planète arts, culture actualité arts, culture
ART
ART
ART
ART
nos éditions nos flux rss
Une jeune artiste à l'Art Accroch' (sam., 20 avril 2019)
Information de page à renseigner Publié le 20/04/2019 à 04:56 | Mis à jour le 20/04/2019 à 04:56 Illustration Principale Illustration Principale La commanderie des Antonins a ouvert ses portes pour la 12e édition de l’Art Accroch’, avec la participation de 30 artistes amateurs, à travers la photographie, sculpture, peinture. Par son talent, Noa Daoux, est la plus jeune artiste des lieux, âgée de 13 ans, habitant à Saint-Pardoux-Soutiers, elle expose ses œuvres artistiques faites de personnages féminins en terre émaillées, sur la technique du raku. Elle exprime : « Le dessin c’est ma passion, je dessine beaucoup, surtout des personnages féminins et découvre la poterie émaillée du raku, technique d’émaillage japonaise » et s’avoue « heureuse de faire ma première exposition en m’inspirant des autres artistes présents ». Noa, est une artiste tombée dans la marmite, une passion transmise par ses parents artistes, Maryse et Thierry. Noa, souhaite devenir professeur d’arts plastiques, tout en continuant à dessiner, sculpter, émailler ses sujets en poterie. Exposition visible à la commanderie des Antonins du mercredi au dimanche de 14 h à 18 h jusqu’au 21 avril. Tél. 05.49.63.43.31. Texte Corps Article Rédaction
>> Lire la suite

JimBim, un jeune rappeur forbachois chez Têt'de l'art (Sat, 20 Apr 2019)
la musique, c’est toute sa vie. À 20 ans, Raphaël Ulrich, alias JimBim, est décidé à partir à l’assaut de la scène rap. Originaire de Forbach, il multiplie les efforts, depuis deux ans, pour percer dans la musique. Dimanche soir, à partir de 20 h, il sera en concert à la galerie Têt’de l’art, pour présenter son premier EP au public. Devenir professionnel L’extended play, abrégé EP, est une compilation de chansons, entre le single et l’album. « Il y a deux ans, j’ai acheté un home studio pour me mettre sérieusement à composer, développe JimBim. Depuis, je sors régulièrement des sons via les sites d’écoute de musique et les réseaux sociaux. Mais je voulais un ensemble plus cohérent. » Et pour aller plus loin, l’EP est la formule idéale, « une sorte de curriculum vitae musical », complète son manager et ami, Nicolas Rydzio, passionné d’événementiel. « C’est quelque chose qui doit mettre en valeur le savoir-faire de l’artiste et qu’on pourra présenter pour trouver des lieux où se produire. » Intitulé Entre paradis et enfer , l’EP de JimBim contient cinq titres dont la thématique principale est la remise en question. JimBim écrit tous ses textes en essayant d’alterner rap psychédélique et rap conscient. « Pour la partie instrumentale, ça dépend. Pour l’EP, j’ai tout acheté. Pour le prochain, déjà en préparation, qui sera plus grand public, je mettrai mes créations plus en avant. » Retour aux sources Le jeune homme puise son inspiration chez des artistes très différents comme « Orelsan ou Nekfeu » mais aussi aux États-Unis chez « Travis Scott ou A$AP Rocky ». Il ajoute : « En fait, je mélange beaucoup de choses car j’aime aussi le rock et le funk. » À la base, Raphaël Ulrich est guitariste. Il a d’ailleurs suivi des cours au conservatoire de Forbach « Je me suis déjà produit un peu sur Strasbourg. Avec ce premier opus, on espère trouver au moins une quinzaine de dates entre mai et septembre sur Strasbourg, Metz, Nancy et Épinal. » Avec Nicolas Rydzio, ils se sont investis pour proposer un contenu « riche et soigné ». « Trois des cinq sons sont accompagnés d’un clip vidéo, complètent les deux passionnés. Une pochette a été réalisée et on essaye de communiquer un maximum. » La sortie de l’EP est prévue le 10 mai prochain. Pour la première, JimBim tenait à revenir à Forbach, là où il a grandi. « On avait eu des bons contacts avec la galerie Têt’de l’art et c’est un lieu que j’apprécie beaucoup. Et puis, je veux faire bouger Forbach. Alors que le rap est la musique qui rapporte le plus en France, c’est rare pour la ville d’avoir ce genre de concert. » Mélanie COTTREZ
>> Lire la suite

Ornans veut se réconcilier avec Courbet (Sat, 20 Apr 2019)
À deux heures de route de Mulhouse, la petite ville d’Ornans et le département du Doubs célèbrent Gustave Courbet. L’enfant mal-aimé du pays est né il y a deux cents ans. Pas à Ornans, comme on le lit un peu partout, mais « quelque part entre Flagey, village voisin, et Ornans » , explique Patrick Lehmann, adjoint chargé de la culture. Étranges relations que celles entre Courbet et sa ville natale. Une sorte de désamour ou de rancœur qu’on impute notamment au célèbre tableau Un enterrement à Ornans. Pour le réaliser, l’artiste, plus intéressé par les gens du peuple que par les nobles et bourgeois peints par ses collègues, avait fait appel aux habitants du coin comme modèles. « Tout le monde avait joué des coudes pour en être » , raconte l’adjoint. Sauf que la présentation de la toile à Paris déchaîne une violente polémique. Comment avait-on pu oser consacrer un aussi grand format, réservé habituellement aux scènes historiques et religieuses, à un sujet populaire ? Les Parisiens se moquent des « trognes » des participants à l’enterrement, qualifiées de « laides et vulgaires ». Les villageois, dégâts collatéraux de la guerre entre défenseurs de l’art académique et adeptes du réalisme que porte le Franc-Comtois, prennent l’insulte en pleine figure. Et selon Patrick Lehmann, leurs Ornanais n’auraient « toujours pas digéré » le camouflet, l’imputant, injustement, à celui qui aimait tant ce peuple et ce pays. Communard et anticlérical Mais le rejet de Courbet par ses concitoyens reposerait principalement sur les idées du peintre, républicain, communard, anticlérical et provocateur. « C’est une région très catholique et conservatrice » , précise Patrick Lehmann. Qui ajoute que la vie de patachon de Gustave n’a pas arrangé les choses… On suppose que la très sulfureuse Origine du monde  non plus… Pourtant, Courbet ne cessera de revenir à Ornans, dans sa chère vallée de la Loue qu’il peindra sous tous les courants. « Il a vécu à moitié à Paris et moitié ici, ne cessant de faire des allers et retours » , précise Lonnie Baverel, du musée Courbet. « Il venait à Ornans pour se ressourcer, se soigner des blessures subies à Paris » , ajoute l’adjoint à la culture. Et pour arpenter la vallée, avec sa palette et ses pinceaux. Pas rancunier, il avait offert une sculpture, Le Pêcheur de chavots, à la municipalité en 1862. Installée dans la commune, elle a vite créé la polémique : l’enfant était nu. Et puis c’était Courbet… Le maire a cédé et rendu son cadeau à l’artiste… Après sa mort, sa sœur Juliette redonna la sculpture à la mairie ; elle est aujourd’hui sur la place Courbet. Le peintre est mort à La Tour-De-Peilz en Suisse, où il s’était exilé après sa condamnation suite à la défaite de la Commune, et y a été enterré. Sans doute à son corps défendant, ayant beaucoup souffert de cet exil et n’ayant jamais épuisé son attachement à sa région. Pour le premier centenaire de sa naissance, sa sépulture avait rejoint le cimetière d’Ornans. Mais là encore, les choses ne s’étaient pas faites sans mal… C’est la sœur de Gustave, Juliette, qui avait fait la demande de ce retour. Elle n’était plus de ce monde quand le maire d’Ornans avait fini par céder, tout en demandant à son conseil municipal de ne pas assister aux obsèques, raconte Chantal Hugel, de l’institut Courbet. « Le curé a demandé à ses paroissiens de ne pas y aller non plus et aux fossoyeurs de refuser de creuser la fosse. N’étaient présents que les quelques amis ornanais socialistes de Courbet qui avaient convaincu un marginal de creuser la fosse contre un litre de vin rouge ! » Selon l’adjoint à la culture, ce n’est toujours pas l’amour fou entre Ornans et Courbet : « On souhaite que ce bicentenaire marque le couronnement de la réconciliation ! » Repères •Né le 10 juin 1919, déclaré à l’état civil d’Ornans. •Courbet n’a vécu à Ornans que dans son enfance jusqu’à ce que ses parents l’envoient au collège royal de Besançon •À 20 ans, il « monte » à Paris dans la ferme intention de se faire un nom. Il veut révolutionner la peinture, s’intéresse aux gens du peuple et non aux nobles et scènes religieuses. Il est le précurseur du courant réaliste. •Il obtient une reconnaissance mondiale dès les années 1850. • Républicain convaincu, conseiller municipal sous la Commune, il sera condamné pour la destruction de la colonne Vendôme à Paris. Cela le conduira en prison, puis en exil en Suisse pour éviter de payer 323 091 francs de frais de reconstruction. Il meurt le 31 décembre 1877 à La Tour-de-Peilz, la veille de la première échéance de sa dette… Le musée Le musée Courbet à Ornans date de 1947. « Au début, c’était deux salles à la mairie » , raconte l’adjoint à la culture Patrick Lehmann. Il faut attendre 1972 pour que le Département achète la maison d’enfance de Courbet et y installe un musée. Dans les années 2000, suite au rachat de deux hôtels particuliers par le Département, démarre un gros chantier d’extension pour réunir ces trois bâtiments. Rouvert en 2011, le site a accueilli l’an dernier quelque 40 000 visiteurs. Une vingtaine de personnes, dont trois à la conservation, le font vivre.
>> Lire la suite

Art Expo : Le choix des artistes (Sat, 20 Apr 2019)
Planet'Création est une association composée d'ateliers, dans lesquels les adhérents apprennent différentes méthodes de création : peinture, poterie, aquarelle etc.. Dans cette association s'est ajoutée Art Expo, quatre peintres et un administratif, Jean-Louis Coutanceau. Cette nouvelle section gère plusieurs expositions, au Tempo, dans la halle Piquot, la plus importante étant le Salon d'Hiver qui a fêté cette année son 21è anniversaire. «Ces expositions, explique Jean-louis Coutanceau sont ouvertes à tous les artistes, peintres ou sculpteurs. Nous procédons par appel à candidatures, puis une sélection est faite par un jury, dont un peintre venu de l'extérieur, surtout pour la halle. La prochaine, en mai, dans la halle sera assez étonnante. L'Art contemporain sera servi par un peintre qui fera en live une démonstration de body painting». Les artistes du Salon Patrick Médéric, sculpteur sur bois flotté a exposé de magnifiques œuvres animales. Il trouve les éléments de ses créations dans les barrages, les rivières. Des morceaux, qu'il assemble dans un travail de patience et qu'il colle par une technique qu'il garde secrète. Des matières fortes comme le fer, la pierre, le béton sont des sources d'inspiration qu'il traduit dans des œuvres monumentales, ex. : une carpe Koï japonaise en bois flotté ; tête de rhinocéros, métal ; fourmi, bois, un bestiaire dans lequel l'on ressent le talent de l'artiste et le travail de l'artisant. - Laz'art Recup récupère les éléments de ce qui roule, de ce qui aspire, de ce qui reflète une quelconque image, dans un Art récupération, intitulés joliment par vague de l'âme, sauterelle à réacteur, et Hippo le rusé. - Autres artistes : la terre pour Charlotte, le bronze pour Traoré Tidiane, la céramique pour Sarah Doboque…
>> Lire la suite

L'Art en découvertes passe par Céret (Fri, 19 Apr 2019)
Les amateurs d'Art en découvertes ne se sont pas trompés en rendant dernièrement visite au musée Chagall de Céret, où l'artiste a laissé une palette d'œuvres remarquables. Un ensemble de lithographies réalisées en 1980 à la demande d'Aimé Maeght, et exceptionnellement prêtées par le musée national de Nice, l'une des facettes de son art. Le cirque, thème cher à l'artiste qui s'en inspira dès ses premières créations et jusqu'à la fin de sa vie, est à l'honneur dans cette exposition. Le musée d'art moderne de la ville des Pyrénées-Orientales conserve également le très beau tableau Les gens du voyage (1968) mettant en scène jongleuse, écuyer et animaux dans une composition empreinte de liberté et de poésie. Ce fut un régal pour les yeux et le plus grand bonheur des visiteurs trébéens qui avaient quitté leur commune dès le lever du jour. La journée s'est poursuivie à Narbonne où une pièce de théâtre était proposée à la convoitise des férus de découverte. La pièce, Péplum, jouée au théâtre de l'Entresol, était une adaptation futuriste et satirique d'Amélie Nothomb, que tous ont appréciée. Le retour sur terre ne pouvait que confirmer le bien-fondé d'une sortie où la découverte multiculturelle est toujours appréciée.
>> Lire la suite

Chronique sorties : Éloge de la sensibilité au musée d'art de Nantes (Fri, 19 Apr 2019)
mute max volume Le musée d'arts de Nantes présente l' « Éloge de la sensibilité » jusqu'au 12 mai, qui réunit les chef-d’œuvres français du 18e siècle conservés dans les institutions de Bretagne. Retrouvez Guy Boyer sur Radio Classique : les samedis à 19h dans l’émission « La Grande Galerie » et le vendredi à 13h00, le samedi à 09h56 et 14h57 pour ses « Chronique Sorties ».
>> Lire la suite

Arles : Patrick Siméon, des arènes aux mystérieux cryptoportiques (Fri, 19 Apr 2019)
Une première. Et quelle première ! Jamais jusqu'alors les cryptoportiques n'avaient accueilli une exposition de quel ordre que ce soit. Il faut dire que ce mystérieux souterrain -soubassement du Forum, ancienne place publique d'Arles à l'époque romaine - ne présente à première vue pas les avantages d'une salle d'expo classique. Très peu de lumière, pas mal d'humidité, ce qui pour beaucoup auraient été d'emblée rédhibitoire, Patrick Siméon, lui, n'en a rien à faire. Au contraire, même ! C'est lui qui a proposé le lieu. Le manque d'éclairage ? L'artiste en a fait un atout de sa scénographie, refusant même d'en ajouter, "je voulais garder cette pénombre, cette atmosphère étrange et mystérieuse", raconte-t-il. L'humidité ? "Même si à l'issue de cette exposition, je dois jeter l'ensemble de mes planches, ce n'est pas grave. Être le premier à exposer dans un lieu aussi exceptionnel que les cryptoportiques, c'est tellement extraordinaire !", lance l'ancien raseteur. 40 oeuvres sur bois pendant près d'un mois Jusqu'au 12 mai, il y présente une série de 40 oeuvres sur bois, des planches pour la plupart récupérées dans les arènes de Saint-Laurent-d'Aigouze (pour un ancien pro de la course camarguaise il n'y a pas de hasard) - sur lesquelles il transpose et sublime le taureau. On y devine alors les coups de barrières, les rasets mais aussi les blessures. "Quand je me suis mis à peindre, je me suis dit "surtout pas de flamenco et pas de tauromachie!" Sans doute parce que j'avais peur du regard des autres." Oui mais voilà, il y a parfois des choses qu'on ne peut pas contrôler, la passion par exemple. Avec "Raseter", le nom de son exposition, Patrick Siméon conjugue avec brio ses deux passions. Lui qui en 1999 a dû mettre fin à sa carrière dans les arènes, s'est tourné rapidement vers l'art. Il aura monté au total plus d'une centaine d'expos et accroché près de 500 artistes, sans jamais se dire "pourquoi pas moi ?". Il aura fallu qu'il tombe gravement malade pour s'essayer à l'art, comme une thérapie. C'était il y a trois ans. Banco ! En trois semaines, l'artiste extrêmement prolifique, crée des dizaines et des dizaines d'oeuvres, et présente même une première expo. "L'art m'a permis d'accepter la maladie. C'est devenu une raison de vivre", déclare-t-il sans détour. Heureux (c'est un euphémisme) et honoré que ses planches s'inscrivent dans la programmation d'Arles en Feria, dont le vernissage a lieu ce vendredi matin à 11h. Jusqu'au dimanche 12 mai, aux cryptoportiques (entrée par l'Hôtel de Ville). Ouvert tous les jours de 9h à 18h en avril, de 9h à 19h en mai. Tarif : s'acquitter du droit d'entrée des cryptoportiques : plein tarif : 4,5€. Tarif réduit : 3,6€. Gratuit pour les Arlésiens.
>> Lire la suite

Rencontre internationale de l'art contemporain 2019 : les inscriptions sont ouvertes (Fri, 19 Apr 2019)
L’appel à candidature à la Rencontre internationale de l’art contemporain (Riac) est destiné à tous les amoureux, professionnels ou artistes en herbe de cet art. Au nombre des ateliers que propose la Riac figurent la peinture, la performance, la critique d’art et la photo/vidéo. Pour postuler et avoir de plus amples détails sur les pièces à fournir, les artistes sont tenus de visiter la page Facebook des ateliers Sahm ou les joindre par mail à l’adresse atelierssahm@gmail.com. La huitième édition de la Riac se tiendra autour du thème « Réinventer le monde…A l’aube des traversées », tiré du recueil de poèmes « A l’aube des traversées et autres poèmes » de l’écrivain haïtien, Mackenzy Orcel. D’après Landry Mbassi, commissaire invité de la Riac 2019, « ce livre bouge les lignes et propose une relecture de l’Afrique et sa place dans l’échiquier mondial. Pour la Riac, désormais en pleine mutation, cette position est aussi à adopter, tout au moins, à légitimer ». La rencontre invite donc les artistes de cette prochaine cuvée, sous la houlette de Mackenzy, à réfléchir sur la notion de réinvention mais aussi de poésie du monde, au sens d’expression ou de partage. La Riac, qu’accueille au fil des années Brazzaville, est devenue un grand rendez-vous qui décomplexe les regards de jeunes pousses vis-à-vis de l’art contemporain africain. Encadrées par Bill Kouélany, fondatrice des ateliers Sahm, celle-ci stimule la créativité de ces pépites et leur donne des possibilités à émerger sur la scène internationale.
>> Lire la suite

TOP des expositions gratuites à voir à Paris du 15 au 22 avril 2019 (Fri, 19 Apr 2019)
A la recherche d'une belle exposition gratuite à Paris ? On vous donne nos bons plans, avec des beaux solo show d'artistes à découvrir et des expositions gratuites offertes par les musées et la ville de Paris, pour sortir malin du 15 au 22 avril 2019. Oui, il existe des expositions gratuites à Paris, et elles sont plus nombreuses que vous le pensez ! Des expositions dans les musées de Paris, mais aussi de vraies expos accessibles dans des galeries d'art, où les artistes viennent chercher de la notoriété. Les expositions en plein air gratuites en ce moment à Paris : Festin, une exposition d'art contemporain à la DéfenseFestin, une exposition d'art contemporain à la DéfenseFestin, une exposition d'art contemporain à la DéfenseFestin, une exposition d'art contemporain à la Défense Festin, une exposition d'art contemporain à la Défense L'esplanade de la Défense accueille l'exposition Festin du 26 mars au 17 juin 2019. On découvre, en plein air et gratuitement, les œuvres de 32 célèbres artistes français. Jardins, joies du Val d'Oise, l'exposition à la Maison du Docteur GachetJardins, joies du Val d'Oise, l'exposition à la Maison du Docteur GachetJardins, joies du Val d'Oise, l'exposition à la Maison du Docteur GachetJardins, joies du Val d'Oise, l'exposition à la Maison du Docteur Gachet Jardins, joies du Val d'Oise, l'exposition à la Maison du Docteur Gachet La Maison du Docteur Gachet, située à Auvers-sur-Oise, accueille dans ses jardins et dans ses intérieurs l'exposition gratuite Jardins, joies du Val d'Oise du 23 mars au 8 septembre 2019. L'occasion d'une virée charmante en dehors de Paris ! Les expos contemporaines gratuites en ce moment à Paris : Exposition Métiers d'art, signatures des territoires à la Galerie des GobelinsExposition Métiers d'art, signatures des territoires à la Galerie des GobelinsExposition Métiers d'art, signatures des territoires à la Galerie des GobelinsExposition Métiers d'art, signatures des territoires à la Galerie des Gobelins Métiers d'art, signatures des territoires, l'expo gratuite à la Galerie des Gobelins : nos photos Métiers d'art, signatures des territoires, c'est la belle exposition du Mobilier National présentée à la Galerie des Gobelins du 29 mars au 21 avril 2019 à l'occasion des Journées des Métiers d'Art. 40 créations d'artisans d'art y sont présentées pour un panorama des métiers d'art en France ! Exposition Coup de Foudre à la Fondation EDFExposition Coup de Foudre à la Fondation EDFExposition Coup de Foudre à la Fondation EDFExposition Coup de Foudre à la Fondation EDF Exposition Coup de Foudre à la Fondation EDF La Fondation EDF nous promet un Coup de Foudre du 15 mars au 20 octobre 2019, dans une exposition gratuite signée Fabrice Hyber et Nathalie Talec. Des vêtements loufoques, des expériences visuelles dingues et une piste de danse, on adore ! Alexandre Estrela, l'exposition à la Fondation Calouste GulbenkianAlexandre Estrela, l'exposition à la Fondation Calouste GulbenkianAlexandre Estrela, l'exposition à la Fondation Calouste GulbenkianAlexandre Estrela, l'exposition à la Fondation Calouste Gulbenkian Alexandre Estrela, l'exposition à la Fondation Calouste Gulbenkian La Fondation Calouste Gulbenkian, située dans le 7ème arrondissement de Paris, consacre une exposition à l'artiste Alexandre Estrela intitulée Métal Hurlant. À découvrir gratuitement du 13 mars au 16 juin 2019. Atelier E.B, passer by à Lafayette AnticipationsAtelier E.B, passer by à Lafayette AnticipationsAtelier E.B, passer by à Lafayette AnticipationsAtelier E.B, passer by à Lafayette Anticipations Passer-by, l'exposition gratuite de l'Atelier E.B à Lafayette Anticipations - photos La Fondation Lafayette Anticipations consacre une exposition à l'Atelier E.B, créé par l'artiste Lucy McKenzie et la designer Beca Lipscombe, du 21 février au 28 avril 2019. Intitulée Passer-by, celle-ci propose aux visiteurs de plonger dans le milieu de la mode et de l'art contemporain. André Kertész, l'exposition au musée des Avelines (Saint-Cloud)André Kertész, l'exposition au musée des Avelines (Saint-Cloud)André Kertész, l'exposition au musée des Avelines (Saint-Cloud)André Kertész, l'exposition au musée des Avelines (Saint-Cloud) André Kertész, l'exposition au musée des Avelines (Saint-Cloud) Le musée des Avelines, situé à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), présente une exposition gratuite de photographies intitulée La France depuis Saint-Cloud : André Kertész et la revue Art & Médecine (1931-1936), à découvrir du 21 février au 13 juillet 2019. Expo Toshio SaekiExpo Toshio SaekiExpo Toshio SaekiExpo Toshio Saeki Expo Red Box Toshio Saeki, considéré comme le maître absolu de l'Ero-Guro, est à l’honneur à la Galerie Arts Factory à Paris du 13 mars au 20 avril 2019 à travers l’exposition Red Box Fiesta Grafica, l'expo à la Maison de l'Amérique LatineFiesta Grafica, l'expo à la Maison de l'Amérique LatineFiesta Grafica, l'expo à la Maison de l'Amérique LatineFiesta Grafica, l'expo à la Maison de l'Amérique Latine Fiesta Grafica, l'expo à la Maison de l'Amérique Latine Fiesta Grafica, l'exposition de la Maison de l’Amérique latine à Paris visible du 15 février au 7 mai 2019, est une carte blanche à Michel Bouvet qui a tissé des liens forts dans cette partie du monde. De l'art des fous à l'art psychopathologique. La Collection Sainte-Anne autour de 1960.De l'art des fous à l'art psychopathologique. La Collection Sainte-Anne autour de 1960.De l'art des fous à l'art psychopathologique. La Collection Sainte-Anne autour de 1960.De l'art des fous à l'art psychopathologique. La Collection Sainte-Anne autour de 1960.De l'art des fous à l'art psychopathologique, la Collection Sainte-Anne autour de 1960. Le Musée d'Art et d'Histoire de l'Hôpital Sainte-Anne (MAHHSA) met en avant les créations de ces patients-artistes dans une belle exposition, De l'art des fous à l'art psychopathologique, la Collection Sainte-Anne autour de 1960, à voir du 11 janvier au 28 avril 2019. Les expos photo gratuites en ce moment à Paris : Exposition Duncan Hannah à la Galerie PixiExposition Duncan Hannah à la Galerie PixiExposition Duncan Hannah à la Galerie PixiExposition Duncan Hannah à la Galerie Pixi Exposition Duncan Hannah à la Galerie Pixi La Galerie Pixi consacre une exposition à l'artiste Duncan Hannah du 11 avril au 30 juin 2019. L'occasion de découvrir des oeuvres étonnantes, entre peinture et collage. Objets Rêvés, l'expo photo au Centre Tignous d'art contemporainObjets Rêvés, l'expo photo au Centre Tignous d'art contemporainObjets Rêvés, l'expo photo au Centre Tignous d'art contemporainObjets Rêvés, l'expo photo au Centre Tignous d'art contemporain Objets Rêvés, l'expo photo au Centre Tignous d'art contemporain Le Centre Tignous d'art contemporain propose une exposition photo autour de l'objet et de ses représentations, intitulée Objets Rêvés, du 12 avril au 20 juillet 2019. Le Voyage de Marco Polo, l'exposition à la galerie OrendaLe Voyage de Marco Polo, l'exposition à la galerie OrendaLe Voyage de Marco Polo, l'exposition à la galerie OrendaLe Voyage de Marco Polo, l'exposition à la galerie Orenda Le Voyage de Marco Polo, l'exposition à la galerie Orenda La galerie Orenda propose une exposition autour de Marco Polo, intitulée Le Voyage de Marco Polo - l'Exposition des Merveilles, du 28 mars au 18 mai 2019. Exposition du prix Ooshot Award aux Magasins GénérauxExposition du prix Ooshot Award aux Magasins GénérauxExposition du prix Ooshot Award aux Magasins GénérauxExposition du prix Ooshot Award aux Magasins Généraux Exposition du prix Ooshot Award aux Magasins Généraux Les Magasins Généraux BETC, établissement culturel situé à Pantin, consacre une exposition aux lauréats du Ooshot Award, premier prix dédié à la photographie de commande, du 19 au 28 avril 2019. Exposition Eve Pietruschi à l'Hôtel NapoléonExposition Eve Pietruschi à l'Hôtel NapoléonExposition Eve Pietruschi à l'Hôtel NapoléonExposition Eve Pietruschi à l'Hôtel Napoléon Exposition Eve Pietruschi à l'Hôtel Napoléon L'Hôtel Napoléon propose aux Parisiens et touristes une exposition autour des oeuvres d'Eve Pietruschi du 15 mars au 28 avril 2019. LA POÉSIE DU MOUVEMENT / EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE DE JULIEN BENHAMOULA POÉSIE DU MOUVEMENT / EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE DE JULIEN BENHAMOULA POÉSIE DU MOUVEMENT / EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE DE JULIEN BENHAMOULA POÉSIE DU MOUVEMENT / EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE DE JULIEN BENHAMOU La Poésie du Mouvement, l’exposition de Julien Benhamou à Elephant Paname Éléphant Paname accueille Julien Benhamou, photographe de la danse, du muscle et du mouvement, pour une exposition gratuite visible du 20 avril au 5 mai 2019. Titrée La Poésie du Mouvement, cette exposition photo met à l'honneur justement la poésie des courbes et des lignes, pour une exposition qui conjugue les verbes voir, se mouvoir et s'émouvoir. Les expos geek et street art gratuites en ce moment à Paris : Geek mais Chic, la nouvelle exposition du Bon Marché Rive GaucheGeek mais Chic, la nouvelle exposition du Bon Marché Rive GaucheGeek mais Chic, la nouvelle exposition du Bon Marché Rive GaucheGeek mais Chic, la nouvelle exposition du Bon Marché Rive Gauche Geek mais Chic, la nouvelle exposition du Bon Marché Rive Gauche Le Bon Marché Rive Gauche célèbre le shopping du troisième millénaire avec son exposition Geek mais Chic. Une plongée au cœur des innovations technologiques à découvrir du 23 Février au 22 Avril 2019. Expo Super Vilains à la Galerie SakuraExpo Super Vilains à la Galerie SakuraExpo Super Vilains à la Galerie SakuraExpo Super Vilains à la Galerie Sakura Expo Super Vilains à la Galerie Sakura à Paris Direction la Galerie Sakura à Paris du 9 mars au 2 juin 2019 pour découvrir l’exposition Super Vilains ! Exposition KATRE à la galerie WallworksExposition KATRE à la galerie WallworksExposition KATRE à la galerie WallworksExposition KATRE à la galerie Wallworks Exposition KATRE à la galerie Wallworks La galerie Wallworks consacre un Solo Show au street artist KATRE du 29 mars au 11 mai 2019. Intitulée Point de fuite, cette exposition nous plonge sur son terrain de prédilection, les lieux voués à la destruction, qu'il transforme au fil de ses bombes de peinture. Les expos pédagogiques gratuites en ce moment à Paris : Exposition Métro en Vues à la Fabrique du MétroExposition Métro en Vues à la Fabrique du MétroExposition Métro en Vues à la Fabrique du MétroExposition Métro en Vues à la Fabrique du Métro Exposition Métro en Vues à la Fabrique du Métro La Fabrique du métro présente l'exposition Métro en Vues, du 1er février au 30 avril 2019. A côté des éléments de futures gare en construction et de la reproduction d'un quai de gare de 25 mètres de long, on découvre 70 photos des travaux des métros du Grand Paris. Foncez-y ! Exposition "L’eau dans la ville du 19e au 21e siècle" au Pavillon de l'EauExposition "L’eau dans la ville du 19e au 21e siècle" au Pavillon de l'EauExposition "L’eau dans la ville du 19e au 21e siècle" au Pavillon de l'EauExposition "L’eau dans la ville du 19e au 21e siècle" au Pavillon de l'Eau Exposition L’eau dans la ville du 19e au 21e siècle Pour en apprendre un peu plus sur les fontaines Wallace, ces mythiques fontaines parisiennes, on file entre le 7 janvier et le 31 août 2019 au Pavillon de l'Eau pour découvrir l'exposition L’eau dans la ville du 19e au 21e siècle La liste des expositions gratuites à Paris sera mise à jour de façon continue pour vous permettre de toujours avoir une exposition à vous mettre sous les dents ! De plus, vous pouvez toujours consulter la liste des Monuments et musées à Paris gratuits pour tous. Elodie D. Dernière modification le 19 avril 2019
>> Lire la suite

 

 

 

sur Twitter