planète communication actualité communication
COM
COM
COM
COM
nos éditions nos flux rss
«Le mercato est un temps fort de communication pour les clubs» - Stratégies (ven., 03 févr. 2023)
© Copyright Stratégies Stratégies Vous êtes ici Accueil > Marques > «Le mercato est un temps fort de communication pour les clubs» à lire aussi © Copyright Stratégies
>> Lire la suite

Guerre en Ukraine : une publicité russe promet-elle "un terrain sur le lac Baïkal contre un ... (Fri, 03 Feb 2023)
logo_burger Publié le 3 février 2023 à 16h35 JT Perso Source : Sujet TF1 Info Personnalisez votre expérience TF1 Infoet créez votre JT rien que pour vous. Une curieuse affiche en soutien à l’armée russe serait, selon plusieurs tweets, placardée en Russie. Elle proposerait un terrain sur le lac Baïkal contre un "Leopard", char allemand envoyé en Ukraine. Cette publicité n'est autre qu'un montage : si le panneau existe, le message qui y figure n’a rien à voir. Alors que l’armée ukrainienne attend les premières livraisons occidentales, les Russes sont-ils déjà invités à réduire en miettes les chars promis ? Et à quel prix ? Selon plusieurs tweets, un panneau publicitaire déployé en Russie proposerait un lopin de terre à ceux qui détruiraient un Leopard, ce modèle allemand de chars lourds que Berlin s'est finalement résolu à envoyer en Ukraine.  La photo circule en ligne depuis le 31 janvier. Ce tweet en anglais a par exemple été vu plus de 100.000 fois, tandis que celui-ci en français a récolté 9000 vues. Sur cette publicité, on peut lire le message suivant : "Touchez un Leopard, obtenez un terrain sur le lac Baïkal. Détails ici". Un QR code, qui figure à droite de l’affiche, redirige vers la chaine Telegram de la "Fondation Caritative Zvezda".  Celle-ci n’est autre qu’une association russe venant en aide aux enfants en situation de handicap, d’après son site internet. Une étoile est également visible en bas à gauche, étant le logo de l'association. En apparence, cette fondation n’a donc aucun lien avec l’armée russe.  Sur cette affiche publicitaire, on peut lire comme "Touchez un léopard, obtenez un terrain sur le lac Baïkal. Détails ici" Sur cette affiche publicitaire, on peut lire comme "Touchez un léopard, obtenez un terrain sur le lac Baïkal. Détails ici" - Twitter Le panneau se trouverait donc en Russie. Et d’après cette autre publication sur Instagram, il serait même visible à Irkoutsk, une ville de Russie située juste au nord du lac Baïkal. On y apprend également qu'un certain "Baïkal people", ("les habitants du Baïkal") est crédité comme l'auteur de la photo. En tout cas, ce groupe local a bien partagé le 31 janvier cette publication sur sa chaine Telegram, avec comme légende : "Un terrain sur le Baïkal est promis aux habitants d'Irkoutsk pour le char Leopard qu'ils ont abattu. Une bannière est apparue dans la rue Baikalskaya".  Il s’avère justement que la Fondation Caritative Zvezda a créé une branche locale dans la région d'Irkoutsk en avril dernier… pour fournir un soutien aux familles de soldats russes mobilisés à Donetsk et Lougansk, ces régions ukrainiennes illégalement annexées par le Kremlin. Concrètement, l'association est chargée d’aider les familles, les bénévoles, les soldats blessés au front, mais aussi d’apporter une "éducation patriotique" aux enfants. Lire aussi Elle ne promet pourtant aucun terrain sur le lac Baïkal aux Russes qui détruiraient un char Leopard. L'information est tout simplement fausse : un média local russe s’est rendu sur place et n'a pas constaté la présence d'une telle publicité. Selon Ircity, si un panneau est bien accroché à cet endroit, "près de l'arrêt de bus Volzhskaya dans la rue Baikalskaya", il délivre un autre message : "La Fondation pour un véritable soutien et une assistance à nos gars participant au SWO". À savoir l’"opération militaire spéciale", terme encore utilisé par la Russie pour évoquer la guerre en Ukraine. Le vrai panneau d'Irkoutsk, pris en photo par le média russe Ircity Le vrai panneau d'Irkoutsk, pris en photo par le média russe Ircity - Ircity Contactée par nos soins, la branche locale de l’association confirme par ailleurs la manipulation. "C'est du photoshop, la Fondation n'a rien à voir avec cette photo", soutient la Fondation caritative régionale d'Irkoutsk. Une "erreur" également reconnue depuis par "Baïkal People" avec ce message posté sur Telegram : "Upd : La bannière a en fait une publicité différente". Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI. Caroline QUEVRAIN Accueil-International-Guerre en Ukraine : une publicité russe promet-elle "un terrain sur le lac Baïkal contre un char Leopard" ? Gérer les options d'affichageADAPTEZ L'AFFICHAGE TF1 Info Copyright ©2023
>> Lire la suite

Genilac. Matt'Com accompagne les entreprises dans la communication et le marketing (Fri, 03 Feb 2023)
Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies, vous pouvez à tout moment modifier votre choix, ici. Le contenu de ce site est le fruit du travail de journalistes qui vous apportent chaque jour une information locale de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.
>> Lire la suite

Pour la Saint-Valentin, les fleurs, ça fait toujours plaisir : L'Union Nationale des Fleuristes ... (Fri, 03 Feb 2023)
Fête incontournable pour l’activité des fleuristes, la Saint Valentin, cette année, laissera une odeur singulière derrière elle. L’inflation qui touche l’ensemble des commerces n’épargne évidemment pas les fleuristes, mobilisés et prêts à accueillir les amoureux de toute la France pour célébrer cette fête traditionnelle. Pour se préparer au mieux à ce temps fort, l’Union Nationale des Fleuristes fournit aux fleuristes de France un kit de communication pour accueillir leur clientèle et rappeler d’une seule voix que « Les fleurs, ça fait toujours plaisir ! ». St-Valentin: l’Union Nationale des Fleuristes s’engage pour l’accompagnement des fleuristes et rappelle que « les fleurs, ça fait toujours plaisir » Pour La Saint-Valentin, Les Fleurs, Ça Fait Toujours Plaisir : L’union Nationale Des Fleuristes Accompagne Les Fleuristes Et Offre Un Kit De Communication Complet Et Original Pour La Saint-Valentin, Les Fleurs, Ça Fait Toujours Plaisir : L’union Nationale Des Fleuristes Accompagne Les Fleuristes Et Offre Un Kit De Communication Complet Et Original La Saint Valentin, une fête charnière pour les fleuristes Correspondant en moyenne à 7% de leur chiffre d’affaires, la Saint Valentin est pour les fleuristes une fête-clé dans leur activité. Cette année l’UNF rappelle son soutien à l’ensemble des fleuristes qui préparent la fête de l’amour dans un contexte de très forte inflation et de culpabilisation du consommateur. « Travailler la fleur, ce sont plusieurs choses – souligne Pascal Mutel, Président de L’UNF – c’est un savoir-faire d’excellence, et c’est valoriser des terroirs d’exception, de la Provence à l’Équateur, de l’Île de France au Kenya et partout dans le monde afin de choisir les producteurs qui sont engagés et responsables. Être fleuriste c’est mettre sa précision du geste, sa créativité et son professionnalisme au service des sentiments, et c’est pour cela que nous avons un métier formidable ! Aujourd’hui le contexte économique et le besoin de traçabilité nous challengent et nous obligent. Et j’en suis convaincu, c’est pour le mieux de notre profession. Je crois en la force de la communauté de la fleur coupée à aller dans le sens de l’histoire. Et je crois que pour encourager les fleuristes dans ce sens, les consommateurs doivent se rappeler que les fleurs cela fait toujours plaisir. » L’UNF engagée pour encourager les consommateurs à offrir des fleurs le 14 février Afin de soutenir les fleuristes de France, l’UNF lance une campagne à destination des consommateurs pour rappeler que « les fleurs ça fait toujours plaisir » et que les bouquets de fleurs riment avec la tradition de cette fête. Chaque fleuriste peut télécharger un kit de communication à afficher en boutique et à destination des réseaux sociaux mettant en scène des couples à l’occasion de la fête des amoureux. L’UNF rappelle que s’il n’y a pas d’âge pour déclarer ses sentiments, il y a toujours un fleuriste proche de chez soi pour conseiller et aider le consommateur à parfaire sa déclaration d’amour pour la Saint-Valentin. Cette campagne sera diffusée sur les réseaux de l’UNF et ceux des fleuristes adhérents, et disponible chez les grossistes qui sont les premiers fournisseurs de fleurs à destination des fleuristes, notamment à Rungis et sur les grands MIN (Marché d’Intérêt National) de France comme à Nantes, Tours et Hyères. Pour découvrir et télécharger le kit de communication : https://ecolenationaledesfleuristes.fr/kit-de-communication-saint-valentin-2023 A propos de l’UNF L’Union Nationale des Fleuristes est la première organisation professionnelle à missions dédiée aux fleuristes français, qu’ils œuvrent en boutiques, en atelier ou sur les marchés. Créée, dirigée et animée par des professionnels en exercice, elle défend, pour toute la filière, un modèle créateur de valeur et porteur de sens qui parle aux nouvelles générations et aux maisons de référence ainsi qu’à leurs clients. L’ambition de l’Union est d’écrire avec tous les fleuristes l’avenir de la profession.
>> Lire la suite

C'est quoi la publicité ciblée? Avec Paul-Olivier Dehaye (mathématicien) - BFMTV (Fri, 03 Feb 2023)
Elle est partout, ou presque. Et elle fait la fortune de Google ou Facebook. Mais au fait, c’est quoi la publicité ciblée? Qui en est à l’origine? Comment nous traque-t-elle dans chaque recoin d’Internet? Paul-Olivier Dehaye (mathématicien et directeur de l’entreprise Hestia) répond à toutes ces questions. Le 03/02/2023 à 17:21 | Durée : 33:15 Par Raphael Grably
>> Lire la suite

Seine-Maritime : Le Département lance une compagne de communication pour promouvoir l'Armada (Fri, 03 Feb 2023)
Pour mettre le cap sur l’Armada, le Département de la Seine-Maritime vient de lancer son site internet Boujou76 pour présenter toutes les informations sur l’événement : anciennes éditions, grande parades, portraits ou encore l’histoire de la Seine. Tout au long de la manifestation, soit du 8 au 8 juin prochains, le site dévoilera régulièrement des productions, réalisées sur le stand de la collectivité. Diverses animations autour de l’événement comme les émissions « Boujou la Seine-Maritime, cap sur la grande parade » ou encore « Boujou Quizz » seront disponibles sur le site. La Grande Parade Organisée par le Département de la Seine-Maritime, la Grande Parade se déroulera lieu le 18 juin 2023. Cette journée sera rythmée par plusieurs animations, prévues dans les communes, situées au bord du fleuve en Seine-Maritime, mais aussi dans l’Eure et dans le Calvados. Pour sensibiliser le grand public à la réduction des déchets lors de l’événement, le département lancera au printemps une campagne de communication pour que Grande Parade soit à zéro déchet. Une collecte des déchets est envisagée le lendemain de la parade sur les bergers de la Seine.
>> Lire la suite

Sept étapes pour mener à bien une campagne de marketing d'influence - JDN (Fri, 03 Feb 2023)
Sept étapes pour mener à bien une campagne de marketing d'influence Du brief au choix des influenceurs et à l'analyse des résultats, les marques doivent respecter un programme bien établi pour mener leurs campagnes sur les réseaux sociaux. Quelles sont les étapes pour réussir sa campagne d'influence ? Pour répondre à cette question, le JDN a demandé à trois agences spécialisées comment elles travaillent avec leurs clients. Un métier à ne pas confondre avec les agences d'influenceurs, qui gèrent la carrière de ces créateurs de contenu. Les agences d'influence vont notamment orienter les marques dans le choix des influenceurs et dans la stratégie à adopter sur les différents réseaux sociaux en fonction des objectifs visés. Nous vous avions déjà détaillé dans un précédent article le fonctionnement du marché de l'influence, les objectifs qui peuvent être poursuivis, les KPI à regarder. Nous vous donnons cette fois-ci les sept étapes essentielles pour réussir votre campagne. #1 – Benchmark et prise de brief Avant de commencer quoi que ce soit, un benchmark et de l'analyse de données est indispensable, selon Guillaume Doki-Thonon, le CEO et fondateur de Reech, une agence spécialiste de l'influence : "Il faut regarder comment est le marché et se poser les bonnes questions. Qui sont les concurrents, est-ce que je suis le plus gros player ou pas. Si je ne le suis pas, je dois faire attention à ne pas communiquer en même temps que les autres". Lorsque l'annonceur passe par une agence d'influence, les équipes vont mettre en place un kick-off pour prendre des renseignements. "C'est une étape fondamentale pour nous. Elle va durer une heure à une heure trente. Nous demandons à nos clients leurs attentes, leurs objectifs, ce qu'ils aiment, des précisions sur les prix, le service, l'ADN de la marque pour déterminer l'ensemble de leurs besoins et être au plus proche de leurs attentes", témoigne Annaelle Assaraf, COO et cofondatrice de Sparkle, une agence créative qui déploie des campagnes sur TikTok. #2 – L'écriture de la stratégie Avant de se lancer dans la rédaction d'une stratégie et du storytelling de la campagne, les marques doivent établir des objectifs clairs et précis. Ils vont influencer le choix des réseaux sociaux ciblés et les KPI à suivre pendant la campagne. Pour monitorer le trafic et les ventes, les liens trackés vont être utiles tandis que dans une campagne de notoriété, les impressions et engagements seront plus importants. Lorsque les agences travaillent une campagne, elles vont proposer deux ou trois options pour validation à leurs clients. "Nous discutons d'abord avec la marque pour savoir ce qu'elle veut faire avec l'influenceur. Ensuite, des mécaniques différentes peuvent être mises en place : le test de produit, la visite d'usine, la rencontre avec des équipes de la marque ou des clients, une collection capsule, une sélection de produits qui occupera le rayon dans une chaine de magasins...",  explique Guillaume Doki-Thonon. #3 – Le choix des influenceurs Une fois les objectifs et la stratégie identifiés, place au choix des influenceurs. Fanny Bonodot, influencer manager senior dans l'agence créative We are social, conseille de ne pas forcément cibler les plus gros créateurs de contenu : "Il faut identifier les critères de la marque, quels influenceurs elle vise et en choisir qui correspondent à l'idée de la campagne, dont elle aime l'univers et la ligne éditoriale". Annaelle Assaraf explique fournir "une proposition de casting qui doit ensuite être validée par la marque, avec une information sur les statistiques de l'influenceur, mais aussi ses propositions, son âge, les langues parlées, le contenu habituel. Une projection de ce qu'il fait et des promotions déjà faites. Il ne faut pas qu'il ait déjà travaillé avec une marque similaire par exemple". Pour sa campagne menée à l'été 2022 pour la mise en valeur de sa tente "2 seconds easy" en France, en Allemagne et aux Etats-Unis, la marque de Decathlon Quechua a préféré se faire accompagner par l'agence de Guillaume Doki-Thonon, Reech, dans le choix des influenceurs. "Notre objectif était de cibler l'audience outdoor qui connaît la nature et les sports extrêmes. Les marchés français et allemand sont matures sur le camping et le marché américain est pour nous un marché de conquête. Nous avons sélectionné des influenceurs sur une base de critères comme leur zone géographique, l'âge de leur audience et la qualité de leur ligne éditoriale", détaille Pénélope Sentier, responsable communication chez Quechua. #4 – Validation du casting et contractualisation En amont, Reech avait recommandé entre 40 et 50 influenceurs à Quechua. Une première validation a été faite avant la prise de contact avec ces influenceurs. "Nous avons gardé huit influenceurs sur les trois pays, plutôt en France et Allemagne car nous étions en phase d'exploration sur le marché américain", continue Pénélope Sentier. Après validation, l'agence prend contact avec les influenceurs pour s'assurer de leur disponibilité. Sur la campagne de Quechua, "la période était complexe car c'était avant l'été, les influenceurs n'étaient pas forcément réactifs. Certains ont mis deux à trois jours à répondre, d'autres plusieurs semaines. Les produits étaient à utiliser dans des conditions particulières, en outdoor, et cela devait correspondre avec leurs emplois du temps", témoigne Claire Decommer, lead customer success manager chez Reech, qui s'est chargée de la campagne de Quechua. Une fois le premier contact établi, il y a une étape de contractualisation avec les créateurs de contenu qui passe par de la négociation quant aux objectifs, aux conditions d'exécution et à leur rémunération. #5 – Tournage et production Une fois les influenceurs choisis, validés et engagés, l'agence leur envoie un brief. Fanny Bonodot de We are social veille à ce que le contenu ressemble à l'influenceur : "Il faut être à l'écoute pour une meilleure co-création, les inputs du co-créateur sont importants pour nous. L'authenticité et l'écoute permettent d'entretenir de bonnes relations avec eux et de produire du contenu de meilleure qualité".  Le créateur de contenu envoie sa proposition à l'agence qui va vérifier le contenu, parfois le retravailler, que ce soit le texte ou la qualité de l'image. La production est ensuite transmise au client pour validation. #6 – Construction du média planning Sur une seule campagne, plusieurs influenceurs vont parfois être amenés à publier sur plusieurs réseaux sociaux. "Nous construisons un media planning et prévoyons des dates de posts sur 2 à 3 semaines", ajoute Annaelle Assaraf de Sparkle. Sur la campagne de Quechua menée avec l'aide de Reech, "le brief a par exemple été réalisé en avril alors que la campagne était en ligne de fin juin à fin juillet avec un pic en juillet", raconte Claire Decommer. Il faut aussi regarder ce que les concurrents publient au même moment. #7 – L'analyse des performances Une fois la campagne terminée, "l'analyse des résultats est capitale afin de regarder ce qui a fonctionné ou pas et de donner des recommandations pour la suite", affirme Annaelle Assaraf. "Nous analysons les performances en fonction des réseaux sociaux, nous regardons les erreurs commises, les résultats du tracking et les comparons à nos objectifs de départ", continue Guillaume Doki-Thonon. La campagne de Quechua menée durant l'été 2022 a généré 3,5 millions d'impressions, 1,1 million de vues et 43 000 engagements. "Cela a matché nos attentes, voire plus", se félicite Pénélope Sentier.
>> Lire la suite

En 2022, le marché de la publicité digitale affiche une croissance de 10% - La Lettre Pro (Fri, 03 Feb 2023)

En 2022, le marché de la publicité digitale affiche une croissance de 10% En 2022, la publicité digitale a connu un ralentissement notoire de sa croissance à +10%, du fait d’un contexte politique et économique incertain. Une tendance particulièrement marquée au 2e semestre, à + 6%, versus + 15% au 1er semestre. Notons cependant que, dans un marché publicitaire marqué par des années atypiques, 2020 et 2021, la publicité digitale, entre 2019 et 2022, a cru de 42%, alors que les autres médias semblent se stabiliser, peu ou prou, sur les niveaux de 2019.
Vous aimerez aussi En 2022, le marché représente un chiffre d’affaires de 8,5 Md€ et tous les leviers progressent. Le Search reste le levier phare du marché (44%). Il connaît la croissance la plus forte de l’année, à + 13% (3 698 M€), sous l’impulsion du Retail Search, qui contribue pour plus d’un tiers de la croissance. Le Social, qui a été multiplié par 1.5 depuis 2019, accuse pour la première fois un net ralentissement de sa croissance, à + 10%. Il représente toujours 26% du marché (2 228 M€). Le Display conserve sa part de marché à 20%, en hausse de 9% (1 662 M€). L’Affiliation, l’Emailing et les Comparateurs affichent au global + 2% de croissance tirée par la progression de 5% de l’Affiliation. Ils représentent 11% du marché (905 M€).  
Dans ce marché très fragmenté en termes de leviers, d’acteurs et de formats, le trio Google-Meta-Amazon (GMA) compte toujours pour les deux tiers du marché. On note cependant que leur part est en léger recul, passant de 67% à 66%, du fait d’un ralentissement de leur croissance (+10% entre 2022 et 2021 versus + 27% entre 2021 & 2020). Leur contribution à la croissance du marché passe ainsi de 70% à 62% En 2022, le marché de la publicité digitale affiche une croissance de 10%
En 2022, le marché de la publicité digitale affiche une croissance de 10%
En 2022, le marché de la publicité digitale affiche une croissance de 10%
En 2022, le marché de la publicité digitale affiche une croissance de 10%
Une croissance modérée en 2023 En 2022, le marché de la publicité digitale affiche une croissance de 10% Le cabinet Oliver Wyman prévoit une croissance de la publicité digitale en France pour 2023 modérée, à + 6%, avec une projection de marché à 9 Md€. Cette estimation, réalisée en janvier, est corrélée aux dernières prévisions du PIB9 , dans un contexte économique incertain, où les challenges sont toujours plus nombreux : climat antipub, forte insécurité juridique, évolutions technologiques et exigence de sobriété.
En 2022, le marché de la publicité digitale affiche une croissance de 10%
L'étude complète est ICI.
>> Lire la suite

Les 10 chiffres clés de la publicité en ligne en 2022 - Républik Retail (Fri, 03 Feb 2023)
Par Clotilde Chenevoy | Le jeudi 2 février 2023 | Marketing Le 29ème observatoire de l’e-publicité a dévoilé les grandes tendances de 2022 en France. Voici les chiffres à retenir de ce marché encore en croissance. La part des recettes réalisées sur le mobile est écrasante :2,112 milliards d’euros en 2022. - © Adem AY La part des recettes réalisées sur le mobile est écrasante :2,112 milliards d’euros en 2022. - © Adem AY Le marché de la publicité en ligne continue de bien se porter en France. Cette année encore, et malgré un effet de base très important, il a cru de 10 % en 2022, selon l’observatoire de la publicité en ligne, qui compile les données de plusieurs organismes. « Cette année presque bipolaire est le reflet du contexte géopolitique et social qui impacte les gros acteurs de ce marché comme les FMCG ou encore le retail », précise Sylvia Tassan Toffola, présidente du Syndicat des Régies Internet. Republik Retail vous partage les données clés à retenir. Les chiffres de la publicité en ligne en 2022 - © Obsepub Les chiffres de la publicité en ligne en 2022 - © Obsepub Le contexte 2022 8,492 milliards d’euros, c’est le poids du marché de l’e-publicité en 2022. En y regardant de plus près, on constate que le marché s’est montré bien plus dynamique au premier semestre (+15 %) qu’au second (+ 6 %).  + 42 %, c’est l’augmentation du chiffre d’affaires généré de ce marché entre 2019 et 2022 ! De toute évidence, la publicité en ligne a profité de l’effet Covid. Mais aujourd’hui, elle est rattrapée par d’autres réalités économiques. L’inflation et l’incertitude du contexte économique font place à des prévisions moins bonnes pour 2023. Les quatre piliers de l’e-publicité Avec 3,698 milliards d’euros, 44 % des investissements sont réalisés via l’achat de mots-clés, le search. Il représente le plus gros segment de la publicité en ligne, Google en tête. 2,228 milliards d’euros, c’est la part des réseaux sociaux dans la publicité sur Internet (26 %). Cette branche du marché s’essouffle, exception faite de TikTok qui capte une part croissante des budgets des annonceurs. Le mobile est un des piliers clés de l’e-publicité en forte croissance. - © D.R. Le mobile est un des piliers clés de l’e-publicité en forte croissance. - © D.R. 95 % ! Sans surprise, la part des recettes réalisées sur le mobile et les réseaux sociaux est écrasante (2,112 milliards d’euros). A 1 662 milliards d’euros, le display représente l’ensemble des affichages publicitaires sur les sites Internet. « On constate un net ralentissement de ce segment en 2022, à + 10 %, mais cela s’explique par l’effet de base de + 38 % entre 2020 et 2021 », précise Emmanuel Amiot, partner communication chez Oliver Wyman. Sur ce segment, près d’un contenu sur deux (49 %) est une vidéo. Enfin, à 905 millions d’euros, l’affiliation et les campagnes d’emailings sont le dernier segment de ce marché de la publicité en ligne. Pour rappel, l’affiliation désigne la communication des boutiques en ligne pour des vendeurs tiers. « Cet ensemble ne pèse que 2 % mais reste une valeur refuge pour les marques », pointe Emmanuel Amiot. Les acteurs qui comptent 5 643 milliards, c’est la part de la publicité en ligne captée par les trois géants de ce marché qui sont, dans l’ordre, Google, Meta et Amazon. Ils expliquent 66 % de ce marché en 2022. 887 millions d’euros, c’est la part du retail media dans la publicité online. C’est peu certes, mais sa croissance, à + 30 %, affiche un dynamisme presque insolent au vu du contexte. La particularité de cette publicité, c’est que les annonceurs s’appuient sur les datas des distributeurs pour capitaliser sur un ROI fort (first party data). Au vu de la fin des cookies, cet argument fait mouche auprès des annonceurs. Quelles perspectives pour la pub en ligne en 2023 ? 9 milliards d’euros, c’est le chiffre d’affaires du secteur prévu pour 2023, selon le cabinet Oliver Wyman, qui s’appuie sur les données du PIB pour établir ce montant qui correspondrait à une hausse de 6 % du marché. La fin de son âge d’or…
>> Lire la suite