planète arts, culture actualité arts, culture
ART
ART
ART
ART
nos éditions nos flux rss
Selfie à la Van Gogh ou Klimt dans votre salon : jouez avec l'art sur Google Arts and Culture (mar., 07 avril 2020)
À l'heure du confinement obligatoire où toute la vie culturelle est suspendue, faites entrer un peu d'art dans votre salon à l'aide de votre smartphone et de l'application Google Arts & Culture. Marre du Cluedo, du Monopoly et du Trivial Poursuit ? Laissez un peu de côté les jeux de société pour vous divertir virtuellement avec de l’art. En cette période de confinement, l’application mobile de Google Arts & Culture (disponible gratuitement sur iOS et Android) propose plusieurs possibilités pour s’amuser intelligemment avec des œuvres d’art. Il vous suffit d’un smartphone équipé d’un appareil photo et le tour est joué. Passage en revue des fonctions ludiques qui permettent d’explorer les œuvres des grands maîtres de la peinture tout en passant le temps. 1. Art Transfer : faites d’une photo un chef-d’œuvre « Prenez une photo et transformez-la en œuvre classique », telle est la promesse de la nouvelle fonction Art Transfer de l’application. En deux temps trois mouvements, votre cliché se pare des caractéristiques d’une peinture iconique de l’histoire de l’art pour devenir une véritable œuvre d’art. Le Cri de Munch, un autoportrait de Van Gogh, La Vague d’Hokusai, The Heart of the Univers de Kusama, la Joconde de Léonard de Vinci ou L’Autoportrait d’Andy Warhol, une dizaine de chefs-d’œuvre issus de collections de musées, tels que le MoMa ou la National Gallery à Londres, s’offre à vous. Plus proche de l’algorithme que d’un simple filtre Instagram, Art Transfer vous réserve de très belles surprises picturales. Le tableau que vous avez sélectionné transforme votre cliché en ajoutant la touche de l’artiste choisi. Le résultat est parfois tant réussi que l’on pourrait prendre votre photo modifiée pour en faire une œuvre du peintre sélectionné. Pour les plus créatifs, il est possible de ne sélectionner qu’une partie de votre photo avec l’outil ciseaux. Cerise sur le gâteau, durant le temps de chargement, l’application vous partage une anecdote sur l’œuvre et son peintre. 2. Art Selfie : à la rencontre de votre double en peinture Vous avez toujours secrètement rêvé de connaître votre sosie en peinture ? Google Arts & Culture a exaucé votre souhait. Avec Art Selfie, prenez une photo de votre visage et découvrez des portraits qui vous ressemblent plus ou moins. Pour obtenir plus d’informations sur votre sosie, il suffit de cliquer sur l’œuvre pour afficher sa fiche technique. Lors de sa sortie en 2018, de nombreuses personnalités américaines s’étaient prêtées au jeu, comme l’actrice Kristen Bell ou encore le chanteur Josh Groban. L’occasion de faire la connaissance de votre doppelgänger artistique sans quitter votre canapé. [embedded content] 3. Color Palette : une galerie d’art virtuel pour les maniaques des couleurs Vous trouvez cela trop banal de chercher une œuvre par son titre ou son auteur ? Et si vous recherchiez des œuvres d’art à partir des couleurs d’une photo ? Les curieux et les artistes apprécieront la fonction Color Palette qui permet de classer toutes les œuvres de la base de données de Google Arts & Culture par colorimétrie. Créez ainsi votre musée virtuel à partir de vos couleurs favorites et allez au-delà des cadres spatio-temporels habituels. [embedded content] 4. Art Projector : Le Baiser de Klimt au-dessus de votre cheminée À l’instar de l’expérience en réalité augmentée de l’opération #ExpoPompéi du Grand Palais, faites entrer les œuvres d’art dans votre salon avec Art Projector. Cette fonction vous permet de contempler les œuvres en taille réelle sans bouger de chez vous, confinement oblige. Le Portrait de Paul Guillaume de Modigliani, Le Baiser de Klimt ou encore La Jeune Fille à la perle de Vermeer, un régal numérique. 5. Pocket Gallery : la Grotte Chauvet de votre chaise Vous n’êtes pas sans savoir que Google Arts & Culture offre de nombreuses visites virtuelles de musées et sites historiques. Grâce à Pocket Gallery, parcourez des sites archéologiques, des institutions et des expériences en réalité augmentée pour observer au plus près les œuvres d’art. De la Grotte Chauvet à l’exceptionnelle exposition « À la rencontre de Vermeer », en passant par la Rundhaus de Carl Fieger, vivez une immersion artistique totale.
>> Lire la suite

Les Amis des Arts reportent l'expo « Visages et paysages » (Tue, 07 Apr 2020)
Lecture : 1 minute L’association Les Amis des Arts reporte l’exposition « Visages et paysages » qui devait se tenir au mois d’avril à l’Abri du canot de sauvetage. Les artistes Stéphane Ruais, peintre officiel de la Marine, et Stéphanie Biville, peintre portraitiste, ont confirmé leur participation pour une exposition à une nouvelle date. Les Amis des Arts préparent deux autres expositions : « L’Art en or » pour juillet et « Mathurin Méheut : Haut Léon Nature et scènes de vie » pour la Toussaint. Sauf avis contraire, le prochain rendez-vous artistique de l’association devrait se tenir en juin pour un concert de musique classique puis en juillet par un récital poétique de Jean-Paul Kermarrec et, enfin en août, par un concert guitare et flûte. Une fois le confinement terminé, l’association redémarrera avec plaisir l’atelier d’art thérapie à l’Ehpad Saint-Nicolas. « Dans cette attente, notre association est de tout cœur avec nos aînés et remercie vivement le personnel de l’Ehpad pour son dévouement », tient à ajouter Guy-Alain Lirin, son président.
>> Lire la suite

Castelsarrasin. L'école de musique… à distance ! (Tue, 07 Apr 2020)
Pour l’équipe pédagogique de l’école, la rigueur et le suivi pédagogique, les relations cordiales et sérieuses avec les élèves et leurs parents sont primordiales pour l’apprentissage et la dynamique de l’école municipale de musique. C’est pourquoi au jour de l’annonce de la fermeture jusqu’à nouvel ordre de l’école de musique, la direction a annoncé à toutes les familles, par affiche, courriel, etc. que "dans la mesure du possible, les professeurs de musique vont essayer de rester en contact avec vous et les élèves pour un suivi pédagogique (téléphone, mail, internet, visioconférence, etc.)". L’art musical, du débutant au virtuose, se pratiquant tous les jours, il est impératif que chaque musicien, chaque élève continue à s’entraîner avec son instrument, avec ses partitions, à jouer, rejouer les morceaux appris. Les connexions ont connu des fortunes diverses, avec des succès mais aussi quelques échecs. Tous les protagonistes, professeurs et élèves, n’ont pas le même niveau d’équipement performant et de connexions internet capables de retransmettre des visioconférences ou plutôt des "visiomusicales" comme les appelle le directeur de l’école de musique Jean-Pierre Berrié. En contact tout au long de la semaine Tous les professeurs sont concernés par ce suivi pédagogique, et contactent régulièrement tout au long de la semaine leurs élèves par tous les moyens à leur disposition, du téléphone au smartphone, des mails aux applications. Ils échangent, se motivent. Ces liens pédagogiques à distance même en musique se développent et c’est un nouvel outil pédagogique qui apporte un plus sans remplacer le cours présentiel. Tout le monde, dans le milieu de la musique, ne parle que de cette belle créativité qui s’insère, avec passion, dans les métiers d’enseignants artistiques ! C’est le temps des découvertes, des interrogations, des avancées, des préoccupations. Pourtant la présence physique des élèves manque énormément aux professeurs. les élèves ont presque tous répondu présents "Concernant le travail, chacun y met de sa bonne volonté dans les mesures de ses moyens technologiques ou de son intérêt pour la chose qui peut être entendu, malgré nos deux pieds dans le XXIe siècle. J’ai quasiment tous mes élèves, que je prends deux fois demi-heure suivant un planning adapté à leurs programmes scolaires. Aujourd’hui, je viens encore de dérouler 5 heures de visio. C’est plus dur que la réalité, il n’y pas de contact physique, donc de discussion, on va à l’essentiel, de manière condensée puisque le suivant attend derrière son ordinateur. Je fais des tutos que je mets sur les réseaux sociaux, j’arrange des duos pour que les frères et sœurs puissent jouer ensemble, je monte des drives que j’alimente. J’enregistre, j’échange avec mes collègues sur nos expériences, nos moyens, nos idées. Il ne manque que les ensembles… qui me manquent ! Les collègues sont majoritairement dans la même démarche, ça produit à fond, et c’est super !", explique l’un des professeurs. "C’est très bizarre de travailler ainsi car l’air de rien c’est très chronophage, avec en plus la contrainte de partager le matériel avec la famille" ajoute un autre. L’amour de la musique se conjugue au pluriel, au collectif, au ressenti réciproque et simultané. Pour les musiciens, vivement le retour à la normale, à la vraie vie musicale !
>> Lire la suite

Un appel au don pour la fabrication de protections (Mon, 06 Apr 2020)
Installée sur Poussan depuis 21 ans en tant que couturière, Domi Barrio a créé en février 2019 avec son mari et son fils, L’île aux artistes. Ils évoluent dans le milieu de l’art et de l’artisanat d’art et réalisent régulièrement des expo-ventes dans de nombreuses villes et villages de l’Hérault, entre autres dans les résidences seniors dans lesquelles ils proposent également des travaux couture. Vu la nécessité du confinement liée à la pandémie, la famille a cessé toutes activités lucratives pour se consacrer chaque jour bénévolement à la confection de masques, surchaussures, calots, remis gratuitement aux personnes à risques et à ceux qui sont en première ligne : infirmières, aides à domiciles, caissières, livreurs mais aussi des pompiers volontaires et la police municipale de Poussan ainsi que la police nationale. Leurs masques sont lavables et réutilisables. Jusqu’à présent, la famille a principalement eu recours à son propre stock de matières premières pour la fabrication. "Malheureusement ce n’est pas suffisant et nous commençons à être en rupture" explique Domi. À court ou moyen terme, ils ont besoin de tissu coton, élastiques plats, cordons élastiques, fil blanc, aiguilles universelles en 70 et 80 pour machine à coudre, mais aussi du voile d’hivernage. Vous pouvez joindre Domi au 06 19 50 12 84 ou Louis au 06 19 50 12 85. Adresse de livraison 3, rue du Sergent-Bonnet.
>> Lire la suite

PHOTO Koh-Lanta : Mathilde est en couple avec un autre candidat de l'émission (Mon, 06 Apr 2020)
Voilà un an qu'ils sont ensemble et c'est seulement maintenant que Mathilde Chevalier l'annonce à tout le monde. Candidate emblématique de Koh-Lanta Cambodge, la jeune femme de 24 ans a annoncé ce lundi 6 avril sur son compte Instagram être en couple avec un autre aventurier, avec qui elle voit la vie en rose. Pour leur premier anniversaire, la jeune femme a publié un touchant message : "Ça te tombe dessus, littéralement. Oui je sais, ce genre d’expression à deux balles tu connais. Bla-bla-bla. Basta cosi. À vrai dire, j’étais moi-même passée experte dans l’art de tenir des discours pessimistes", commence-t-elle par écrire. Sur la photo, on découvre l'identité de son amoureux : il s'agit de Romain Palazzetti, qui a participé à Koh-Lanta Thaïlande en 2016. Sur le cliché, on peut voir les deux amoureux en train de s'embrasser. "Toi c’est concret, réel. Il est concret, réel. Et te voilà, aussi niaise que tout ceux que tu chambrais ouvertement et aussi heureuse que tout ceux que tu enviais secrètement", écrit encore Mathilde dans sa déclaration d'amour à son compagnon. Une belle déclaration qui fait réagir la Toile Mathilde Chevalier était auparavant en couple avec Bastien, un autre candidat de Koh-Lanta. Mais cette fois-ci, elle en est sûre, elle a trouvé la bonne personne. D'ailleurs sa belle déclaration d'amour a fait réagir ses fans sur Instagram : "Waw, c'est vraiment beau !!", "Belle déclaration tout simplement - tout doit se passer comme cela les relations d’un couple et surtout Retrouvez cet article sur Voici Pékin express 2020 : ce que le coronavirus a changé dans l’aventure de Denis et Julie PHOTO Vegedream accusé d'avoir frappé son ex : il s'explique après la diffusion de clichés accablants Boris Johnson en soins intensifs : les détails de son hospitalisation révélés Christian Quesada : ce que révèle l'expertise psychologique sur sa personnalité PHOTO Jean-Baptiste Marteau : le journaliste de France 2 malmené par son bébé
>> Lire la suite

Google Arts & Culture se dote d'une nouvelle fonctionnalité IA qui va transformer vos photos en ... (Mon, 06 Apr 2020)
Google Arts & Culture est une application particulièrement intéressante. Comme on vous l’a rapporté il y a quelque temps, cette application vous permet de visiter 3 468 musées du monde entier. Et ça ne manquera pas de titiller votre fibre artistique et culturelle, surtout en cette période de pandémie de COVID-19. Pour la rendre encore meilleure qu’elle ne l’était déjà, une mise à jour a été récemment effectuée. Il s’agit d’Art Transfer, une fonctionnalité basée sur l’IA, permettant aux utilisateurs de Google Arts & Culture de transformer leurs photos en œuvres de divers peintres historiques. Crédits Pixabay En passant par Vincent Van Gogh, Andy Warhol, Leonardo da Vinci ou encore Edvard Munch, de nombreux styles vous seront proposés pour retoucher vos photos. De plus, l’utilisation d’Art Transfer s’avère être vraiment simple. Comment transformer vos photos en œuvres d’art, par le biais d’Art Transfer Il vous suffit d’ouvrir le menu Appareil photo, qui se trouve dans la barre inférieure de l’application Google Arts & Culture, puis de cliquer sur Art Transfer. Par la suite, prenez ou téléchargez une photo à retoucher. Une fois cela fait, faites votre choix entre les 23 œuvres que l’application vous propose afin d’appliquer le style que vous préférez à votre photo. Notons que pendant l’attente, des faits amusants concernant chaque œuvre vous seront communiqués. Cela vous permettra également d’en savoir plus sur elles et d’ainsi améliorer votre culture générale. Art Transfert est beaucoup plus qu’une simple application de modification d’images Afin de permettre aux utilisateurs de pousser un peu plus la personnalisation, il est possible d’utiliser l’outil ciseau pour n’appliquer le style choisi qu’à une zone précise de la photo. Il est important de préciser qu’Art Transfer ne se contente pas de superposer un style sur une photo. En effet, Art Transfer utilise un modèle algorithmique unique, créé par Google AI. Par ailleurs, Art Transfer vous permettra aussi de créer des GIF. Et pour bien profiter de cette fonctionnalité, vous n’aurez pas besoin d’être connecté à Internet. Grâce à Art Transfer, Google Arts & Culture nous prouve que mélanger l’art et la technologie est tout à fait faisable. En plus d’être un outil efficace lorsqu’elle est à la disposition d’un artiste, l’intelligence artificielle peut très bien offrir une manière nouvelle de découvrir l’art.
>> Lire la suite

Programmation Ville d'Art et d'Histoire : annulations jusqu'au 9 mai à Dinard (Mon, 06 Apr 2020)
Lecture : 1 minute Il y a plusieurs semaines, le Service Ville d’Art et d’Histoire dévoilait une programmation 2020 de près de 100 dates. Parmi ces rendez-vous, quelques nouveautés : les visites Run & Fitness et les rando-photo, histoire d’allier sport ou loisirs avec patrimoine. S’ajoutent à ce calendrier deux ateliers chaque semaine des vacances d’été en lien avec l’exposition estivale, qui doit s’ouvrir au Palais des Arts le 18 juin, sur la figuration narrative. La crise sanitaire met en suspens les premières dates jusqu’au 9 mai inclus. Sont donc annulés, les ateliers des vacances de printemps, les visites guidées, le premier opus rando-photo et la découverte de l’estran. Au-delà, tous les événements du mois d’avril sont annulés : parcours du cœur, salon de la poésie, chasse aux œufs de Pâques et carnaval. De la même façon, la conférence Bains de Culture par Henri Fermin et le concert d’Irma au Spot n’auront pas lieu à la date prévue. Pour le mois de mai, l’annulation est aussi de mise : foire à la brocante du 3 mai, Nature en Fête les 9 et 10 mai, conférence de Denis Pépin sur la biodiversité dans les jardins du 13 mai, concert dégustation programmé le 14 mai au lycée hôtelier dans le cadre du Festival International de Musique, Fête du jeu du 16 mai, ainsi que le concert de Mathieu Des Longchamps au Spot le jeudi 28 mai. De nombreux événements sont donc impactés. Certains seront reportés à des dates précisées ultérieurement.
>> Lire la suite

« Qalqalah » au Crac de Sète : expo virtuelle par BTN (Mon, 06 Apr 2020)
Depuis quelques jours, de nombreuses structures culturelles ont dû fermer leurs portes. Pourtant, elles avaient travaillé sur des expositions de grande qualité. BTN vous propose une visite virtuelle de ces lieux en vous partageant ses textes qui pourront vous rapprocher au plus près de ces expositions. Qalqalah, Crac de Sète: Le sens a repris le dessus en matière d’art contemporain. Quand ce n’est pas le scientifique qui prédomine, c’est l’écologie, le féminisme ailleurs, les revendications partisanes au-delà. Au Crac c’est la langue, on redécouvre à Jacques Derrida, qui se retrouve en pôle position pour tout ce qu’elle révèle d’ambiguïtés, de particularisme, d’idéologies latentes. En témoigne cette nouvelle expo du Crac qui attribue la primauté à l’aspect didactique et documentaire ainsi que le prouvent la présence de collectifs de tous ordres : la structure de production artistique libanaise : Temporaty Platform (qui présente douze coupures de journaux), l’association allemande Man Schenkt keinen hund, qui nous offre un panel d’ouvrages pédagogiques destinés aux migrants, le trio Fehras Publishing practices qui se livre à un travail comparatif des couvertures de catalogues d’expo en arabe et en anglais ; ou surtout l’Institute for incongruous translation qui couronne la dernière salle d’installations circulaires qui interroge un manuel scolaire selon qu’il est soumis au contexte culturel qui entoure l’usage d’une langue (en l’occurrence le farsi et l’anglais). L’expo se visite de droite à gauche ce qui est assez démontrer l’orientation ambulatoire ou plutôt sa désoccidentalisation. Le désigner marocain Montasser Drissi scande d’ailleurs le parcours linguistique d’une proposition graphique systématique et régulée faite de lettres de vocables et de citations en arabe et latin d’une part, en anglais, arabe et  français de l’autre. Les œuvres exposées, celles qui mettent le caractère artistique en exergue sont donc toutes liées à ces problématiques diverses inspirées par la langue qu’il s’agisse de l’anagramme, du rébus, des problèmes aigus que pose la traduction ou des modifications de sens autorisées par une inflexion vocalique. La canadienne Serena Lee a conçu un work shop en demandant à des participants de confectionner en pâte à sel et ainsi de donner consistance à leurs mots préférés. On peut voir sur une table les objets réalisés ainsi que diverses vidéos interrogeant l’attribution fictive, dans le futur, d’une seconde langue arbitraire et native. La vidéo se taille d’ailleurs la part du lion, celle que propose la cinéaste londonienne Sophia Al Maria qui confie ses choix personnels ou fantasmes obsessionnels en mêlant ce qu’elle nomme des pétroglyphes à des images de corps masculin, nu et dansant. L’atmosphère est manifestement poétique. Beaucoup plus drôle, l’entretien du niçois Benoït Grimalt avec sa mémé et son tonton sur ce qu’ils ont retenu de milliers d’heures de visionnage des Feux de l’amour. Ce que l’on a ressenti est décidément difficile à traduire par le canal des mots. Le mexicain Vir Andres Hera filme quant à lui des processions religieuses en Andalousie conjuguées à la lecture d’un poème du 17ème siècle, translittéré pour l’occasion. Et puis il ya ce fameux karaoké, imaginé par le groupe Fehras, à partir de mélodies célèbres mis avec des paroles réécrites pour l’occasion dans l’inclination militante qui sous-tend leur démarche. Il nous reste à parler de l’œuvre photographique à la fois émouvante et réussie de la lilloise Wiame Haddad en argentique. Il s’agit d’objets assez émouvants, réalisés par les prisonniers de la monarchie marocaine précédente, sur fond blanc pour mieux les mettre en valeur. Et par ailleurs de moulages de membres de certaines de ces personnes incarcérées, ce qui suppose évidemment une certaine confiance entretenue à force d’intimité linguistique. Mounira Al Sohl installe de lourds patchworks calligraphiques en jouant sur des anagrammes. Enfin la néerlandaise Ceel Mogami de Haas réalise d’amusants et poétiques rébus sur poudre de marbre. Cette exposition pousse bien évidemment à la réflexion. Elle n’est pas facile d’accès mais on peut toujours compter avec la motivation, l’enthousiasme et les compétences des médiateurs, indispensables pour traduire non seulement les langues ais les idées. BTN
>> Lire la suite

Belgique - Stay at Home Museum : les grands maîtres de la peinture flamande chez vous ! (Mon, 06 Apr 2020)
6 avril 2020 Belgique - Stay at Home Museum : les grands maîtres de la peinture flamande chez vous ! Visit Flanders Vous aviez prévu de voir l’expo événement Van Eyck à Gand mais l’épidémie de coronavirus en a décidé autrement ? Le musée des Beaux-Arts de Gand MSK propose une session de rattrapage via une plateforme virtuelle inédite. Mercredi 8 avril, à 19h, le Commissaire Adjoint Till-Holger Borchert animera une visite guidée en anglais de l’exposition sur Facebook Live. Frederica Van Dam, historienne de l'art, répondra ensuite en direct à une session de questions/réponses avec les internautes. Ce rendez-vous donne  le coup d'envoi du concept «Stay at Home Museum» (le musée chez vous en VF). Pendant la période de confinement, les amateurs d’art se verront proposer le mercredi à 19h des visites virtuelles des principaux musées en Flandre. Après Van Eyck, d'autres Maîtres flamands tels que Bruegel, Rubens, Ensor, sont au programme pour les semaines à venir. Pour participer, vous pouvez vous inscrire dès à présent sur la page Facebook Flemish Masters 2018-2020 ou accéder directement au post Facebook et vous connecter à 19h, ce mercredi 8 avril.. Vous souhaitez poser des questions au commissaire de l’exposition ? Une session interactive ‘Facebook Live Q&A’ est prévue sur la page Flemish Masters 2018 - 2020 Si vous ne pouvez pas assister à la visite en direct, consultez la chaîne YouTube VISITFLANDERS (en ligne à partir du 8 avril à 20h00). Infos destination : Belgique, Bruxelles
>> Lire la suite

 

 

 

sur Twitter