planète Afrique de l’Ouest actualité Afrique de l’ouest
AFW
AFW
AFW
AFW
nos éditions nos flux rss
CHAN 2020 : calendrier et résultats des qualifications - RFI (ven., 02 août 2019)
CHAN 2020 : ZONE NORD (2 qualifiés) Premier tour 20 au 22 septembre : Algérie – Maroc ; Tunisie – Libye 18 au 20 octobre : Maroc – Algérie ; Libye – Tunisie CHAN 2020 : ZONE OUEST A (2 qualifiés) Premier tour 26 au 28 juillet : Guinée-Bissau – Mali 0-4 ; Cap-Vert – Mauritanie 0-0 ; Liberia – Sénégal 1-0 2 au 4 août : Mali – Guinée-Bissau 3-0 ; Mauritanie – Cap-Vert 2-1 ; Sénégal – Liberia 3-0 Deuxième tour 20 au 22 septembre : Mauritanie – Mali ; Sénégal – Guinée 18 au 20 octobre : Mali – Mauritanie ; Guinée – Sénégal CHAN 2020 : ZONE OUEST B (3 qualifiés) Premier tour 26 au 28 juillet : Bénin – Togo 0-0 2 au 4 août : Togo – Bénin 1-0 Deuxième tour 20 au 22 septembre : Togo – Nigeria ; Niger – Côte d’Ivoire ; Ghana – Burkina Faso 18 au 20 octobre : Nigeria – Togo ; Côte d’Ivoire – Niger ; Burkina Faso – Ghana CHAN 2020 : ZONE CENTRALE (2 qualifiés) Premier tour 26 au 28 juillet : République centrafricaine – Sao Tomé et Principe [Forfait] ; Tchad – Guinée équatoriale 3-3 2 au 4 août : Sao Tomé et Principe [Forfait] – République centrafricaine ; Guinée équatoriale – Tchad 2-1 Deuxième tour 20 au 22 septembre : République centrafricaine – RD Congo ; Guinée équatoriale – Congo 18 au 20 octobre : RD Congo – République centrafricaine ; Congo – Guinée équatoriale CHAN 2020 : ZONE CENTRALE-EST (3 qualifiés) Premier tour 26 au 28 juillet : Burundi – Soudan du Sud 2-0 ; Somalie – Ouganda 1-3 ; Djibouti – Ethiopie 0-1 ; Tanzanie – Kenya 0-0 2 au 4 août : Soudan du Sud – Burundi 1-2 ; Ouganda – Somalie 4-1 ; Ethiopie – Djibouti 4-3 ; Kenya – Tanzanie 0-0, 1-4 TAB Deuxième tour 20 au 22 septembre : Burundi – Ouganda ; Éthiopie – Rwanda ; Tanzanie – Soudan 18 au 20 octobre : Ouganda – Burundi ; Rwanda – Éthiopie ; Soudan – Tanzanie CHAN 2020 : ZONE SUD (3 qualifiés) Premier tour 19 au 21 avril : Botswana – Seychelles 2-0 ; eSwatini – Malawi 0-0 10 au 12 mai : Seychelles – Botswana 1-3 ; Malawi – eSwatini 1-1 Deuxième tour 26 au 28 juillet : Botswana – Zambie 0-0 ; eSwatini – Angola 1-1 ; Comores – Namibie 0-2 ; Madagascar – Mozambique 1-0 ; Lesotho – Afrique du Sud 3-2 ; Maurice – Zimbabwe 0-4 2 au 4 août : Zambie – Botswana 3-2 ; Angola – eSwatini 1-1, 4-5 TAB ; Namibie – Comores 0-0 ; Mozambique – Madagascar 3-2 ; Afrique du Sud – Lesotho 0-3 ; Zimbabwe – Maurice 3-1 Troisième tour 20 au 22 septembre : eSwatini – Zambie ; Madagascar – Namibie ; Zimbabwe – Lesotho 18 au 20 octobre : Zambie – eSwatini ; Namibie – Madagascar ; Lesotho – Zimbabwe
>> Lire la suite

Afrique Préliminaires CHAN 2020 : Tout le programme du premier tour 26 Juil 2019 JOHN ATTISSO - Africa Top Sports (Fri, 26 Jul 2019)
Aussitôt la CAN 2019 finie, le continent vibre déjà aux rythmes des éliminatoires du CHAN 2020. Les équipes concernées vont se livrer un duel sans merci pour aller au Cameroun en 2020. Après les professionnels, les locaux entrent en lice en cette fin de semaine. Des matchs phares sont au menu à l’instar de Bénin – Togo, Guinée-Bissau – Mali, Tanzanie – Kenya… Le calendrier complet du week-end (Heure GMT) : Vendredi 26 juillet : Djibouti – Ethiopie Samedi 27 juillet : 13h : Burundi – Soudan du Sud 15h : Somalie – Ouganda 16h30 : Guinée-Bissau – Mali 17h30 : Cap-Vert – Mauritanie Dimanche 28 juillet : Tchad – Guinée Equatoriale Centrafrique – Sao Tomé-et-Principe 16h : Bénin – Togo 16h : Libéria – Sénégal 19h : Tanzanie – Kenya Les matchs retours se jouent dans le week end des 2, 3 et 4 août prochain. Pour rappel le CHAN 2020 sera à sa 6ème édition. Le tenant du titre est le Maroc.
>> Lire la suite

CHAN 2020 : le Mali cartonne, l’Afsud douchée, le Togo qualifié - Afrik-Foot (Sun, 04 Aug 2019)
Après une première vague de matchs disputés samedi, le premier tour retour des éliminatoires du CHAN 2020 (l’équivalent de la CAN pour les joueurs locaux) s’achevait ce dimanche avec 10 rencontres au programme à travers le continent. La sensation vient de l’Afrique du Sud où les Bafana Bafana A’, déjà surpris 3-2 à l’aller, ont été douchés 3-0 à domicile et éliminés par le Lesotho qui frappe un énorme coup. L’aventure s’arrête ici aussi pour les Comores, pas parvenues à renverser la vapeur contre la Namibie (0-2, 0-0), le Tchad, défait par la Guinée Equatoriale (3-3, 1-2), ou encore le Kenya du Français Sébastien Migné, également sélectionneur des A, sorti aux tirs au but par son voisin tanzanien après deux 0-0. Madagascar revient de loin De son côté, à l’issue d’un déplacement effectué dans des conditions catastrophiques, Madagascar a eu chaud contre le Mozambique, mais malgré la défaite, les deux buts inscrits en seconde période ont permis à la sélection insulaire de se qualifier grâce au nombre de buts marqués à l’extérieur (1-0, 2-3). Ça passe aussi pour le Burundi, qui a confirmé sa victoire face au Soudan du Sud (2-0, 2-1) et le Togo, qui a remporté son derby face au Bénin (0-0, 1-0). Aucun souci en revanche pour le Mali qui a encore cartonné la Guinée Bissau (3-0 après le 4-0 de l’aller). Rendez-vous fin septembre pour les matchs aller du dernier tour qualificatif. Les résultats du premier tour retour des éliminatoires du CHAN 2020 (en gras les qualifiés, entre parenthèses, le score de l’aller) Joués dimanche Afrique du Sud 0–3 Lesotho (2-3) Ethiopie 4–3 Djibouti (1-0) Mozambique 3–2 Madagascar (0-1) Zimbabwe 3–1 Maurice (4-0) Soudan du Sud 1–2 Burundi (0-2) Kenya 0–0 (1-4 tab) Tanzanie (0-0) Namibie 0–0 Comores (2-0) Mali 3–0 Guinée-Bissau (4-0) Togo 1-0 Bénin (0-0) Guinée équatoriale 2–1 Tchad (3-3) Joués samedi Ouganda 4–1 Somalie (3-1) Zambie 3–2 Botswana (0-0) Angola 1–1 (4-5 tab) Eswatini (1-1) Mauritanie 2–1 Cap-Vert (0-0) Sénégal 3–0 Liberia (0-1) Notons que le Cameroun est qualifié d’office en tant que pays-hôte et qu’un certain nombre de sélections étaient exemptées de premier tour. Par ailleurs, la Centrafrique a été qualifiée sur tapis vert suite au forfait de Sao Tomé et Principe. Sur le même sujet : les affiches du dernier tour des éliminatoires
>> Lire la suite

CHAN 2020 : renversant, le Sénégal rejoint la Guinée, la Mauritanie qualifiée - Afrik-Foot (Sun, 04 Aug 2019)
Cinq matchs du premier tour retour des éliminatoires du CHAN 2020 avaient lieu ce samedi. Mal embarqué après sa défaite 1-0 à l’aller, le Sénégal a bien réagi en disposant 3-0 du Liberia à domicile pour valider son billet pour le dernier tour des qualifications qui verra les Lions A’ se frotter à la Guinée en septembre-octobre. Ça passe aussi pour la Mauritanie, qui s’est défaite 2-1 du Cap Vert à domicile après le 0-0 de l’aller. Les Mourabitounes locaux affronteront le vainqueur de Mali-Guinée Bissau (4-0 pour les Maliens à l’aller) lors du dernier tour. Si l’Ouganda a cartonné en étrillant la Somalie 7-2 en score cumulé, l’Angola est en revanche tombé de haut en étant sorti aux tirs au but par l’Eswatini. Suite de ce premier tour retour dimanche avec 10 matchs au programme. Programme et résultats du premier tour retour des éliminatoires du CHAN 2020 (en gras les qualifiés, entre parenthèses, le score de l’aller) Joués samedi Ouganda 4–1 Somalie (3-1) Zambie 3–2 Botswana (0-0) Angola 1–1 (4-5 tab) Eswatini (1-1) Mauritanie 2–1 Cap-Vert (0-0) Sénégal 3–0 Liberia (0-1) Dimanche 4 août Afrique du Sud – Lesotho (2-3) Ethiopie – Djibouti (1-0) Mozambique – Madagascar (0-1) Zimbabwe – Maurice (4-0) Soudan du Sud – Burundi (0-2) Kenya – Tanzanie (0-0) Namibie – Comores (2-0) Mali – Guinée-Bissau (4-0) Togo – Bénin (0-0) Guinée équatoriale – Tchad (3-3) Notons qu’un certain nombre de sélections sont exemptées de premier tour et que la Centrafrique a été qualifiée sur tapis vert suite au forfait de Sao Tomé et Principe.
>> Lire la suite

Mondial 2022 : le tirage au sort des éliminatoires en direct - Afrik-Foot (Mon, 29 Jul 2019)
Dix jours après avoir procédé au tirage au sort des éliminatoires de la CAN 2021, la Confédération africaine de football (CAF) effectue ce lundi celui du tour préliminaire des qualifications à la Coupe du monde 2022 à partir de 10h GMT (12h en France) à son siège du Caire. Ce Mondial aura lieu du 21 novembre 2022 au 18 décembre 2022 au Qatar et sera le dernier à 32 équipes avant le passage à 48. Etape 1 : tour préliminaire Avant le tirage au sort, les 54 nations africaines engagées ont été réparties en deux groupes en fonction de leur classement FIFA. Les 26 équipes les mieux classées sont exemptées de premier tour et entreront directement en phase de groupes, tandis que les 28 équipes les moins bien classées commenceront par disputer un tour préliminaire en matchs aller/retour. Les 14 équipes les mieux classées joueront contre les 14 équipes les moins bien classées (le premier match se jouera sur le terrain des équipes les moins bien classées). Les affiches du tour préliminaire Ethiopie-Lesotho Somalie-Zimbabwe Érythrée-Namibie Burundi-Tanzanie Djibouti-Eswatini Botswana-Malawi Gambie-Angola Liberia-Sierra Leone Maurice-Mozambique Sao Tomé et Principe-Guinée Bissau Soudan du Sud-Guinée Equatoriale Comores-Togo Tchad-Soudan Seychelles-Rwanda Matchs aller-retour entre le 2 et 10 septembre 2019. Etape 2 : la phase de groupes (le tirage au sort aura lieu ultérieurement, sans doute en septembre) 40 équipes seront en lice (les 26 équipes les mieux classées au classement FIFA + les 14 qualifiés du tour préliminaire). Elles seront réparties en 10 groupes de 4 équipes qui s’affronteront lors de 6 journées (les groupes seront tirés au sort à partir de 4 chapeaux en fonction du classement FIFA). Les chapeaux probables (non-officiels) qui seront utilisés pour composer les groupes : Pot 1 : Sénégal, Tunisie, Nigeria, Algérie, Maroc, Egypte, Ghana, Cameroun, RDC, Côte d’Ivoire Pot 2 : Mali, Burkina Faso, Afrique du Sud, Guinée, Cap Vert, Ouganda, Zambie, Bénin, Gabon, Congo Pot 3 : Madagascar, Niger, Libye, Mauritanie, Kenya, Centrafrique + les 4 qualifiés du tour préliminaire les mieux classés Pot 4 : les 10 équipes les moins bien classées issues du tour préliminaire Etape 3 : les barrages A l’issue de la phase de poules, les 10 vainqueurs de groupes s’affronteront en barrages sous la forme de matchs aller/retour à l’issue d’un tirage au sort composé de deux pots (les 5 équipes les mieux classées au classement FIFA et les 5 équipes les moins bien classées). Les 5 vainqueurs de ces doubles confrontations seront qualifiés pour le Qatar.
>> Lire la suite

Publireportage/ Ecobank Côte d'Ivoire équipe les taxis de ETCP avec sa solution de paiement électronique, EcobankPay - Abidjan.net (Fri, 23 Aug 2019)
Ecobank Côte d’Ivoire, filiale de Ecobank Transnational Incorporated, a signé ce vendredi 23 Août 2019 à l’hôtel Tiama un partenariat avec l’Entreprise de Transport Cissé et Partenaires (ETCP), membre du Groupe Ivoire Taxi. En vertu de cet accord, les taxis de la société ETCP seront dorénavant équipés de la solution de paiement électronique, EcobankPay, permettant aux usagers de régler leurs courses d’une façon simple et pratique en scannant le code QR présenté par le chauffeur de taxi. Représentant son directeur général, Seka Adonis, Directeur de la Banque des Grandes Entreprises et Investissements de Ecobank, a expliqué que «Ecobank Pay va offrir au partenaire ETCP des garanties certaines, notamment la disponibilité immédiate des fonds sur le compte de l’entreprise dès que le paiement est effectué; la réduction des risques liés à la manipulation d’espèces pour les chauffeurs et enfin la suppression des problèmes de monnaie lors des paiements des clients » La convention a été signée en présence des deux partenaires techniques de Ecobank, Visa & Mastercard, qui figurent parmi les leaders mondiaux des moyens de paiement électroniques. La signature de ce partenariat vient confirmer d’une part la volonté du groupe Ecobank d’offrir à sa clientèle des produits services adaptés à leurs besoins et d’autre part la détermination des acteurs du transport urbain à s’ouvrir au monde digital Le service EcobankPay est disponible pour tous types de commerçants sur l’ensemble du territoire national. Les clients doivent télécharger sur leurs téléphone l’application Ecobank Mobile, disponible sur Google Play et App Store. Ecobank Côte D’Ivoire est une filiale du Groupe Ecobank, le premier Groupe bancaire indépendant panafricain. Le Groupe est présent dans 36 pays africains à savoir : Afrique du Sud, Angola, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, Congo (Brazzaville), Congo (République Démocratique), Côte D’Ivoire, Ethiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée Equatoriale, Kenya, Libéria, Malawi, Mali, Mozambique, Niger, Nigeria, Ouganda, République Centrafricaine, Rwanda, Sao Tomé et Principe, Sénégal, Sierra Leone, Soudan du Sud, Tanzanie, Tchad, Togo, Zambie et Zimbabwe. Le Groupe emploie 20 000 personnes ressortissant de 40 pays dans plus de 1 200 agences et bureaux.
>> Lire la suite

CHAN 2020 : Sénégal et Afrique du Sud défaits, Madagascar s’impose - Afrik-Foot (Mon, 29 Jul 2019)
Le premier tour aller des éliminatoires du CHAN 2020 (l’équivalent de la CAN pour les joueurs locaux) se poursuivait dimanche avec 7 matchs au programme. Plus parvenu à se qualifier pour la phase finale de la compétition depuis 2011, le Sénégal a encore déçu en s’inclinant 1-0 au Liberia. Les Lions devront renverser la vapeur samedi au retour à la maison. Déception aussi pour l’Afrique du Sud qui s’incline 3-2 au Lesotho. Les 2 buts inscrits à l’extérieur permettent cependant aux Bafana Bafana d’espérer avant la manche retour à la maison. Match nul et vierge en revanche dans les derbies Bénin-Togo et Tanzanie-Kenya (0-0). Pas de vainqueur non plus, mais beaucoup de buts en revanche lors de Tchad-Guinée Equatoriale (3-3). Petite option enfin prise par Madagascar qui s’impose 1-0 à domicile face au Mozambique. Programme et résultats du premier tour aller : Zone Centre Centrafrique-Sao Tomé (en attente du résultat) Tchad 3-3 Guinée Equatoriale Zone Ouest B Bénin 0-0 Togo Zone Ouest A Guinée Bissau 0-4 Mali (Moussa Koné X2, Issiaka Samake, Cheick Tidiane Niang) Cap Vert 0-0 Mauritanie Liberia 1-0 Sénégal Zone Centre-Est Djibouti 0-1 Ethiopie Burundi 2-0 Soudan du Sud Somalie 1-3 Ouganda (Patrick Kaddu 45e+3 sp, Mustafa Kizza 64e et Taddeo Lwanga 83e pour l’Ouganda) Tanzanie 0-0 Kenya Zone Sud (2e tour) Comores 0-2 Namibie (Elmon Ukondja Kambidou 68e, Dynamo Fredericks 88e) Botswana 0-0 Zambie Eswatini 1-1 Angola Madagascar 1-0 Mozambique Lesotho 3-2 Afrique du Sud Lundi 29, Maurice-Zimbabwe
>> Lire la suite

CAN 2021 : Le tirage au sort des éliminatoires - Football365 (Fri, 19 Jul 2019)
La Confédération africaine de football a procédé au tirage au sort des éliminatoires de la CAN 2021, ce jeudi au Caire. Après un tour préliminaire qui verra les huit équipes les moins bien classées s’affronter en matchs aller-retour au mois d’octobre, les 48 équipes seront réparties en 12 poules de 4, dont les deux premiers seront qualifiés pour la phase finale, programmée au Cameroun. Les éliminatoires débuteront au mois de novembre prochain. Parmi les groupes à suivre, citons le A avec le Mali et la Guinée, le C avec le Ghana et l’Afrique du Sud, le D avec la RDC et le Gabon, le J avec la Tunisie, la Libye (qui recevait ces dernières années en… Tunisie) et la Guinée équatoriale, au douloureux souvenir de la CAN 2015… Quant aux finalistes de la CAN 2019, qui se termine demain vendredi, les deux sont tombés dans des groupes à leur portée : les Fennecs avec trois équipes d’Afrique australe (Zambie, Zimbabwe, Botswana) et les Lions de la Teranga avec leurs voisins bissau-guinéens, le Congo et l’Eswatini. La composition des 12 groupes : Groupe A : Mali, Guinée, Namibie, Liberia ou Tchad. Groupe B : Burkina Faso, Ouganda, Malawi, Soudan du Sud ou Seychelles. Groupe C : Ghana, Afrique du Sud, Soudan, Île Maurice ou Sao Tomé-et-Principe. Groupe D : RD Congo, Gabon, Angola, Djibouti ou Gambie. Groupe E : Maroc, Mauritanie, Centrafrique, Burundi. Groupe F : Cameroun, Cap-Vert, Mozambique, Rwanda. Groupe G : Egypte, Kenya, Togo, Comores. Groupe H : Algérie, Zambie, Zimbabwe, Botswana. Groupe I : Sénégal, Congo, Guinée-Bissau, Eswatini. Groupe J : Tunisie, Libye, Tanzanie, Guinée équatoriale. Groupe K : Côte d’Ivoire, Niger, Madagascar, Ethiopie. Groupe L : Nigeria, Bénin, Sierra Leone, Lesotho. Programme du tour préliminaire : Liberia – Tchad Soudan du Sud – Seychelles Île Maurice – Sao Tomé-et-Principe Djibouti – Gambie A voir aussi : >>> Toute l’actu de la CAN 2019
>> Lire la suite

CAN 2021: le tirage au sort complet des éliminatoires - RFI (Thu, 18 Jul 2019)
La Coupe d’Afrique des nations 2019 n’est pas encore terminée que l’on se projette déjà vers la prochaine, prévue dans deux ans au Cameroun (si le pays est, cette fois, bien en mesure d’en assurer l’organisation, ce qui n’était pas le cas cette année et ce qui a conduit à confier cette tâche à l’Égypte). Demain, vendredi 19 juillet, on saura qui du Sénégal ou de l’Algérie succèdera au palmarès aux Lions indomptables camerounais, sacrés en 2017. Mais ce jeudi 18 juillet, on connaît déjà le programme des éliminatoires de la CAN 2021. Le tirage au sort a été effectué au Caire, en marge de l’Assemblée générale de la Confédération africaine de football (CAF), qui a notamment décidé mercredi que les finales de la Ligue des champions et de la Coupe de la Confédération ne se joueront plus sur deux matches aller-retour mais sur un seul match en terrain neutre. Les 52 nations visant une place dans les 24 participantes à la prochaine CAN connaissent désormais leur destinée. Tour préliminaire : 8 engagés, 4 élus (7 et 15 octobre) Un tirage au sort a d’abord été réalisé entre les huit équipes les moins bien classées au classement Fifa : le Liberia (153e), Maurice (157e), la Gambie (161e), le Soudan du Sud (168e), le Tchad (176e), Sao Tomé-et-Principe (185e), les Seychelles (194e) et Djibouti (195e). Comme pour la campagne de qualifications pour la CAN 2019, l’Erythrée (202e) et la Somalie (202e) ne sont pas engagées. Ce tirage au sort vise à établir un tour préliminaire afin de ne garder que quatre équipes, qui disputeront ensuite la phase éliminatoire avec les 48 autres. Au mois d’octobre 2019 (les 7 et 15 octobre), ces huit nations vont s’affronter sur le format d’une double confrontation aller-retour : Liberia-Tchad Soudan du Sud-Seychelles Maurice-Sao Tomé-et-Principe Djibouti-Gambie Eliminatoires : 48 prétendants répartis dans 12 groupes (du 11 novembre 2019 au 17 novembre 2020) Une fois le tour préliminaire achevé, la campagne de qualification pour commencer pleine. Les 48 équipes sont réparties dans 12 groupes comportant chacun 4 équipes. Les deux premiers de chaque groupe iront au Cameroun pour la 33e CAN en juin et juillet 2021. GROUPE A Mali Guinée Nambie Vainqueur de Liberia-Tchad GROUPE B Burkina Faso Ouganda Malawi Vainqueur de Soudan du Sud-Seychelles GROUPE C Ghana Afrique du Sud Soudan Vainqueur de Maurice-Sao Tomé-et-Principe GROUPE D RDC Gabon Angola Vainqueur de Djibouti-Gambie GROUPE E Maroc Mauritanie République centrafricaine Burundi GROUPE F Cameroun (pays organisateur, déjà qualifié, mais quand même engagé dans les éliminatoires) Cap Vert Mozambique Rwanda GROUPE G Egypte Kenya Togo Comores GROUPE H Algérie Zambie Zimbabwe Botswana GROUPE I Sénégal Congo Guinée-Bissau eSwatini GROUPE J Tunisie Libye Tanzanie Guinée Equatoriale GROUPE K Côte d’Ivoire Niger Madagascar Ethiopie GROUPE L Nigeria Bénin Sierra Leone Lesotho
>> Lire la suite

São Tomé-et-Príncipe – Patrice Trovoada : « À l'ADI, nous avons péché par excès de confiance - Jeune Afrique (Mon, 19 Nov 2018)
Sortie renforcée des législatives, l’opposition menace de confisquer le poste de chef de gouvernement à l’Action démocratique indépendante, au pouvoir depuis 2014. Au pied du Pico Cão Grande, la vie politique n’est pas un long fleuve tranquille. Depuis son indépendance en 1975, São Tomé-et-Príncipe a souvent été secoué par les crises. La dernière, en cours, a déjà fait une victime : le Premier ministre sortant, Patrice Trovoada, dont le mandat de quatre ans arrive à son terme le 19 novembre et qui, malgré la victoire de son parti aux dernières élections législatives, ne cherchera pas à être reconduit. Le 7 octobre, l’Action démocratique indépendante (ADI) a certes obtenu une majorité relative avec 25 sièges sur 55, mais l’opposition est revigorée : le Mouvement de libération de São Tomé-et-Príncipe (MLSTP) en a remporté 23 et réclame les clés du pouvoir, arguant d’une alliance avec une coalition qui, elle, en a gagné cinq. Il a tenté de faire intervenir le président, Evaristo Carvalho (qui joue essentiellement un rôle d’arbitre), mais en vain pour l’instant. « Un homme de consensus » à trouver « Cette alliance ne s’est pas formée avant les élections, objecte Patrice Trovoada. Il lui est donc impossible, selon la Constitution, de gouverner. L’ADI a gagné. C’est à elle de présenter un Premier ministre. » Rencontré à Paris le 6 novembre, Trovoada reconnaît néanmoins que ses adversaires « pourront créer une coalition parlementaire [l’Assemblée sera installée le 22 novembre] et, s’ils s’entendent, bloquer l’action du nouveau gouvernement ». Cette situation pourrait conduire à un épisode vécu deux fois déjà par Patrice Trovoada, en 2008 et en 2012 : une motion de censure contre le prochain Premier ministre et l’organisation d’élections anticipées. Comment l’ADI en est-elle arrivée là ? « Peut-être avons-nous péché par excès de confiance. Nous pensions que notre bilan suffirait. » L’ADI a moins communiqué que ses adversaires, il en convient aujourd’hui. La crise couvait d’ailleurs depuis plusieurs mois. En juin, un coup d’État a été déjoué. Ce projet devait conduire à l’assassinat du Premier ministre. Depuis, Patrice Trovoada a créé une commission au sein de l’ADI pour consulter davantage la société civile, l’Église et l’opposition. Il confie aussi vouloir « trouver, au sein du parti, un homme de consensus pour conduire le prochain gouvernement ». >>> À LIRE – Coup d’État à São Tomé-et-Prìncipe : les dessous de l’opération « Àguia » Discours « populistes » Il défend pourtant son bilan qui est, selon lui, salué par la plupart des organisations internationales. São Tomé est passé du statut de « pays à faible revenu » à celui de « pays à revenu intermédiaire », selon la Banque mondiale, et le revenu par habitant s’est hissé de 1 763 dollars à 2 068 dollars, selon le FMI. « L’opposition a rétorqué qu’elle ne croyait pas les indices internationaux. C’est tout de même étrange, dans un État extrêmement dépendant de l’aide extérieure ! » En revanche, l’inflation – de 6 % en moyenne ces quatre dernières années – a provoqué l’augmentation du coût de la vie. La hausse de la fiscalité ainsi que le manque d’accès à l’eau et à l’électricité ont été pointés du doigt. Ces réformes, Patrice Trovoada les assume, y compris celle – très controversée – de la justice. Les attaques de l’opposition ? Des discours « populistes » : « Nous avons tenu nos promesses et amorcé la transformation du pays. Nous devions continuer et aller plus loin, dans la formation des Santoméens, dans les privatisations et la responsabilisation des agents publics. Certains ont eu peur et ont été flattés par les promesses du MLSTP. » Patrice Trovoada (Sao Tome et Principe), Premier ministre. A Paris, le 07.11.2018. Photo : Vincent Fournier/JA © Vincent Fournier/JA Nous demandons aux Chinois que 70 % de la main-d’œuvre soit locale. Pour l’instant, ils tiennent leur engagement, mais nous manquons de main-d’œuvre bon marché Sa rupture avec Taïwan et son rapprochement avec Pékin, en 2015, ont permis de lancer de vastes projets, financés par des dons chinois. C’est le cas d’un futur port de pêche et de l’agrandissement de l’aéroport. Mais la plupart de ces investissements ont peu d’impacts sur l’emploi. « Nous demandons aux Chinois que 70 % de la main-d’œuvre soit locale. Pour l’instant, ils tiennent leur engagement, mais cela ne sera peut-être pas le cas demain car nous manquons de main-d’œuvre bon marché. Le temps politique n’est pas le temps économique. Un hôtel se construit en deux ans, mais la formation peut prendre le double. » La période d’incertitude qui s’ouvre, avec une Assemblée potentiellement aux mains de l’opposition, risque de ralentir certains projets. Si Patrice Trovoada reste confiant quant au lancement des travaux de l’aéroport en 2019, ceux du port pourraient être retardés. À l’en croire, l’arrivée de compagnies pétrolières ne sera pas remise en question : BP et Total (accompagnée de l’angolaise Sonangol) viennent de signer des contrats d’exploration. Et les discussions avec Shell en sont déjà à un stade avancé. >>> À LIRE – São Tomé-et-Prìncipe : le changement, c’est tout le temps Terrain glissant Le développement du secteur pétrolier n’était pourtant pas sa priorité. En 2015, Patrice Trovoada confiait à Jeune Afrique que les premiers retours d’exploration étaient « assez modestes » : « Cela arrivera un jour, quand les techniques d’exploration en eau profonde se seront améliorées. Mais est-ce vraiment dans notre intérêt ? Préserver notre environnement et le mettre en valeur est plus pérenne. » Mais les importants revenus que pourrait générer ce secteur ne peuvent être ignorés, alors que le chef du gouvernement jugeait en 2016 qu’un budget de 250 millions de dollars par an suffirait à faire vivre correctement les Santoméens. Arrivera-t-il à rester longtemps loin de la scène politique ? Rien n’est moins sûr Les nombreux soubresauts politiques que connaît l’archipel le font s’interroger : la République parlementaire est-elle adaptée ? Ne faudrait-il pas revoir la Constitution et passer à un régime présidentiel ? Deux mandats de quatre ans sont-ils suffisants ? « Certaines réformes ne peuvent aboutir dans ce laps de temps. Soit il y a un large consensus pour qu’il y ait une continuité, soit vous trouvez une alchimie pour diriger plus longtemps. » Le terrain est glissant. La « continuité » est un argument commode pour confisquer le pouvoir… « Elle ne doit pas servir à justifier une absence de démocratie », rassure-t-il. Arrivera-t-il à rester longtemps loin de la scène politique ? Rien n’est moins sûr. Des Espagnols dans le coup L’enquête sur le projet de coup d’État déjoué en juin est terminée. Elle a mis au jour l’implication de mercenaires espagnols. Trois d’entre eux ont été interpellés sur le territoire santoméen. « Des personnalités situées à un niveau sensible de notre État sont également concernées, y compris au sein de la garde présidentielle, de la police et de l’opposition, explique Patrice Trovoada. À l’analyse des communications, il y a tout lieu de penser que certains mercenaires avaient des contacts avec des membres des institutions de l’État espagnol. » São Tomé-et-Príncipe a obtenu l’aide judiciaire du Portugal (sur la base d’un accord de coopération existant) et a fait une demande similaire à l’Espagne, qui n’a toujours pas répondu favorablement. « Les recherches autour des communications ont été fructueuses. Pour le financement, c’est une autre paire de manches, raison pour laquelle nous avons demandé l’aide de Madrid. »
>> Lire la suite