. Une abstention proche de 2014? Les dernières enquêtes révèlent un regain de mobilisation, mais l'abstention devrait se situer, selon les instituts, à un niveau proche de celle de 2014 (57,57%).        
>> Lire la suite

Européennes 2019 : ces personnalités de la région Auvergne-Rhône-Alpes que vous ne verrez ... (Sun, 26 May 2019)
EUROPEENNES 2019 - Ils ont passés plusieurs décennies au Parlement européen. Mais, cette année était la dernière à Strasbourg pour ces personnalités politiques d'Auvergne-Rhône-Alpes. Découvrez qui sont ces deux élus que vous ne verrez plus dans les instances européennes.  Françoise Grossetête Après vingt-cinq ans de mandat à Strasbourg, Françoise Grossetête raccroche. C'est l’eurodéputé qui a le plus participé à des votes au sein du parlement européen. Selon le site Vote Watch, elle a voté 99,94% des textes soumis à l’assemblée. Pour ces élections européennes, la 1ère Vice-présidente du groupe PPE, n'était sur aucune liste. Mais, elle a apporté son soutien à la liste renaissance de la République en Marche alors qu’elle a été élue sous l’étiquette Les Républicains. Ancrage territorial : Elle a été conseillère régionale Rhône-Alpes de 1986 à 2015.   Bruno Gollnisch Après trente ans de mandat européen, l'ancien bras-droit de Jean-Marie Le Pen, a été écarté par Marine Le Pen pour les élections européennes de 2019. Parlant parfaitement le japonais après des études à l’université de Kyoto, il était membre des délégations du Parlement européen pour les relations avec le Japon, et avec la péninsule coréenne.  Pendant son mandat, il a participé au vote de 86.07% au sein du Parlement selon Vote Watch. Il a aussi été mis en examen pour abus de confiance, concernant l’emploi présumé fictif de deux de ses assistants parlementaires. Ancrage territorial : Bruno Gollnisch a été député du Rhône de 1986 à 1988 puis conseiller municipal de Lyon de 1995 à 2014 et enfin conseiller régional en Rhône-Alpes de 1986 à 2015.  
>> Lire la suite

Européennes : quels enjeux pour la région Auvergne-Rhône-Alpes ? (Sun, 26 May 2019)
Jour de vote. Ce dimanche 26 mai, les électeurs français sont appelés aux urnes pour désigner leurs 79 députés européens parmi 34 listes. Une élection d'envergure nationale qui comportent aussi des enjeux régionaux, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes. Et pour cause, cest l’une des régions les plus vastes et peuplées d’Europe avec près de huit millions d’habitants. Enjeux économiques  L'Europe en Auvergne-Rhône-Alpes, c'est une enveloppe de 3,2 milliards d'euros alloués sur six ans (entre 2014 et 2020). Ce montant fait de notre région la mieux dotée en France en crédits européens, assez loin devant l’Occitanie et la nouvelle Aquitaine.  Ces subventions sont réparties en trois fonds : Le Fonds européen agricole pour le développement rural : 2,2 milliards d’euros, le plus important de la région.  Le Fonds européen de développement régional : 580 millions d'euros pour favoriser la croissance dans des domaines assez variés comme la recherche, l’environnement, l’éducation, l’emploi, la lutte de contre la pauvreté.  Le Fonds social européen : 400 millions d'euros qui visent à soutenir la création d’emplois. Au sein de la région, il y a toutefois une disparité dans les fonds alloués. Ils représentent une aide de 94€/ habitant en Auvergne et 33€ en Rhône-Alpes.    Enjeux politiques Dimanche, quelque soit le résultat, il devrait y avoir un fort renouvellement parmi les eurodéputés de la région. Certaines figures politiques régionales vont définitivemet quitter le parlement européen. C'est le cas de Françoise Grossetête après 25 ans de mandat à Strasbourg ou encore de Bruno Gollnisch, l'élu du Rassemblement national élu depuis 1989. Françoise Grossetête Françoise Grossetête Françoise Grossetête Des personnalités politiques de la région devraient néanmoins se retrouver dans l'hémicycle européen. Comme Brice Hortefeux, vice-président numéro 5 de la liste LR. Côté écologistes, c'est la drômoise Michèle Rivasi qui devrait rempiler pour un 3ème mandat.  La situation s'avère plus délicate pour les autres candidats de la région. Car pour qu'une liste bénéficie de sièges à Strasbourg, il faut au moins atteindre les 5%. Selon les derniers sondages, seules 5 voire 6 listes sont en mesure de franchir la barre fatidique. Sylvie Guillaume, la lyonnaise 2ème de liste PS  n’est pas certaines de franchir ce cap. Il en est de même pour la candidate de l'UDI Norra Berra, deuxième sur la liste du parti. Nora Berra (UDI) / Benoît Schneckenburger (LFI) / Philippe Meunier (LR) Nora Berra (UDI) / Benoît Schneckenburger (LFI) / Philippe Meunier (LR) Nora Berra (UDI) / Benoît Schneckenburger (LFI) / Philippe Meunier (LR) D'autres semblent trop loin dans les listes pour décrocher un siège. C'est le cas de Benoît Schneckenburger, enseignant en philosophie de Lyon, 12e sur la liste LFI, et de Philippe Meunier VP de la région, 21e sur la liste des Républicains… La candidate de la République en Marche Véronique Trillet-Lenoir qui figure à la 17e place est quant à elle encore peu connue.   
>> Lire la suite

Elections européennes en Provence Alpes: les bureaux de vote sont ouverts (Sun, 26 May 2019)
Ce dimanche 26 mai, en Provence Alpes comme partout en France, les bureaux de vote ont ouvert leurs portes dès 8h pour l'élection des 79 eurodéputés français qui siègeront au Parlement européen. La fermeture des urnes aura lieu à 18h dans toutes les communes du Vaucluse, des Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes y compris dans les préfectures Avignon, Digne-les-Bains et Gap. Dans les Bouches-du-Rhône, les bureaux fermeront à 18h à l'exception de Marseille, où ils resteront ouverts jusqu'à 20h.  Premières estimations dès 20h Mais à cette heure-là, en Italie, les citoyens continueront de voter. Jusqu'à la fermeture des bureaux italiens à 23h, aucun résultat définitif ne pourra donc être délivré mais les premières estimations nationales seront communiquées par les instituts de sondage dès 20h.  Dès 20h, découvrez sur notre carte interactive les premières estimations en Paca, également département par département :  Ce sont les neuvièmes élections européennes depuis le premier vote au suffrage universel direct en juin 1979. Les dernières élections européennes ont eu lieu en 2014. Le taux de participation sur la France entière avait été alors de 42,43% (France métroplitaine : 44,23 %)  Le scrutin de 2019 est différent de celui de 2014 puisque l'élection des députés européens ne se fait plus par circonscription sur des listes régionales, mais sur 34 qui ont présenté des listes nationales paritaires de 79 candidats. 2686 candidats sont en lice. Au titre des grandes formations politiques, c'est dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur que le Rassemblement national (13 candidats) et La France insoumise (11 candidats) sont les plus représentés.  Rappel de la participation en 2014 En 2014, c'est dans les Bouches-du-Rhône que les électeurs se sont moins mobilisés et dans les Alpes-de-Hautes-provence qu'ils se sont le plus dépalcer aux urnes. ► Bouches-du-Rhône : 41,54 % (Marseille : 37,95%) ► Vaucluse : 45,62 % (Avignon : 41,23 %) ► Alpes-de-Haute-Provence :47,99 % (Digne-les-Bains : 45,61 %) ► Hautes-Alpes : 47,02 % (Gap : 42,08 %)  
>> Lire la suite

Le résultat des élections européennes dans votre département (et votre commune) ce dimanche soir. (Sun, 26 May 2019)
En mai 2014, à l’issue du vote pour les élections européennes, le Front National était arrivé en tête avec pratiquement 25% des voix. L’UMP suivait avec un peu moins de 21% et le Parti Socialiste se contentait de 14%. Ce dimanche 26 mai, le parti de Marine Le Pen a selon les derniers sondages de très sérieuses chances d’être de nouveau en tête avec un score pas éloigné de celui de 2014. La République En Marche est selon les instituts 1 à 2 points derrière, environ. Distancé, le parti Les Républicains est néanmoins assuré d’être troisième, sauf énorme surprise (autour de 13 à 14% ces derniers temps dans les sondages). La 4ème position se jouera logiquement entre Europe Écologie Les Verts et La France Insoumise. Pour rappel, seuls les partis ayant obtenu plus de 5% des suffrages bénéficient d’un nombre de sièges proportionnel à leur nombre de voix. Suspense sur la liste PS, qui dépassait de peu les 5% dans les derniers sondages publiés. Les estimations des votes seront annoncées à 20 heures précise ce dimanche. Les résultats par région, département et commune seront publiés au fur et à mesure de la soirée. Cliquez sur le numéro du département (hors DOM-TOM).
>> Lire la suite

Tout savoir sur les Européennes dans le département (Sun, 26 May 2019)
Pendant 25 ans, la Loire était représentée au parlement européen avec Françoise Grossetête. Elle ne se représentera pas. Pour l’élection de ce dimanche, les électeurs auront le choix entre 34 listes qui redeviennent nationales qui comptent 79 candidats chacune. 
>> Lire la suite

Antoine Griezmann de retour sur sa terre natale (Sun, 26 May 2019)
Le 26/05/2019 à 05:00 édition Abonné Antoine Griezmann de retour sur sa terre natale Antoine Griezmann de retour sur sa terre natale Ce samedi, le footballeur Antoine Griezmann était en dédicace chez Cultura Mâcon, en Saône-et-Loire. Le champion du monde, originaire de Mâcon, a ... Nous sommes heureux de vous compter parmi nos fidèles lecteurs. L’accès à l’intégralité de cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? identifiez-vous Pas encore abonné ? Choisissez une offre 24H/24, 7J/7, toute l'actualité de estrepublicain.fr en temps réel Dès 6 heures du matin, le journal en numérique Archives : accès et consultation des 30 derniers jours Paiement Carte Bancaire sécurisé Réagir connectez-vous Cet article vous a plu ? Nous vous recommandons aussi Reproduction interdite Vous avez une info ? Ecrivez-nous : leralerteinfo@estrepublicain.fr
>> Lire la suite

Iris, donneuse de corps pour exposition (Sun, 26 May 2019)
Cette Alsacienne a promis de donner son corps à l’exposition allemande mondialement connue « Körperwelten », où de véritables corps humains sont présentés. Médecin de profession, elle explique son geste par la volonté de faire progresser les connaissances en anatomie. Le 26/05/2019 à 05:00 édition Abonné Iris, donneuse de corps pour exposition Iris, donneuse de corps pour exposition Cette Alsacienne a promis de donner son corps à l’exposition allemande mondialement connue « Körperwelten », où de véritables corps humains sont ... Nous sommes heureux de vous compter parmi nos fidèles lecteurs. L’accès à l’intégralité de cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? identifiez-vous Pas encore abonné ? Choisissez une offre 24H/24, 7J/7, toute l'actualité de estrepublicain.fr en temps réel Dès 6 heures du matin, le journal en numérique Archives : accès et consultation des 30 derniers jours Paiement Carte Bancaire sécurisé Réagir connectez-vous Cet article vous a plu ? Nous vous recommandons aussi Reproduction interdite Vous avez une info ? Ecrivez-nous : leralerteinfo@estrepublicain.fr
>> Lire la suite

[Vidéo] Fessenheim, malaise franco-allemand (Sun, 26 May 2019)
«  Fessenheim abschalten  », «  Fermons Fessenheim  ». Le refrain n’a pas changé en dépit de l’annonce des dates de débranchement des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim, programmées en février et juin 2020. Sauf que pour des militants anti-nucléaires franco-allemands, 2020 leur apparaît de plus en plus… élastique. Cette inquiétude est clairement née de la dernière réunion de la Commission locale d’information et de surveillance (Clis), le 21 mai, à Colmar (notre édition du 22 mai). Si le sort du réacteur n° 1 semble définitivement scellé (il fermera en principe le 22 février 2020), celui du n° 2 apparaît en suspend car son exploitation peut, réglementairement, se poursuivre jusqu’à l’hiver 2021. Samedi matin à Breisach, une petite centaine de militants a tenu à exprimer son intention de ne pas lâcher le morceau. Encadrés par une police bienveillante, ils ont d’abord bloqué durant une dizaine de minutes le rond-point principal de Breisach avant de rejoindre la place du Marché de la ville où Gustav Rosa, responsable de la Mahnwache Dreyeckland et André Hatz, président de Stop Fessenheim ont pris la parole. «  Nous devons continuer à agir comme si la centrale n’allait pas fermer  », conseille André Hatz. Le militant anti-nucléaire alsacien est persuadé que le réacteur n° 2 continuera à produire de l’énergie au-delà de 2020, mettant en avant «  les réserves  » désormais exprimées lors de la réunion de la Clis. Du côté allemand, Bärbel Schäfer, présidente du district de Fribourg, a sans doute fait savoir assez rapidement à son entourage politique qu’elle était sortie très mécontente de la réunion de la Clis, estimant que la clarté n’était plus de mise. Pour Stop Fessenheim, le malaise provient également du projet industriel d’EDF ; l’opérateur envisage de créer à Fessenheim un techno centre dédié à la reconversion de composants éléctro-mécaniques contaminés, un métal qui, selon M. Hatz, pourrait connaître une seconde vie sous forme de casseroles et de poussettes. Le maire de Breisach, Oliver Rein, a également pris la parole sur la place publique, prolongeant la mise en garde de Bärbel Schäfer qui menaçait d’interrompre la coopération franco-allemande post-Fessenheim.
>> Lire la suite

Alerte Google : "Afrique Centrale" OR Angola OR Congo OR Gabon OR "Guinée équatoriale" OR "République Centrafricaine" OR Tchad -sport -football -basket -biathlon -athlétisme -handball -cyclisme -tennis -golf -escrime -gymnastique -hippisme -hockey -hippique -boxe -voile -haltérophilie -judo -natation -rallye -rugby -ski -triathlon -surf -voile -tiercé -"formule-1"

De retour de l'investiture de Cyril Ramaphosa en Afrique du Sud, Macky Sall au Gabon ce ... (Sun, 26 May 2019)
Ali Bongo et Macky Sall se retrouvent ce dimanche 26 mai à Libreville (image d'archives) © DR Le président sénégalais rencontre ce dimanche 26 mai son homologue gabonais à Libreville.  Il est le troisième chef d’Etat à se rendre au Palais du Bord de mer depuis le début du mois de mai. Après les visites de Faure Gnassingbé (Togo) et d’Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), c’est au tour du président sénégalais, Macky Sall, de rendre visite à Ali Bongo à Libreville. Présent hier à l’investiture de son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa, M. Sall, réélu en début d’année pour un mandat de cinq ans, fera un stop à Libreville avant de rentrer à Dakar. « Le président Ali Bongo et lui sont très proches. Ils se considèrent comme de véritables frères », confie un ministre sénégalais. Désormais totalement remis de ses ennuis de santé, le chef de l’Etat gabonais a réinvesti depuis un mois la scène diplomatique continentale. Outre les rencontres avec ses pairs, il a multiplié les entretiens avec de hauts diplomates. « Plusieurs par semaine », précise la présidence. D’autres chefs d’Etat sont prochainement attendus à Libreville. En particulier, Paul Kagame (Rwanda), Teodoro Obiang Nguema (Guinée équatoriale) ou encore Ibrahim Boubacar Keïta (Mali). Certains d’entre eux pourraient venir à l’occasion des festivités prévues le 8 juin prochain pour célébrer les dix ans de la disparition de feu le président Omar Bongo Ondimba.
>> Lire la suite

Gabon : 100.000 habitants de Libreville seront approvisionnés en eau potable d'ici 2025 (Sun, 26 May 2019)
Par : Justine |  Mots clés : Gabon-service public French.china.org.cn | Mis à jour le 26-05-2019 100 000 habitants de Libreville, seront approvisionnés en eau potable d'ici 2025, a annoncé samedi un communiqué de la direction de la communication gouvernementale. Selon le communiqué, le gouvernement a autorisé le financement du programme volet Eau Potable du premier Programme Intégré pour l'Alimentation en Eau Potable et l'Assainissement de Libreville (PIAEPAL). Le PIAEPAL est une initiative du gouvernement qui vise à garantir, à l'horizon 2025, un accès universel durable à l'eau potable. Il va ainsi contribuer à renforcer et améliorer les services d'eau potable et d'assainissement du Grand Libreville se composant des Communes de Libreville, Akanda, Owendo et Ntoum. Le programme s'articule autour de trois composantes que sont, le développement des infrastructures d'Alimentation en Eau Potable (AEP). Il comprend le renouvellement du réseau de l'alimentation de l'Eau Potable, le renforcement et l'extension de 131 km du réseau d'AEP de Libreville et la réparation des fuites dans les bâtiments administratifs, et l'amélioration de la gouvernance sectorielle et le renforcement des capacités. Il comprend entre autres, l'équipement des ministères bénéficiaires, la formation des principaux acteurs et la préparation des études techniques pour le développement des infrastructures et la coordination et la gestion du programme. Il vise essentiellement l'exécution efficace et efficiente du Programme. Le projet a également un impact environnemental et social. En effet, il va engendrer chez 100.000 habitants du Grand Libreville un approvisionnement régulier en eau potable et en quantité suffisante.
>> Lire la suite

PUB administration publique sur les réseaux sociaux

 

 

 

sur Twitter


PUB administration publique communiqués de presse