planète transports, logistique actualité transports, logistique
TRA
TRA
TRA
TRA
nos éditions nos flux rss

 

 

Derniers communiqués de presse

TRANSPORT / LOGISTIQUE

Achats/logistique : des tensions sur les postes "hybrides" (ven., 15 nov. 2019)
Achats/logistique : des tensions sur les postes 'hybrides' La récente étude de rémunérations de PageGroup souligne les tensions qui opèrent sur les postes de Chef de Projet, Logistic Manager et Acheteur Transport - Logistique dans un contexte de transformation de la Supply Chain et des Achats. Je m'abonne La supply chain monte en puissance dans tous les secteurs, au sein d'un nombre croissant d'entreprises. Elle sert des enjeux de satisfaction et d'expérience clients, mais aussi de réduction des coûts et d'optimisation du BFR, en plus des sujets RSE. En conséquence, des tensions apparaissent sur certains métiers. Chef de projet logistique : le maître d'oeuvre de la transformation Les missions de recrutement sur le poste de chef de projet logistique- supply chain a quadruplé entre 2012 et 2018. Bien que plus stable aujourd'hui, la demande reste forte. Ces professionnels sont en effet les maîtres d'oeuvre de la transformation de la supply chain. Ils conduisent le changement : reenginering, optimisation de circuits de distribution, démarrage/transfert/organisation d'entrepôts, mise en place de SI (APS, WMS, WCS, TMS...) ou d'applicatifs de type Track & Trace. Leur rôle est porté par les projets de digitalisation, s'appuyant sur une offre croissante de systèmes et outils. Ils interviennent également sur des sujets encore récents de type "Blockchain", même si l'IA reste pour l'heure le sujet des directions digitales. Ces postes sont portés par la croissance du e-commerce, où l'on recherche ces profils notamment sur des projets de type méca/automatisation. Les tensions les plus fortes, on peut d'ailleurs parler de pénurie, s'observent sur les postes en bureau d'études chez les prestataires. La compétence "ingénierie/pricing" est rare et l'attractivité de ces postes et du secteur restent relatives. Cela s'illustre par des salaires qui peuvent atteindre les 60K€ + variable pour des candidats Bac+5 avec 3 ans d'expérience. A expérience égale, la pénurie existe également dans le secteur du conseil. Celui-ci a perdu en attractivité et les profils qui en sont issus sont très prisés. Quand supply chain et achats se rencontrent Autre poste clé : le logistic/distribution Manager. Il travaille à l'élaboration du schéma directeur logistique et transport, sélectionne et pilote les prestataires. Son rôle est valorisé par l'objectif de maîtrise et d'optimisation de la distribution, en même temps que celui du contrôle de la qualité et du coût des prestations. Il est incontournable dans les structures qui mettent en place une externalisation "complète" de la supply chain (projets 4PL). Véritable chef de projet du recueil des besoins à l'implémentation, il sera ensuite garant du respect des contrats et de la qualité des prestations confiées à un seul intégrateur et jouera le rôle d'interface entre celui-ci et l'ensemble des opérations. Ce poste est à mettre en parallèle avec celui d'acheteur logistique transport, fonction récente et encore peu développée, qui achète la prestation du Logistic Manager. L'augmentation des besoins illustre l'extension croissante des Achats et renvoie à la nécessité d'acheter une prestation devenue stratégique. La rareté des profils et la complexité des prestations conduisent à un phénomène unique : le recrutement de profils experts en supply chain, sans aucune expérience en achats, avec un effet direct sur les salaires. Certains experts achats peuvent ainsi prétendre à près de 90K€ annuels bruts. Les qualités relationnelles et l'humilité de l'acheteur seront essentielles pour avancer de façon collaborative avec le logistic manager et l'ensemble des utilisateurs. Je m'abonne
>> Lire la suite

Neige: la préfète de l'Ardèche appelle les habitants à "limiter les transports qui ne sont pas ... (Thu, 14 Nov 2019)
Neige: la préfète de l'Ardèche appelle les habitants à "limiter les transports qui ne sont pas primordiaux" Suivez l'actualité société et police-justice en continu sur BFMTV : emploi, justice, famille, religion, transport, sécurité, pouvoir d'achat, insolite, santé, faits divers. BFMTV, 1ère chaine d'information en continu de France, vous propose toute l'info en temps réel avec 18h d'antenne live par jour et plus de 1000 duplex par mois. Retrouvez BFMTV sur le canal 15 de la TNT et sur BFMTV.com. Mise en ligne le 14/11/2019
>> Lire la suite

CE : Adina-Ioana Vălean est la nouvelle commissaire chargée des Transports (Thu, 14 Nov 2019)
La candidature de la Roumaine Adina-Ioana Vălean au poste de commissaire européen en charge des transports vient d’être validée par le parlement européen. Agée de 51 ans, elle est eurodéputée depuis 2007 et préside la commission pour l’industrie, la recherche et l’énergie. Elle a notamment eu à plancher sur les véhicules connectés et les transports décarbonnés. C’est son troisième mandat depuis l’adhésion de la Roumanie à l’Union Européenne. La désignation par la Roumanie de son candidat au poste de commissaire s’est effectuée dans la douleur… Après le rejet fin septembre de Rovana Plumb, plusieurs noms ont défilé comme celui de Victor Negrescu et dernièrement de Siegfried Muresan écarté in extremis pour cause de parité. Durant ce processus de choix, les événements intérieurs roumains ont compliqué la tâche. Le gouvernement social démocrate (PSD) qui était en poste à Bucarest est tombé pour laisser la place à une majorité libérale (PNL). Marc Fressoz
>> Lire la suite

Les transports publics gratuits, ce n'est pas pour tout de suite (Thu, 14 Nov 2019)
Michèle Vulien, sénatrice du Rhône, est venue parler de la mission «  Gratuité des transports collectifs : fausse bonne idée ou révolution écologique et sociale des mobilités ?  », dont le rapport a été présenté fin septembre. Plus de 45 personnes ont été auditionnées dans cette enquête que l’élue évoque avec une pointe d’ironie dans la voix. «  C’est intéressant, bien sûr, mais il faut dépassionner le débat. On peut évidemment imaginer une société où tout serait gratuit. Mais comment ferait-on tourner la machine ?...
>> Lire la suite

Île-de-France : Valérie Pécresse muscle la sécurité dans les transports (Thu, 14 Nov 2019)
"En un an, les vols dans le métro ont augmenté de 60%, ce n'est pas acceptable", a dénoncé la présidente de la Région Île-de-France. Effectifs de sécurité renforcés, généralisation des caméras piétons, interdiction du métro aux délinquants multirécidivistes... La présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, a présenté ce jeudi des mesures pour "reconquérir le territoire" des transports franciliens après l'explosion des chiffres des vols dans le métro.  LIRE AUSSI >> Un Français sur deux se sent en sécurité dans les transports en commun  La présidente s'est exprimée lors d'un déplacement dans le métro où elle a rencontré des agents de prévention et de sécurité des transports, en présence du directeur de la sûreté de la RATP Stéphane Gouaud. "En un an, les vols dans le métro ont augmenté de 60%, ce n'est pas acceptable", a dénoncé Valérie Pécresse, assurant "qu'Île-de-France mobilité avait pris la mesure du problème".  Près de 800 recrutements en quatre ans "Nous avons décidé de financer le recrutement de 785 personnes supplémentaires pour assurer la médiation et la sécurité sur l'ensemble du réseau métro, train, RER et bus", a souligné la présidente de Région, en référence à un plan de recrutement (2016-2020).   L'ex-ministre du Budget s'en est pris au ministre de l'Intérieur Christophe Castaner l'accusant d'avoir dans le même temps réduit de 350 hommes les effectifs de la police nationale des transports sur le réseau francilien. "Je ne peux pas accepter que le contribuable régional paye pour la défaillance de l'État", a-t-elle lancé.  Généralisation des caméras piétons La présidente de Région a annoncé la généralisation des caméras piétons à l'ensemble des patrouilles des forces de sûreté de la RATP (1000 personnes) avec une extension aux contrôleurs. Une expérimentation jugée positive était menée depuis 2016 avec 15 caméras piétons. "L'intérêt est de faire baisser la tension, les outrages voire les violences, parce que quand on est filmé, on ne se comporte pas de la même façon", a-t-elle fait valoir.  Ces caméras s'ajouteront aux 50 000 caméras qui équipent déjà le réseau francilien et servent également dans les enquêtes et procédures judiciaires.   "Grâce à la vidéo-protection, on a un taux d'élucidation des affaires très élevé, deux fois supérieur à celles de la rue", a indiqué Valérie Pécresse. "Pour les seuls voleurs à la tire, le nombre d'interpellations a progressé de 104%", a précisé le chef de la sûreté de la RATP  Valérie Pécresse s'est également félicitée du vote dans la loi mobilité d'un amendement qu'elle avait initié visant à permettre à la justice de prononcer l'interdiction du réseau de transports à des délinquants multirécidivistes, à l'image de ce qui existe pour les supporters violents dans les stades.   Elle a enfin annoncé un renforcement des brigades canines et précisé que des actions spécifiques cibleront les trois grandes stations qui ont connu les plus fortes hausses d'actes de délinquances : La Défense, Châtelet et Opéra. 
>> Lire la suite

Les transports scolaires interdits vendredi matin en Haute-Loire et jusqu'à nouvel ordre (Thu, 14 Nov 2019)
Dans un communiqué transmis à notre rédaction, la préfecture de la Haute-Loire rapelle que "le département de la Haute-Loire reste placé en vigilance jaune pour neige et verglas jusqu’au vendredi 15 novembre à 6 heures. Au vu des prévisions météorologiques pour la nuit, le préfet de la Haute-Loire, en concertation avec les autorités organisatrices des transports scolaires, a décidé d’interdire la circulation des transports scolaires sur l’ensemble du département de la Haute-Loire pour la matinée du vendredi 15 novembre, jusqu’à nouvel ordre" indique les services de la préfecture précisant que "les établissements scolaires accueilleront les élèves dans les conditions habituelles." Enfin la préfecture de la Haute-Loire invite les automobilistes  à "éviter tout déplacement. Des chutes de neige étant prévues toute la nuit. En fin de nuit et début de matinée, suite au regel des chaussées, celles-ci pourront être glissantes. Soyez prudents et adaptez votre vitesse aux conditions de circulation." L'aire des Fangeas "saturée" "Par ailleurs, les poids-lourds sont invités à stationner sur les aires suivantes : avenue de Coubon à Brives-Charensac, sur la RN88 dans le sens Sud-Nord (en pleine voie) à Blavozy, Monistrol-sur-Loire et sur la RN88 dans le sens Nord-Sud au parking multi-transports de Chadrac et sur la RN102 à Cohade-Largelier. L’aire des Fangeas est saturée. La préfecture coordonne la prise en charge des poids-lourds stationnés en lien avec la Croix-Rouge et les communes" indique encore la préfecture de la Haute-Loire.
>> Lire la suite

La toiture de la société de transports Marsy, de La Bassée, est partie en fumée (Thu, 14 Nov 2019)
Quand les sapeurs-pompiers de La Bassée arrivent au 28 place des Augustines, le feu est généralisé à la toiture de la demeure qui fait l’angle avec la rue Maurice-Bouchery. Il s’agit des locaux de la société Marsy, spécialisée dans le transport et la logistique. Les locaux sont vides quand les secours interviennent. Avec l’aide de collègues de Vermelles, ils déploient une grande échelle et viennent à bout de l’incendie assez rapidement. Ils vont ensuite déblayer au maximum l’intérieur du deuxième étage de la maison, qui servait...
>> Lire la suite

Melun : la police intercommunale va sécuriser les transports dans l'agglomération (Thu, 14 Nov 2019)
Impossible de ne pas voir leur voiture aux bandes jaune fluo et estampillée Police intercommunale qui circule dans les villes de la Communauté d'agglomération Melun Val de Seine (CAMVS). Depuis ce jeudi, c'est officiel : la police intercommunale des transports est née. Une convention vient d'être signée entre Pascal Courtade, directeur de cabinet de la préfète de Seine-et-Marne, Louis Vogel (Agir), le président de la CAMVS et maire de Melun, ainsi que les dix-neuf autres maires. C'est la seconde en France après Orléans. Eviter les interruptions de service dans les bus « Si la CAMVS s'occupe des transports, il faut s'occuper aussi de la sécurité dans ces transports », commence Louis Vogel, président de l'agglomération. Il évoque « en 2016 et 2017, dix-neuf interruptions de service en 2016 et 2017 » dans le réseau Melibus, conséquences du droit de retrait des chauffeurs de bus Transdev en cas d'agression et autre caillassage. « C'est presque une toutes les deux semaines sur un an. Cela ne pouvait pas durer. Cela touche les 35 000 usagers quotidiens du Melibus », souligne l'élu. L'enjeu est de taille : 17 000 habitants supplémentaires sont concernés par les lignes ouvertes fin 2017 à Pringy et Saint-Fargeau-Ponthierry, sans parler de ceux utilisant les lignes desservant le Santépôle à Melun (lignes D, L et B) ou le transport à la demande lancé en septembre 2019. Transdev a également renforcé les fréquences des lignes D, E et L. « La réponse ne peut pas être municipale car c'est l'ensemble des habitants de l'agglomération qui sont impactés quand le réseau est interrompu », insiste Louis Vogel. D'où cette police avec cinq agents qui travailleront en horaires décalés et certains week-ends. Leur armement se veut dissuasif : Glock 17 (pistolet semi-automatique), pistolet à impulsion électrique, bâton télescopique de défense, lance-balle de défense, gaz lacrymogène. Dammarie-les-Lys, 14 novembre. Louis Vogel (Agir) et le directeur de cabinet de la préfète Pascal Courtade signent la convention qui crée la police intercommunale des transports dont quatre agents sur cinq sont présents derrière. LP/Sophie Bordier Dammarie-les-Lys, 14 novembre. Louis Vogel (Agir) et le directeur de cabinet de la préfète Pascal Courtade signent la convention qui crée la police intercommunale des transports dont quatre agents sur cinq sont présents derrière. LP/Sophie Bordier   De son côté, Pascal Courtade salue cette « initiative audacieuse » qui s'inscrit dans le « continuum de sécurité » entre la police nationale et les polices municipales. Appelez le 17 qui transmet aux cinq agents En clair, si vous êtes dans la gare de Melun, du Mée, de Vosves ou de Saint-Fargeau-Ponthierry, dans un bus ou à un arrêt de bus du réseau Melibus et que vous assistez à une agression, vous pouvez composer le 17 : la police nationale pourra alors alerter la police intercommunale des transports pour qu'ils interviennent. Ils sont autorisés à monter dans les bus et dans les trains, suite à un accord avec la SNCF et sa police, la Suge. Ils verbalisent aussi les contrevenants Ils peuvent également verbaliser les contrevenants pour fraudes ou incivilités. « Les amendes varient de 35 euros pour un titre de transport périmé à 50 euros pour un transport sans titre. Cela monte à 150 euros pour un outrage », précise Eric Luhembue, de Transdev. Son directeur Christophe Bellement est « satisfait » de cette initiative. « On attendait que l'agglomération se décide. C'est hyper important, surtout s'ils interviennent le soir et qu'ils sont armés. Ce sera dissuasif vis-à-vis des voyous qui veulent chatouiller les chauffeurs », salue Brice Ridor, délégué CFTC réélu en juin dernier. Selon lui, cette police complétera « les agents de sûreté de Transdev prévus dans les bus. Ils ne sont pas armés, mais agissent en renfort du service contrôle ou des agents de prévention pour calmer les clients énervés ». Newsletter Seine-et-Marne Chaque matin, l'actualité de votre département vue par Le Parisien Je M'inscris La nouvelle police intercommunale des transports peut aussi intervenir ponctuellement sur d'autres missions si sa demande est motivée et avec l'accord de Louis Vogel (surveillance d'une manifestation dans un contexte particulier de tensions). Selon le président de la CAMVS, « si les résultats sont là et si les maires de l'agglomération sont d'accord, on pourra aller plus loin, vers une police intercommunale. »
>> Lire la suite

Episode de neige sur la Loire : pas de transports scolaires demain matin (Thu, 14 Nov 2019)
Attention sur les routes ! La Loire est placée en vigilance orange neige et verglas par Météo France. Les départements du Rhône, l’Isère, la Savoie, la Drome ou encore l’Ain sont aussi concernés. Suite à l’épisode neigeux sur le département, plusieurs arrêtés ont été pris sur la Loire, à commencer par les transports scolaires qui ne seront pas assurés demain matin. Le département précise que les écoles resteront ouvertes pour l’accueil des élèves.  Circulation des poids-lourds interdite Pour ce qui est de la circulation des poids-lourds en général, elle est interdite sur les routes départementales et les autoroutes comme l’A72, A47, RN88, A89, RN82.  Le Col de l’Oeillon est fermé, et les équipements spéciaux sont obligatoires pour passer les cols de la République, des Limites, Chaubouret, Béal et Tracol. Le département de la Loire précise ce jeudi après-midi que 16 engins sillonnent les routes départementales du Pilat et de l’ouest forézien. A Saint-Etienne, les parcs et jardins de la ville sont fermés, les poids-lourds de plus de 12 tonnes sont également interdits dans le centre-ville. Météo France prévoit des chutes de neige cette nuit et vendredi matin jusqu’en plaine.
>> Lire la suite

Une logistique optimisée pour gagner en efficacité ! (Thu, 14 Nov 2019)
La Chambre d’agriculture de l’Allier organise, en présence et avec le soutien du Conseil départemental, un forum sur l’amélioration de l’approvisionnement de la restauration collective en produits fermiers locaux intitulé « Une logistique optimisée pour gagner en efficacité ! », le jeudi 21 novembre prochain, à partir de 13 h 30, salle Mirendense à Saint-Pourçain-sur-Sioule. L’approvisionnement de la restauration collective en produits locaux est devenu un enjeu important dans de nombreux territoires. Ce circuit de proximité révèle cependant l’existence de difficultés pour garantir sa performance et sa pérennité. Parmi ces problématiques, l’organisation logistique, souvent négligée dans les réflexions par les fournisseurs et acheteurs, revient souvent. En effet, la logistique ne se résume pas qu’au transport des   [...] » Lire la suite sur le site L'Allier Agricole
>> Lire la suite