planète administration publique actualité administration publique
PUB
PUB
PUB
PUB
nos éditions nos flux rss
Intempéries : plusieurs départements du sud-est en alerte orange (ven., 22 nov. 2019)
Onze départements ont été placés ce jeudi après-midi en vigilance orange par Météo France pour orages, vent, pluie et inondation. Les départements concernés sont l'Ardèche (pluie-inondation), l'Aveyron (inondation), les Alpes-Maritimes (orages, pluie-inondation), les Bouches-du-Rhône (orages, pluie-inondation), la Drôme (vents violents), le Gard (orages, pluie-inondation), l'Hérault (orages, pluie-inondation), l'Isère (vents violents), la Loire (vents violents), la Lozère (pluie-inondation) et le Var (orages, pluie-inondation). Des pluies violentes sur des sols gorgés d'eau Météo France prévoit ainsi un "épisode méditerranéen intense nécessitant un suivi particulier du fait de son intensité et de sa durée". Vendredi matin, loin à l'avant d'un vaste système perturbé qui gagne le golfe de Gascogne, le vent fort engendre des pluies encore très localisées qui remontent de Méditerranée et s'étirent jusqu'au nord-est du pays. Ces pluies localement orageuses cette nuit près du littoral, se sont nettement atténuées ces dernières heures. On a observé depuis jeudi 50 à 60 mm de pluie sur les Cévennes où les sols sont déjà très humides à saturés. Avec le rapprochement du vaste système dépressionnaire, le vent de secteur sud à sud-est va se renforcer et faire remonter de l'air plus doux et humide de Méditerranée. Des pluies fortes en fin de journée Les pluies doivent s'intensifier sur le relief cévenol. Sur le Var et la plaine gardoise, l'intensification se fera en soirée avec un caractère orageux. Sur l'épisode, on attend 200 à 300 mm de pluie sur le relief cévenol avec des intensités de l'ordre de 10 à 20 mm par heure. Sur les plaines gardoises, les pluies orageuses pourront donner des cumuls de 80 à 120 mm. Côté Var, les pluies orageuses donneront des cumuls généralement compris entre 120 et 150 mm, localement 180 à 200 mm voire même ponctuellement un peu plus. Les orages pourront donner des cumuls de 40 à 60 mm en peu de temps, parfois accompagnés de grêle, de fortes rafales, voire de phénomènes tourbillonnnaires près des côtes. Vent en tempête sur les sommets cévenols Ces fortes pluies devraient s'atténuer nettement en fin d'après-midi de samedi côté Cévennes, mais il faudra attendre la nuit de samedi à dimanche pour la région PACA. Phénomènes aggravants : le vent soufflera en tempête sur les sommets cévenols, très fort près du littoral. Des fortes vagues de secteur Sud-Est sont également attendues sur le littoral du Languedoc à partir de la nuit prochaine. Dans le sud-ouest, le département des Landes est, quant à lui, placé en alerte pour un risque d'inondations.
>> Lire la suite

État et région soutiennent la modernisation des entreprises (Fri, 22 Nov 2019)
l'essentiel La Région lance avec l'État un nouveau programme dédié à la transformation des entreprises vers l'industrie du futur. Le précédent a permis de mobiliser plus de 36 M€ et d'accompagner 84 entreprises, dont 7 en Aveyron. Les chiffres sont implacables. En trois ou quatre décennies, depuis les années 80, l'industrie française a subi une douloureuse descente aux enfers. La part de l'industrie dans le PIB (produit intérieur brut) a ainsi chuté de moitié, passant de 25 % en 1975 à 12,5 % aujourd'hui. Et les effectifs de ce secteur d'activité sont passés de plus de 6 millions de personnes à la fin des Trente glorieuses à moins de 3 millions à présent. La France se retrouve ainsi à la traîne au niveau européen, très loin derrière l'Allemagne, où l'industrie représente encore plus de 20 % du PIB. En Aveyron, le Bassin de Decazeville est, hélas, l'exemple frappant de cette véritable saignée industrielle, avec la disparition de la sidérurgie, en 1987, et de l'exploitation charbonnière, au début des années 2000. L'occasion, bien sûr, de rappeler que la production industrielle est une variable explicative très sûre de la prospérité d'un pays. Sachant, aussi, qu'un emploi dans l'industrie génère deux emplois dans les services. Après des années de déclin, conscient de l'enjeu, l'État se mobilise pour aider les entreprises françaises à réussir leur indispensable mutation vers l'industrie du futur. «Il n'y a pas de grande économie sans grande industrie. Pendant trente ans, on a cru qu'on pouvait vivre sans usine, et on a provoqué la relégation d'un certain nombre de territoires», avait insisté la secrétaire d'État à l'Économie, Agnès Pannier-Runacher, lors de l'inauguration de la nouvelle usine du futur de Figeac Aéro en mars dernier. 7e région industrielle de France Septième région industrielle de France, avec quelque 215 000 emplois, l'Occitanie connaît une évolution positive de l'emploi industriel (+0,8 % en 2017), grâce notamment au dynamisme du secteur agroalimentaire et de sa filière aéronautique toulousaine, qui porte toute une région et de nombreux sous-traitants, à l'image de Figeac Aéro ou de Lisi Aerospace, à Villefranche-de-Rouergue. Ainsi que le rappelait, récemment, le préfet de Région, Étienne Guyot, depuis 2014, grâce aux efforts conjugués de l'État et des régions de France, quelque 5 200 entreprises ont pu être accompagnées. Un nouveau dispositif, cofinancé par l'État et les Régions, va permettre de soutenir 10 000 PME supplémentaires d'ici 2022. L'État a ainsi débloqué 80 M€ dans le cadre du programme des investissements d'avenir, pour abonder les initiatives régionales, à hauteur de 8 000 € par entreprise. Ce programme d'accompagnement, qui sera opérationnel dès février 2020, doit permettre aux entreprises de gagner en compétitivité, en prenant notamment le virage du numérique, de replacer l'humain au centre de l'entreprise, d'engager une démarche d'innovation continue et de réduire leur empreinte environnementale. Dynamisme économique Pour le conseiller régional capdenacois, Stéphane Bérard. L'emploi est un enjeu primordial mais nous ne faisons qu'accompagner et booster la dynamique économique régionale, en particulier auprès des TPE et des PME.» L'occasion pour l'élu aveyronnais de souligner l'importance de la révolution industrielle digitale et de la modernisation d'outils de production vieillissants (19 ans d'âge moyen), dans un pays où l'équipement en robots industriels est relativement faible (132 en France, pour 10 000 employés, contre 185 en Italie, 309 en Allemagne et 631 en Corée du Sud). Le précédent plan régional (2014-2017) en faveur de l'industrie du futur a mobilisé 36,34 M€. Le nouveau programme devrait permettre de mobiliser une enveloppe aussi conséquente, vraisemblablement même supérieure. Et Stéphane Bérard de mettre en avant la volonté régionale de «proximité effective, qui permet de développer des liens directs avec le monde économique.» Le chiffre : 6,8 Sur la période 2020-2022, le financement du programme (6,8 M€) sera pris en charge par l'État (3,2 M€) et la Région (3,6 M€). Il permettra l'accompagnement de 400 entreprises régionales, TPE, PME et ETI de 1 à 4 999 salariés. À l'issue du parcours, la Région pourra mobiliser ses différents dispositifs d'intervention pour soutenir les entreprises dans la mise en œuvre globale de leur transformation.
>> Lire la suite

Archigny: les injonctions du Département étaient-elles illégales? (Fri, 22 Nov 2019)
Information de page à renseigner Publié le 22/11/2019 à 05:25 | Mis à jour le 22/11/2019 à 05:25 Illustration Principale Illustration Principale Le tribunal administratif de Poitiers dira, dans quinze jours, s’il suit les recommandations du rapporteur public d’annuler les injonctions adressées en décembre 2018 par le Département à la direction de la maison de retraite « Le Bon Accueil d’Archigny ». Des plaintes avaient été adressées une première fois au Département en décembre 2017, donnant lieu à un contrôle et à des recommandations sur la gestion et les relations avec les résidents. D’autres plaintes avaient suivi un an plus tard, visant le comportement du personnel vis-à-vis des retraités. Le hic, selon le rapporteur public, c’est que les mises en demeure du Département se sont faites hors de toute procédure contradictoire justifiant l’annulation des injonctions. Texte Corps Article Rédaction
>> Lire la suite

Météo France place quatre départements du sud-est en vigilance orange pluie-inondation (Fri, 22 Nov 2019)
Dans les prochains jours, c'est l'équivalent d'un à deux mois de pluie qui risquent de tomber du Languedoc à la Provence en raison d'un nouvel épisode méditerranéen. La pluie a d'ailleurs déjà commencé à tomber par endroits. Météo France a placé ce vendredi plusieurs départements en vigilance orange : les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Var, le Gard, l'Hérault, la Lozère et l'Ardèche pour orages-pluie-inondation, la Drôme, l'Isère et la Loire pour vents violents et l'Aveyron pour risques de crues et inondations. à lire aussi VIDÉOS - Pluies intenses méditerranéennes : adoptez les bons réflexes  - Visactu © Visactu à lire aussi Le Gard et la Lozère se préparent à de fortes précipitations Un à deux mois de pluie en un week-end C'est dans la nuit de vendredi à samedi que les précipitations seront les plus fortes, avec des cumuls de pluie de 200 à 300 millimètres sur le week-end.  Le vent de sud-est va souffler très fort, de 80 à 120 km/h. Ce cocktail pluie-vent peut être très dangereux : on se souvient des inondations meurtrières dans l'Aude l'an dernier en octobre.  Samedi et dimanche, il faudra être prudent, en particulier aux abords des Cévennes, de l'Ardèche et sur le pourtour méditerranéen, même si les pluies seront plus faibles en plaine.  - Visactu © Visactu
>> Lire la suite

Caulnes. Les accueils de jour du Département échangent (Fri, 22 Nov 2019)
Mardi, trente-huit professionnels (soignants, aides-soignants, infirmières coordinatrices, psychologues) des accueils de jours de seize structures des Côtes-d’Armor ont échangé, le temps d’une journée, sur leurs pratiques, à la résidence du Fougeray. « C’est un temps de rencontre annuel pour permettre un échange des pratiques afin d’améliorer les organisations des différents accueils de jour », précise la directrice de la résidence du Fougeray, Michèle Leclerc. C’est la première fois qu’une telle rencontre a lieu à Caulnes. Chacun a raconté la manière dont il travaille et les solutions mises en place. Les accueils de jour sont destinés aux personnes âgées vivant à leur domicile. Ils sont situés dans des locaux attenants à un établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes (Ehpad). Ces personnes peuvent s’y retrouver une journée ou plus par semaine afin de rompre leur isolement, rencontrer d’autres personnes et participer à des activités. Partager cet article Mardi, les professionnels des Accueils de jour du Département se sont retrouvés à la résidence du Fougeray. Caulnes. Les accueils de jour du Département échangentOuest-France.fr AGRANDIR
>> Lire la suite

La Région Réunion présente au Séminaire Inter-Régions Françaises sur les Fonds Européens (Fri, 22 Nov 2019)
La Réunion, Terre d’Europe dans l’Océan Indien Ce jeudi 21 Novembre, à l’Hôtel de Région SUD PACA, a eu lieu le Séminaire Inter-Région
françaises sur l’Europe, avec Renaud Muselier, Président de la Région Sud PACA et Président de
Régions de France ; Marc Lemaître, Directeur général de la direction générale de la Politique
Régionale et Urbaine à la Commission Européenne et Hugo Bevort, membre de la Direction des
Stratégies territoriales, Commissariat général à l’égalité des territoires. Yolaine Costes, Vice-Presidente de La Région Réunion chargée des Affaires Européennes, les
services Europe de La Région et leurs homologues des autres Régions de France ont participé à
ce moment solennel pour entamer les négociations Post-2020 et aboutir à une programmation
optimale pour la période 2021-2027 pour les différentes régions françaises en prenant en compte
les spécificités de chaque territoire dans leur perspective de développement. Des tables rondes sur l’état des lieux de la période 2014-2020, sur les priorités pour les futurs
Programmes Opérationels 2021-2027, des présentations des différentes stratégies agricoles,
maritimes européennes. Ce fut l’occasion aussi pour La Région Réunion, autorité de gestion du Programme
Opérationnel FEDER 2014-2020 de présenter la situation d’une Région Ultrapériphérique qui
présente un bilan satisfaisant à ce jour avec près de 950 porteurs de projets accompagnés, 72%
de programmation de l’enveloppe globale et un objectif de 80% de programmation à fin 2019. Pour rappel, à La Réunion une enveloppe globale de 2,2 milliards d’€ de fonds européens est
allouée pour le développement du territoire, qui sont répartis à travers 4 fonds structurels (avec
notamment 1,130 milliards d’€ de FEDER sous la gestion de La Région). Il est important que le
niveau d’intervention de l’Europe pour les RUP et La Réunion reste au même niveau pour la
prochaine période 2021-2027 pour que toutes les spécificités soient prises en compte et qu’il soit
possible d’être en phase avec les autres régions européennes continentales.
>> Lire la suite

Montech. Un «gang de Bretons» venait cambrioler dans le département (Fri, 22 Nov 2019)
Une série de huit cambriolages a fait plancher les gendarmes de la communauté de brigades (COB) de Montech et la brigade de recherches (BR) de Montauban, durant une bonne partie de l'année. Les faits remontent, pour les plus anciens, à la fin du mois de janvier. Au total, huit maisons sont visitées en soirée à Bessens (4), Montech et La-Ville-Dieu-du-Temple (2 chacune). Après une enquête de voisinage, les militaires parviennent à recueillir des éléments déterminants sur le véhicule utilisé par les malfaiteurs. Ils engrangent d'autres faisceaux d'indice qui les conduisent à avancer dans l'identification des auteurs des faits. Des allers-retours depuis la région rennaise Le groupe impliqué est en fait originaire de Bretagne. «Ils faisaient des allers-retours avec l'Occitanie pour commettre leurs cambriolages», explique une source bien informée, qui explique que le Tarn-et-Garonne n'est pas le seul département touché par ces virées délinquantes. Une équipe de gendarmes tarn-et-garonnais est donc autorisée à rejoindre la région de Rennes, d'où sont originaires les suspects, la semaine dernière dans le cadre d'une commission rogatoire. Ils parviennent à interroger en garde à vue les deux hommes qui semblent être les auteurs des faits et une femme complice. Cette dernière aurait prêté au duo la voiture qui leur a permis de gagner le département pour cambrioler les huit maisons tarn-et-garonnaises. Incarcéré pour d'autres faits, le duo a été mis en cause dans cette affaire et doit désormais passer devant un juge qui décidera de la suite des événements. Les gendarmes montéchois et montalbanais ont, eux, regagné leur compagnie d'origine…
>> Lire la suite

Le Département engagé pour l'emploi des personnes handicapées (Fri, 22 Nov 2019)
Avec 124 bénéficiaires de l'obligation d'emploi sur un effectif de 1.550 agents, nous sommes aujourd'hui sur un taux d'emploi de 8%, donc supérieur à l'obligation légale qui est de 6%, s'est félicitée Marie-Renée Desroses, vice-présidente du département en charge des personnels, mercredi matin lors de la signature, salle de la Poterie à Chauvigny, d'une troisième convention entre le Département et le Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP). Autour d'un budget global de 627.015€ dont 307.672€ pris en charge par le Département, cette nouvelle convention de trois ans 2019-2021 s'entend autour du recrutement de 26 nouveaux agents, sur des actions en faveur du maintien de l'emploi notamment via des aménagements de postes mais aussi sur l'amélioration des conditions de travail, du développement du télétravail et sur la poursuite de la formation des agents grâce au Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT). Par ailleurs, une expérimentation des périodes préparatoires de reclassement (PPR) va être mise en place pour permettre aux agents, dont l'état de santé ne leur permet plus de remplir leurs fonctions, de bénéficier d'une période préparatoire pour construire un nouveau projet professionnel. Enfin, grâce à un partenariat avec Espoir 86 (service de l'Udaf), l'accompagnement du handicap psychique, mental ou cognitif sera pérennisé. D.L.
>> Lire la suite

Mobilités : la Région reste à quai par « défaillance de l'État » (Fri, 22 Nov 2019)
Les chefs de file des groupes politiques au Conseil régional montent au front. La saison électorale a bien débuté. Après Valérie Debord, présidente du groupe majoritaire sur les orientations budgétaires de l’exécutif, c’est au tour de Pernelle Richardot, présidente du groupe socialiste, de monter au créneau sur un dossier sensible, celui des mobilités ferroviaires. « La signature de l’Etat ? La valeur de l’encre » L’élue socialiste se montre volontiers acide : « Alors que jusqu’à présent, l’exécutif se louait de sa proximité avec le ministère des Transports, pour la première fois, on note une prise de distance vis-à-vis du gouvernement qui ne respecte pas ses engagements, la signature de l’État n’a que la valeur de l’encre », ironise Pernelle Richardot. 800 M€, c’est le montant « nécessaire », selon le rapport, « pour maintenir les conditions de circulation », de lignes qui connaissent des risques de ralentissement ou de fermeture à court terme. La Région a déjà mis la main à la poche pour suppléer l’État dans le financement des travaux d’urgence, État qui devait rattraper son retard par la suite. Molsheim-Saint-Dié en panne « La défaillance répétée de l’État sur le sujet des lignes de desserte fine du territoire contraint désormais à revoir à la baisse le programme de travaux initialement programmés en 2020 dans le Grand Est » peut-on lire dans le rapport, qui annule des travaux votés au printemps dernier. Si la ligne Verdun-Conflans échappe de justesse au couperet, il n’en va pas de même pour Molsheim-Saint-Dié et Reims-Fismes qui attendront les travaux au moins un an de plus. « Au risque d’obérer l’ouverture à la concurrence pour le lot Bruche-Piémont-Vosges décidée par la Région », estime Pernelle Richardot. Le feuilleton ferroviaire, si riche en Lorraine, pourrait bien rebondir dans le cadre du Grenelle des mobilités lancé avant l’été à Vittel. Ph. R.
>> Lire la suite

Département et interco vigilants sur les déviations (Fri, 22 Nov 2019)
Publié le 22/11/2019 à 3h56 par David Cabanné. S'abonner à partir de 1€ Département et interco vigilants sur les déviations Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, et Daniel Lacrampe, président de la CCHB, lors de la signature d’une convention. Photo D. C. Conseil départemental et Communauté de communes du Haut Béarn s’associent autour de sujets tels que l’agriculture, les langues régionales, l’éducation ou la montagne. Début novembre, après un déplacement à Aramits pour la mise en place d’un nœud de raccordement optique pour le déploiement de la fibre optique, les présidents du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques et de la Communauté de communes du Haut Béarn (CCHB), Jean-Jacques Lasserre et Daniel Lacrampe, se sont retrouvés au siège de l’intercommunalité pour la signature d’une… Il vous reste 90% de cet article à lire Toutes les rubriques Envoyer par email Cet article vous intéresse, partagez-le avec vos amis.
>> Lire la suite

Alerte Google : "Afrique Centrale" OR Angola OR Congo OR Gabon OR "Guinée équatoriale" OR "République Centrafricaine" OR Tchad -sport -football -basket -biathlon -athlétisme -handball -cyclisme -tennis -golf -escrime -gymnastique -hippisme -hockey -hippique -boxe -voile -haltérophilie -judo -natation -rallye -rugby -ski -triathlon -surf -voile -tiercé -"formule-1"

Gabon : Pourquoi le procureur de la République Olivier N'Zahou a été démis de ses fonctions (Fri, 22 Nov 2019)
Olivier N'Zahou a été remplacé à son poste de procureur de la République par André Patrick Roponat © DR C’est l’une des décisions les plus commentées de la session extraordinaire du Conseil supérieur de la magistrature présidée ce vendredi 22 novembre à Libreville par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Il n’aura passé que 16 mois comme procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville. Ce vendredi, Olivier N’Zahou a été demis de ses fonctions à l’issue d’une session extraordinaire du Conseil supérieur de la magistrature tenu vendredi. Le magistrat a été « promu » au poste d’avocat général à la Cour d’appel judiciaire de Franceville. Olivier N’Zahou est remplacé à son poste par André-Patrick Roponat qui occupait jusqu’à ce jour des fonctions similaires à Port-Gentil. Un magistrat très expérimenté, connu pour son extrême rigueur dans le milieu de la magistrature, ainsi que pour son pointillisme dans le respect des règles de procédure. Il s’agit d’un des 25 mouvements décidés ce jour au sein de la magistrature. Celui-ci intervient alors que des auditions d’anciens cadres de l’administration publique et parapublique soupçonnés de corruption et de blanchiment d’argent sont en cours et qu’il revient au Procureur de la République de conduire ces enquêtes. « En la circonstance, il faut un magistrat ferme et déterminé. Il ne peut y avoir de mollesse dans la lutte contre la corruption », explique une source au sein de la magistrature qui pointe du doigt dans cette affaire la communication à la fois tardive (ce lundi seulement alors que les premières auditions d’ex-cadres publiques avaient eu lieu plus d’une semaine auparavant) et cursive de l’ex-procureur de la République. Un véritable tournant dans la lutte anti-corruption au Gabon Ce vendredi, lors de la session extraordinaire du CSM, le président de la République a « rappelé la nécessité d’intensifier la lutte contre la corruption », rapporte le communiqué du secrétariat général du ministère de l’Intérieur et de la Justice. Aussi, a-t-il « fermement engagé le gouvernement et invité les magistrats à inscrire résolument leur action dans ce sens », complète celui-ci. La preuve qu’il s’agit bien, non d’une opération de communication comme certains ont tenté de la caricaturer, mais d’une lame de fond. Un véritable tournant dans la lutte anti-corruption au Gabon.
>> Lire la suite

Tchad : un cabinet d'avocats va prendre en charge des femmes victimes de violences (Fri, 22 Nov 2019)

Tchad : un cabinet d'avocats va prendre en charge des femmes victimes de violences. © MNF Tchad : un cabinet d'avocats va prendre en charge des femmes victimes de violences. © MNF La directrice de la Maison nationale de la femme, Mme Amina Priscille Longoh a signé ce vendredi avec Maître Abdelkérim Mahamat Kreich du cabinet Kreich Avocats SCP, une convention de partenariat pour la prise en charge juridique et judiciaire des femmes victimes de violences. "Le Cabinet Kreich Avocats nous garantit une prise en charge annuelle de 25 cas nécessitant une prise en charge juridique et judiciaire avec 0FCFA", a indiqué la Maison nationale de la femme. La durée de la convention est de 3 ans renouvelable.
>> Lire la suite

PUB administration publique sur les réseaux sociaux

 

 

 

sur Twitter


PUB administration publique communiqués de presse