planète Europe actualité Europe
EUR
EUR
EUR
EUR
nos éditions nos flux rss

cargnelli.info | EUROPE | news [FR/fr]

Coronavirus: La Russie a franchi le cap des 10.000 morts - Boursorama (sam., 04 juil. 2020)
MOSCOU, 4 juillet (Reuters) - Avec 168 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures, le bilan de l'épidémie de coronavirus en Russie a franchi samedi le cap des 10.000 morts, annoncent les autorités. Le pays recense désormais 10.027 décès attribués au SARS-CoV-2. La Russie a parallèlement enregistré 6.632 cas supplémentaires, pour un total de 674.515 contaminations depuis le début de l'épidémie. (Gleb Stolyarov version française Henri-Pierre André)
>> Lire la suite

Coronavirus-Plus de 400 nouveaux cas de contamination en Allemagne - Boursorama (Sat, 04 Jul 2020)
BERLIN, 4 juillet (Reuters) - Le nombre de cas confirmés de contamination au coronavirus en Allemagne a grimpé à 196.096, soit 422 cas de plus que la veille, selon les données publiées samedi par l'Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses. Sept décès supplémentaires ont été recensés, d'après le RKI, ce qui porte le total à 9.010 morts depuis le début de l'épidémie dans le pays. (Bureau de Berlin; version française Camille Raynaud)
>> Lire la suite

République tchèque : Milan Baros arrête sa carrière - Foot - RTC - L'Équipe.fr (Fri, 03 Jul 2020)
Le Tchèque Milan Baros, ancien attaquant de Liverpool ou encore de Lyon, a décidé de prendre sa retraite en fin de saison, à 38 ans, a-t-il annoncé vendredi. « Ma tête voudrait continuer mais mon corps a dit non, a confié celui qui a été meilleur buteur de l'Euro 2004, sur le site de son club, le Banik Ostrava. Ça fait longtemps que j'ai des problèmes de santé. Mon corps ne fonctionne plus comme avant, ni comme j'en aurais besoin ». Il souffre des tendons d'Achille. Baros a aussi joué pour Aston Villa et Portsmouth en Angleterre, Galatasaray et Antalyasport en Turquie. Il a remporté la Ligue des champions avec Liverpool, en 2005, et avait arrêté sa carrière internationale après l'Euro 2012.
>> Lire la suite

Bernard Minier, Toulousain dans l'âme, se confie sur son dernier polar qui se déroule dans les Pyrénées - France Bleu (Fri, 03 Jul 2020)
Connaissez-vous Bernard Minier ? Cet auteur, qui a grandi à Montréjeau, en Haute-Garonne a sorti son huitième roman en mai dernier. Dans ce polar, qui cartonne, intitulé "La Vallée" (aux Editions XO), on retrouve son héros, le policier toulousain Martin Servaz qui enquête sur des meurtres horribles dans les Pyrénées, tout en cherchant son ex compagne disparue. L'enquêteur se retrouve bloqué avec les habitants de la vallée après un éboulement, alors que rôde donc un mystérieux tueur. Un auteur attaché au territoire toulousain  Bernard Minier n'a pas choisi les Pyrénées au hasard. Il reste attaché à l'Occitanie même en n'y vivant plus : "C'est toujours bien d'avoir un territoire quand on écrit des polars. Le territoire c'est comme un microcosme de la société". Et il ajoute : "J'ai encore envie de raconter des choses ici, et il se passe tout le temps des choses. Je reçois la Dépêche tous les jours dans ma boîte aux lettres même si je suis loin. Ça me permet de rester à jour et voir ce qu'il se passe. On a beaucoup parlé des municipales par exemple."  Un prochain roman sur les municipales à Toulouse ? "Peut-être pas jusque là, sourit Bernard Minier. Mais je vois ce qui se passe avec la crise d'Airbus, c'est dramatique. En 2020, il va se passer encore beaucoup de choses, on va avoir une crise économique majeure. Le polar, c'est fait pour distraire, ça doit être palpitant ; malgré tout on a aussi ce devoir sacré de rendre compte de l'époque et de l'état du monde." On a ce devoir sacré de rendre compte de l'époque et de l'état du monde."- L'écrivain Bernard Minier Des références à l'actualité  Par ailleurs, ce thriller résonne étrangement avec l'actualité. Certaines références sont bien sûr intentionnelles. Ainsi, la population de la vallée se retrouve coupée du monde et Bernard Minier s'est inspiré de l'éboulement qui a eu lieu en 2019 sur la route entre Andorre et la France. Il avait fallu 15 jours pour la rouvrir. Mais ce "confinement" forcé fait écho évidemment aussi à ce que l'on a vécu avec la crise du Covid-19.  "C'est étrange car j'ai terminé ce roman l'hiver dernier, or on trouve des enfants qui ne vont plus à l'école, des parents qui se retrouvent au chômage technique parce qu'ils ne peuvent plus quitter la vallée. C'est assez curieux", raconte l'écrivain.  Autre référence : la révolte de la population contre les élites et la police, qui fait écho aux gilets jaunes . "Là ce ne sont pas des gilets jaunes, mais une population qui panique, qui ne se sent pas protégée et se révolte contre les gendarmes ou encore la maire."  Un énorme succès  Ce roman, tiré pour l'instant à 130.000 exemplaires s'annonce en tout cas comme un grand succès de librairie. Peut-être même plus que Glacé, le premier livre de Bernard Minier publié en 2011, qui a été vendu à près de 650.000 exemplaires, traduit en 22 langues et adapté en série télé. "Entre La Vallée et la parution de 'M. le bord de l'abîme' en poche (son précédent roman), on en était à 100.000 exemplaires vendus le premier mois", indique l'auteur. La Vallée, XO Editions, 21,90 euros, 528 pages. 
>> Lire la suite

Luxembourg-Ville: Deux hommes arrêtés peu après un vol avec violence - RTL 5 Minutes (Fri, 03 Jul 2020)
Les individus s'étaient emparés d'une chaîne en or que la victime portait autour du cou jeudi matin dans le secteur de la gare centrale. Selon la police, les faits se sont déroulés peu après 7h du matin dans l'avenue de la Gare à Luxembourg-Ville. Deux individus ont arraché la chaîne en or de la victime en voulant la frapper à l'aide d'une bouteille en verre avant de prendre la fuite. Une recherche des deux auteurs rapidement lancée par les forces de l'ordre a été couronnée de succès puisqu'ils ont pu être identifiés à hauteur de la rue de Strasbourg par la police qui les a arrêtés sur ordre du parquet. Ils ont tous les deux été présentés au juge d'instruction dans le courant de la journée de jeudi.
>> Lire la suite

L'or anglais du Venezuela refusé à Nicolas Maduro - France Culture (Fri, 03 Jul 2020)
La justice britannique refuse à Nicolas Maduro l'accès aux 31 tonnes d'or que le Venezuela détient à la Bank of England, reconnaissant 'de jure' Juan Guaido comme président par intérim du pays. Le Royaume-Uni déconfine ses pubs ce samedi, Boris Johnson appelle les Britanniques à la modération. Les réserves d'or du VEnezuela échappent à Nicolas Maduro Les réserves d'or du VEnezuela échappent à Nicolas Maduro• Crédits : Jung Yeon-Je - AFP Ce matin, nous sommes sur la piste d'un soi-disant "vol" hors-normes : 31 tonnes d'or dérobées dans les coffres de la Banque d'Angleterre. En tous cas, à croire la vice-présidente du Venezuela Delcy Rodriguez citée par le quotidien Panorama à Caracas, il y a bien eu "vol"des réserves d'or du pays, 900 millions d'euros soit 400 000 lingots stockés dans les coffres-forts de la vénérable banque centrale anglaise... et qui d'après la N°2 de Nicolas Maudro, ont été dérobés aux vénézuéliens et aux vénézuéliennes à qui ils appartiennent pourtant. Bon, alors comme toujours on ne va pas uniquement se fier, hein, à la parole des autorités chavistes, ni à ce qu'en dit la presse vénézuélienne pro-pouvoir... alors on va aller voir ce qu'en dit le titre plutôt acquis au camp adverse, El Nacional : et là tout change, on ne parle plus du casse du siècle, mais plus prosaïquement (et plus factuellement aussi) d'une décision de justice rendue hier à Londres par la Haute Cour de justice, qui refuse de donner à Nicolas Maduro l'accès aux fameuses réserves d'or.   Maduro, président élu mais contesté par une partie de la population vénézuélienne comme de la communauté internationale, avait demandé au début de la crise sanitaire mondiale à pouvoir accéder à l'or national pour qu'il soit revendu et que l'argent obtenu soit transféré sur le compte du PNUD, le programme des Nations Unies pour le développement, afin de lutter contre la pandémie au Venezuela. L'opposition avait dénoncé ce projet et affirmé que le camp chaviste comptait tout bonnement voler l'or des Vénézuéliens pour son propre bénéfice. Mais ce jeudi donc, confirme The Guardian, un juge britannique a établi que Nicolas Maduro ne peut pas accéder aux lingots puisqu'il n'est plus, depuis près d'un an et demi, le dirigeant du Venezuela officiellement reconnu par le Royaume-Uni, que le président reconnu par intérim s'appelle Juan Guaido, le chef de l'opposition et président du parlement vénézuélien, reconnu par une soixantaine de pays... dont la France.   La disputa entre Maduro y el Banco de Inglaterra por las reservas de oro que Venezuela mantenía en la caja fuerte de la entidad (por valor aproximado de 887 millones de euros) ha tenido como consecuencia un refuerzo de Guaidó https://t.co/6M9ItSmdrB — EL PAÍS América (@elpais_america) July 2, 2020 Cette décision de justice, de l'avis général repris par El Pais, renforce la légitimité internationale de Juan Guaido. Est-ce qu'il va pouvoir lui-même pour autant utiliser les réserves d'or  pour consolider sa prise de pouvoir ? C'est moins sûr, car pour le moment comme l'affirme le quotidien espagnol la décision de la High Court de Londres n'est "pas un feu vert pour que l'or change de mains".  Les lingots vont rester coincés dans les coffres de la Banque d'Angleterre, car le litige est profond, tant d'un point de vue juridique que politique : la reconnnaissance de Juan Guaido par les Etats-Unis et leurs alliés est intevrvenue début 2019 mais depuis Juan Guaido n'a pas réussi à concrétiser cette prise de pouvoir, le Venezuela reste de facto géré par Nicolas Maduro et les siens avec un président de l'ombre, Juan Guaido, qui gère une pseudo-administration parallèle sans pouvoirs réels. La justice britannique, note encore The Guardian, n'a pas retenu le pardoxe soulevé par les avocats de Maduro qui ont constaté que le Royaume-Uni reconnaît toujours officiellement l'ambassadeur du Venezuela à Londres nommé par le président chaviste, et que réciproquement l'ambassadeur du Royaume-Uni à Caracas a bel et bien présenté ses lettres de créances à Nicolas Maduro en personne. La reconnaissance diplomatique serait donc une chose, la reconnaissance politique une autre, et la judiciaire une troisième encore.   Dans ce mic-mac multi-dimensionnel, les 400 000 lingots d'or du Venezuela vont donc continuer à dormir dans leurs coffres-forts londoniens malgré , nous dit The Financial Times, les besoins criants de liquidité de l'Etat et la catastrophe sanitaire, économique et sociale qu'endure la population depuis des années et que les sanctions américains qui visent à pousser dehors Nicolas Maduro ne font qu'aggraver.   L'affaire n'est de toute façon pas complètement  tranchée, puisque, je vous le disais en introduction, Caracas (version Maduro) a lancé une enquête pour "vol" de son or et annoncé sa volonté de faire appel de la décision de la High Court of Justice. Nous terminons la semaine, une fois n'est pas coutume, dans un pub anglais. Oui enfin rien ne sert de courir :les pubs et restaurants du Royaume-Uni ne rouvrent leur portes que ce samedi, dans un contexte épidémique qui n'est pas vraiment rassurant puisqu'il a  fallu renforcer les mesures de quarantaine par peur d'une seconde vague cette semaine dans la ville de Leceister par exemple.  Mais tout de même, demain ce sera une étape majeure de ce déconfinement que Boris Johnson a appelé "la sortie de l'hibernation des Britanniques". Trois mois sans pouvoir aller au pub, note la chaîne Sky News, c'est vrai que ce n'est pas rien, surtout qu'on parle là d'un pilier de l'identité nationale... et puis il s'agit aussi de relancer l'économie sinistrée de l'hotellerie-restauration au Royaume-Uni.  Alors, dès samedi, "tous au pub pour y boire quelques bières à la santé de la croissance retrouvée", c'est en substance la recommandation qu'a adressé aux Britanniques le ministère du Trésor cette semaine. En quelques heures, il s'est retrouvé au centre d'une polémique, surl'irresponsabilité de tels propos ; la police même a critiqué cet appel à se réunir et à boire, qui fait craindre des débordements dans les centres-villes alors que les règles de distanciation physique restent bien sûr en vigueur. Dans The Independent, on lit que  Boris Johnson a dû lui-même s'en mêler pour contredire son ministère et recommander aux Britanniques, je cite, de "ne pas trop en faire" samedi, d'y aller mollo sur les pintes au pub.. C'est vrai qu'en général "l'ours qui sort de son hibernation" ne se caractérise pas par sa modération, quand il est question de boire et manger.  Boris Johnson, très critiqué dans sa gestion erratique de la crise sanitaire, a fait savoir pour sa part que "ce n'est pas tant la réouverture des pubs que celle de [son] coiffeur" qu'il attend avec impatience demain. Et là, il va pouvoir y aller sans modération.
>> Lire la suite

Du 3-0 face au Danemark au but en or de David Trezeguet, retour sur le parcours de l'équipe de France à l'Euro 2000 - France Football (Fri, 03 Jul 2020)
zidane (zinedine) (FEVRE/L'Equipe) IL Y A 20 ANS, L'EURO 2000 Vingt ans après la finale dingue de l'Euro 2000 entre l'équipe de France et l'Italie, FF vous propose de revenir sur le parcours des hommes de Roger Lemerre. 11 juin : France 3-0 Danemark Après une campagne de qualification loin d'être tranquille malgré un statut de champion du monde (on se souvient par exemple d'un très court succès 1-0 en Andorre sur un penalty de Frank Leboeuf à quatre minutes de la fin), l'équipe de France terminait en première position lors de la toute dernière journée. Les coéquipiers de Didier Deschamps battaient péniblement l'Islande au Stade de France (3-2), tandis que l'Ukraine, en tête avant ce dernier match, était accrochée en Russie (1-1) et laissait ainsi la tête aux Bleus. Dans cet Euro à 16 équipes, l'équipe de France héritait du groupe D avec les Pays-Bas, co-organisateurs de l'épreuve, la République tchèque, vice-championne d'Europe en titre qui avait battu la France en demi-finale de l'Euro 1996, et le Danemark. Et ce sont justement les coéquipiers de Jon Dahl Thomasson qui se présentaient pour le premier match des Français. Des retrouvailles deux ans après la victoire 2-1 des futurs champions du monde lors de la Coupe du monde 1998. Cette fois, les Scandinaves étaient balayés 3-0. Ouverture du score de Laurent Blanc juste après le quart d'heure de jeu (16e), deuxième but de Thierry Henry, lancé par Zinédine Zidane (64e), puis un dernier pion signé Sylvain Wiltord (90e+2). Comme deux ans plus tôt, la France remporte son premier match sur le score de 3-0. Prémonitoire. 16 juin : France 2-1 République tchèque Deuxième match de poules et l'équipe de France est déjà qualifiée. Mais ce fut loin d'être simple face à Pavel Nedved et consorts. Pourtant, tout commençait bien quand Petr Gabriel, défenseur tchèque, se ratait complètement. Dans son camp, il voulait servir son gardien mais ne voyait pas Thierry Henry rôder. L'attaquant d'Arsenal filait alors au but (7e). La République tchèque égalisait à dix minutes de la pause sur un penalty litigieux où Nedved, déséquilibré par Didier Deschamps, semblait être à l'extérieur de la surface. Karel Poborsky n'en avait que faire (35e). Puis, à l'heure de jeu, sur un modèle de contre avec Zinédine Zidane à la baguette, Thierry Henry faisait encore des misères et trouvait Youri Djorkaeff dans la surface (60e). 21 juin : France 2-3 Pays-Bas Qui terminera premier de la poule pour affronter la Yougoslavie en quarts de finale ? A l'ArenA d'Amsterdam, cela part très fort entre Français et Hollandais. Avec un Roger Lemerre qui faisait beaucoup tourner (Bernard Lama, Vincent Candela, Christian Karembeu, Johan Micoud, entre autres, étaient tous titulaires...). Sander Westterveld passe au travers sur corner et Christophe Dugarry place sa tête (6e). Juste avant le quart d'heure, sur une passe splendide de Dennis Bergkamp, Patrick Kluivert était clinique devant Lama (14e). David Trezeguet, subtilement placé à la limite de hors-jeu pour prolonger un tir de Sylvain Wiltord redonnait l'avantage aux siens à la demi-heure (30e). Mais les Bleus étaient renversés en début de deuxième période d'un coup franc fou de Frank de Boer puis par un but de Boudewijn Zenden qui surprenait Christian Karembeu (60e). Pour les Bleus, rendez-vous avec l'Espagne en quarts de finale de cet Euro 2000. 25 juin : France 2-1 Espagne 89e minute de ce quart de finale de l'Euro 2000. Après une tête en retrait mal assurée de Lilian Thuram, Fabien Barthez plonge pour éviter un corner alors que son équipe mène 2-1 et fonce vers le dernier carré. Mais si le portier plonge, le ballon lui échappe. Abelardo, à l'affût, récupère et tombe après que le gardien des Bleus ait essayé de reprendre le cuir. Pierluigi Collina siffle un penalty. Au pire des moments. Raùl a là l'occasion idéale d'emmener tout le monde en prolongation pour le deuxième penalty de la rencontre pour les Espagnols (voir ci-dessous). Mais le numéro 10 ne cadre pas sa frappe alors que Barthez était parti du mauvais côté. [embedded content] Quelques minutes plus tard, la France valide sa place en demi-finales. Plus tôt, Zinédine Zidane, d'un coup franc des 20 mètres absolument parfait, ouvrait le score (33e). Moins de cinq minutes plus tard, Lilian Thuram fauchait Munitis en pleine surface. Gaizka Mendieta transformait (38e). Et à quelques minutes de la pause, suite à un superbe travail de Patrick Vieira, le milieu d'Arsenal servait Youri Djorkaeff lancé dans la surface. D'une frappe sèche, il trompait Santiago Canizares (44e). Les Bleus défieront le Portugal. 28 juin : France 2-1 a.p. Portugal Première demi-finale de cet Euro 2000. À Bruxelles, l'équipe de France de Didier Deschamps et le Portugal de Vitor Baia sont en prolongation. Si Nuno Gomes, d'une frappe du gauche soudaine, trompait complètement Fabien Barthez en première période (19e), Thierry Henry, servi par Nicolas Anelka, surprenait ses adversaires du frappe en pivot précise (51e). Dans un match animé, Fabien Barthez effectuait la claquette qu'il fallait à la 90e minute. Prolongation. [embedded content] 114e minute. Sylvain Wiltord lance David Trezeguet dans la surface. Le futur attaquant de la Juventus est repris par Vitor Baia. Le portier portugais ne peut se saisir du ballon et Wiltord déboule à toute vitesse pour tenter sa chance. Le ballon est dévié de la main en corner par Abel Xavier. Les Français réclament le penalty. L'arbitre assistant indique à Monsieur Benko que le coup de pied de réparation se justifie. Nuno Gomes est expulsé pour contestation. Zinédine Zidane se présente face à Baia et envoie les siens en finale à la 117e minute. Mythique. 2 juillet : France 2-1 b.e.o. Italie La talonnade astucieuse de Francesco Totti. Le centre de Gianluca Pessotto sur la droite. La finition de Marco Delvecchio devant une défense française dépassée. 55e minute de cette finale de l'Euro 2000 et l'Italie vient de débloquer la situation en ouvrant le score. La Nazionale, qui n'a jusque-là encaissé que deux buts dans la compétition (aucun en quart et en demi-finale) est en très bonne position pour soulever le trophée continental. La suite sera un miracle français. Avec le but de Sylvain Wiltord, sur la dernière action du temps additionnel (90e+4), puis la reprise magique de David Trezeguet pour le but en or (103e).
>> Lire la suite

Eurozapping : nouveaux foyers de coronavirus en Angleterre et en République tchèque - Franceinfo (Tue, 30 Jun 2020)
Un nouveau foyer de contamination au coronavirus en République tchèque. Le nombre de cas a été multiplié par trois. une campagne de tests dans une mine de charbon a fait découvrir un nouveau foyer en Moravie-Silésie, à l’est du pays. Une alerte localisée qui n’empêchera pas la réouverture des frontières. Avec moins de 12 000 cas et 348 décès, la Tchéquie est un des pays qui a le mieux géré la crise. Au Royaume-Uni, le déconfinement s’annonce en dents de scie. Prévu le 4 juillet pour tout le pays, il pourrait être maintenu quinze jours de plus à Leicester. Dans cette ville du centre de l’Angleterre, le nombre de cas n’a cessé d’augmenter. L’épidémie de Covid-19 se serait propagée dans les usines de production alimentaire et lors de grands rassemblements devant des restaurants. En Italie, une baleine a été sauvée par des garde-côtes. Avec sa queue coincée dans des filets de pêche, le mammifère était en danger de mort. Les plongeurs ont mis plusieurs heures à couper les cordages. La Méditerranée se veut un sanctuaire pour les cétacés menacés par les activités humaines. Le JT Les autres sujets du JT A lire aussi Sujets associés
>> Lire la suite

Frontières de l'UE : c'est presque fait pour 15 pays - Air-Journal (Tue, 30 Jun 2020)
Une dernière signature est nécessaire mais attendue pour la réouverture mercredi des frontières européennes à 15 pays dont l’Algérie, le Maroc, la Tunisie ou le Canada. La demande de réciprocité est toujours là, par exemple avec la Chine, mais ni les USA ni le Brésil ne devraient figurer dans la liste initiale. Après les recommandations mi-juin de la Commission européenne sur une levée le 1er juillet 2020 de la « restriction temporaire des déplacements non essentiels » vers l’UE, l’indécision affichée ce weekend sur le choix des pays concernés se prolongera jusqu’à ce mardi. La liste comprend actuellement l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Chine, la Corée du Sud, la Géorgie, le Japon, le Maroc, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay. Ces 15 pays sont considérés par l’UE comme contrôlant « mieux ou de manière similaire à l’Europe » la pandémie de Covid-19. Seront aussi admis les voyageurs en provenance d’Andorre, Monaco, du Vatican et Saint-Marin. Les États membres restent souverains en matière de gestion de leurs frontières, mais la Commission leur avait demandé une approche coordonnée, indispensable maintenant que les frontières intérieures de l’Europe sont rouvertes. La prudence serait le maitre-mot des Etats du nord, tandis que dans le sud l’impact économique du tourisme, beaucoup plus important, pousse à plus de largesse. Une majorité qualifiée (55 % des États membres représentant 65 % de la population de l’UE) est suffisante pour le vote attendu aujourd’hui, mais l’unanimité devrait être recherchée, les Etats membres ayant accepté le principe de la coordination de leur action. La réciprocité demandée par la Commission européenne est mise en avant dans le cas de la Chine, mais d’autre pays tels que l’Algérie ou la Thaïlande n’ont toujours pas officialisé la réouverture de leurs frontières aux visiteurs lambda (même si dans ce dernier cas la reprise des vols internationaux « sous condition » est désormais annoncée pour demain). Côté pays bloqués, pas de bonne nouvelle dans l’immédiat pour les Etats-Unis, la Russie, le Brésil, Israël, la Turquie ou l’Inde entre autres ; la Commission a cependant recommandé une réévaluation toutes les deux semaines de la liste, afin de s’adapter à l’état de la contamination dans ces pays. Rappelons que la réouverture des frontières européennes au reste du monde concerne tous les membres de l’UE plus la Suisse, l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège. Et que la réouverture des frontières ne signifiera pas forcément la reprise des liaisons aériennes proposées avant la crise sanitaire, chaque compagnie devant gérer à la fois la demande et sa propre capacité opérationnelle et financière à redécoller. @Fraport 365 jours par an, Air-Journal vous informe gratuitement. Soutenez le site par un don, participez à son développement ! Je fais un don https://www.air-journal.fr/2020-06-30-frontieres-de-lue-cest-presque-fait-pour-15-pays-5221147.html
>> Lire la suite

L'UE indécise sur la réouverture des frontières extérieures le 1er juillet - Air-Journal (Sun, 28 Jun 2020)
Les membres de l’Union européenne (UE) ne parviennent toujours pas à s’accorder sur une liste de pays que leur niveau de contamination au covid-19 permettrait de considérer comme « sûrs », permettant à leurs résidents de venir en Europe en juillet. Vendredi soir, les ambassadeurs des pays de l’UE et de l’espace Schengen devaient approuver une liste d’une quinzaine d’Etats, qui exclut les Etats-Unis, la Russie et le Brésil, les pays les plus touchés actuellement par la pandémie de Covid-19, mais qui inclut la Chine sous condition de réciprocité. Mais certains ambassadeurs ont réclamé plus de temps pour consulter leurs gouvernements respectifs. Les discussions continuent donc, et vont se prolonger au moins jusqu’à demain lundi. En tout cas, un vote devrait avoir lieu avant le 1er juillet 2020, date de l’ouverture progressive des frontières extérieures de l’UE. La liste initiale des 14 Etats dont les citoyens pourraient venir en Europe : Algérie, Australie, Canada, Géorgie, Japon, Monténégro, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Serbie, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay. A ces 14 pays s’ajoute la Chine, sous condition de réciprocité, c’est-à-dire à condition qu’elle accueille sur son sol les voyageurs venant de l’UE. Sont aussi admis les voyageurs en provenance d’Andorre, Monaco, du Vatican et Saint-Marin. Cette première liste a été élaboré sur la base d’un certain nombre de critères épidémiologiques, notamment un taux de nouveaux cas de covid-19 proche ou en dessous de 16 pour 100.000 habitants (c’est la moyenne de l’UE) sur les 14 derniers jours, une tendance à la stabilité ou à la baisse des nouveaux cas, les mesures prises par les pays pour lutter contre la propagation de la pandémie dont la pratique de tests, etc. Une fois adoptée, elle devrait être mise à jour toutes les deux semaines, selon l’évolution de Covid-19 dans le monde. @Fraport 365 jours par an, Air-Journal vous informe gratuitement. Soutenez le site par un don, participez à son développement ! Je fais un don https://www.air-journal.fr/2020-06-28-lue-indecise-sur-la-reouverture-des-frontieres-exterieures-le-1er-juillet-5221116.html
>> Lire la suite

GetTitle()