previous
com[COM INT] communication interneinterne
agf magazine
next

monographie agf logo (Assurances générales de France)
monographie synthétique

Le groupe AGF était la troisième compagnie d'assurance de France.

A partir de 2009, la marque AGF a définitivement disparu au profit d’Allianz.
logos agf et allianz
Principaux repères
En 1818, Martin d'André, un grand négociant international parisien, censeur à la Banque de France et président du Tribunal de commerce, décide de regrouper dans une seule et même compagnie d'assurance une société d'assurance spécialisée dans les risques d'incendies, une autre dans l'assurance maritime et une troisième dans l'assurance vie. Il crée ainsi la
Société Anonyme des Assurances Générales. Parallèlement, cette même année est fondée pour 30 ans la Compagnie Française du Phénix. Les bouleversements et les crises de la première moitié du XXe siècle n'ont pas d'impact négatif pour les compagnies d'assurance.
Le Phénix et les Assurances générales s'adaptent, créent de nouveaux produits pour de nouveaux risques comme les accidents, la maladie ou le vol. Elles touchent de nouveaux publics : notamment les foyers à revenus modestes, les personnels des entreprises, les agriculteurs, etc.

L'après-guerre
A la fin de Seconde Guerre mondiale, le gouvernement du général De Gaulle crée la Sécurité sociale. Il nationalise les grands secteurs de l'économie et en particulier l'assurance. Les Assurances générales et le Phénix deviennent propriété de l'Etat. En 1968, toutes les compagnies d'assurance nationalisées sont
réparties en quatre grands groupes : l'UAP, le Gan, la MGF-Mutuelles du Mans et enfin les AGF qui réunissent les Assurances générales et le Phénix.

La période récente
Cette situation prévaudra jusqu'aux années 1990 avec deux évolutions majeures.
D'abord, en juin 1996, le retour au statut privé, l'Etat cèdant 51 % de ses parts. Un an plus tard, la compagnie fusionne avec l'assureur allemand Allianz AG et mène
à bien le rapprochement d'Athéna et d'Allianz France. Le groupe AGF devient alors la troisième compagnie
d'assurance de France. A partir de 2009, la marque AGF a progressivement disparu au profit d'Allianz.


carte des implantations d’AGF en 2008


implantations d'Allianz dans le Monde (2008)



(rédaction: juin 2006 / mise à jour : février 2021 )



contexte logo (Assurances générales de France)
contexte des interventions

1999
2001

internationalisation et nouveaux métiers

L'année 2000 aura été une année charnière dans le développement du groupe,. Celui-ci s’est dès lors engagé dans de nouveaux métiers stratégiques, en développant la gestion d'actifs, en mettant toute sa puissance pour s'installer dans le nouveau monde de “la Netéconomie“, et en prenant une position de leader mondial dans le domaine de l'assurance crédit et de l'assistance.
En 2002, “Les AGF“ ont changé de nom, devenant “AGF“ tout simplement, à la 3ème personne du masculin singulier.

La marque a totalement disparu au profit d’Allianz à partir de 2009.




prestations logo (Assurances générales de France)
prestations réalisées par Bruno Cargnelli

1999
2001

pour
logo (Assurances générales de France)
agence : l’agence : logo l’agence
image magazine d'entreprise / presse interne : agf magazine (agf | presse interne) agf magazine


Collaboration rédactionnelle régulière à “AGF Magazine“, magazine interne à destination des réseaux salariés et courtage, et à sa déclinaison informatique “AGF I”.

sujets couverts: vie du groupe, évolutions métiers,développement international, diversification,gestion de la tempête de 1999…
wikipedia
voir document

[1999 - 2001 ]


pour
logo (Assurances générales de France)
agence : l’agence : logo l’agence
image magazine d'entreprise / presse interne : agf magazine-supplément informatique (agf | presse interne) agf magazine-supplément informatique


Collaboration rédactionnelle régulière au supplément informatique d’AGF Magazine,"AGF I", destinée à diffuser une culture informatique basique aux collaborateurs du groupe.

Publication d’une série d’articles sur l’impact du passage à l’an 2000 et à l’euro.
wikipedia
voir document

[1999 - 2001 ]


pour
logo (Assurances générales de France)
agence : l’agence : logo l’agence
image documents institutionnels / : agf documents institutionnels (agf | ) agf documents institutionnels


Rédaction de documents d’information et de suivi de la fusion Allianz / AGF / PFA: intérêt / avantages concrets, mise en œuvre.
wikipedia
voir document

[2000 ]




documents logo (Assurances générales de France)
documents


publications documents réalisés par Bruno Cargnelli
vidéo documents vidéo
audio documents audio
diaporama images

documents logo (Assurances générales de France)
article et documents de Bruno Cargnelli



previous
com[COM INT] communication interneinterne
agf magazine

organisation:

logo (Assurances générales de France)

secteur:

finance icone FIN

période:

1999 - 2001


logo agf magazine
[DOC MAE] magazine d'entreprise / agfmagazine d'entreprise / presse interne
[DOC PER] périodicité / bimestriel périodicité : bimestriel
[DOC LAN] langue / français langue(s): français
[DOC PAG] pagination / 36 pages pagination : 36 pages
[DOC LEC] audience / 20000 audience : 20000
Bruno Cargnelli Bruno Cargnelli | agence: l’agence : logol'agence [1999 - 2001]
next




images logo (Assurances générales de France)
images

previous AGF_img 01
logo des AGF à la Défense (Paris) (2000) •>lien image
next
AGF_img 01
AGF_img 02
AGF_img 03
AGF_img 04
AGF_img 05

video logo (Assurances générales de France)
video

videoagf : video 01

agf | film publicitaire | l’hôtesse de l’air (2006)

videoagf : video 02

agf | film publicitaire | l’astronome (2007)

videoagf : video 03

agf | film publicitaire | lchérie! on est chez AGF?” (2007)

videoagf : video 04

film publicitaire | AGF devient Allianz | Allianz (2009)

videoagf : video 05

agf | film publicitaire institutionnel | Les patineurs (1992)



audio logo (Assurances générales de France)
audio

audioagf : audio 01
logo sonore AGF (2005-2009)



infos logo (Assurances générales de France) + d'infos concernant AGF

logo (Assurances générales de France) rss
dernières dépêches concernant Allianz
planet

Allianz est une société d'asssurance



chargement…













RSSNAME()


diaporama | agf  

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Google Alert - allianz OR Allianz OR AGF

Assurance auto : Ornikar Assurance recrute chez Axa (jeu., 06 oct. 2022)
Le néo-courtier fait évoluer sa stratégie de conquête du marché de l’assurance auto, sous l’impulsion de son directeur général Philippe Maso y Guell Rivet. Ce dernier a recruté des acteurs d’expérience, tous passés préalablement par Axa, pour occuper les principales fonctions clés. Après plusieurs expérimentations dans le secteur de l’assurance, l’auto-école en ligne Ornikar (marque commerciale de Marianne Formation) s’apprête à passer à la vitesse supérieure pour conquérir des parts de marché en auto. L’arrivée de Philippe Maso y Guell Rivet (ex-Axa, Aviva, Covéa) à sa direction générale, révélée par l’Argus en mars 2022, symbolise ce changement de cap. Pour ce faire, Ornikar Assurance a également procédé à plusieurs recrutements d’acteurs historiques du secteur : l’Argus a eu confirmation de trois arrivées ces dernières semaines. Trois historiques d'Axa aux commandes Frédéric Artru va ainsi en piloter la souscription, puisqu’il est devenu head of pricing and offer le 1er septembre dernier. Il a débuté sa carrière en 1997 aux AGF (désormais Allianz), avant d’arriver chez Aviva (désormais Abeille) fin 2008 : il y a notamment été directeur des assurances du particulier en 2012 et directeur technique d’Aviva Eurofil en 2014. Il est enfin passé par Axa entre 2016 et 2022, où il était responsable de la politique technique et du développement du marché des assurances automobile et moto. Pierre Vasserot, de son côté, est à la tête de la gestion de sinistres et du service client d’Ornikar Assurance depuis le début de l’été : il avait préalablement conseillé le néo-courtier pendant quelques mois. Jusqu’alors, il était un pur produit Axa, puisqu’il est rentré dans le groupe en 1999 en tant que directeur technique dans plusieurs bureaux régionaux (Asie, Brésil puis Portugal jusqu’à 2006) avant d’arriver en France. Il y a été directeur des engagements puis directeur du contrôle de gestion en dommages entre 2008 et 2013, avant de repartir à l’international (responsable du centre de relation client de Direct Assurance au Maroc entre 2013 et 2016, puis directeur général d’Axa Algérie entre 2017 et 2021). Guillaume Gorge, enfin, a eu une carrière de trente années chez Axa, débutée en tant qu’actuaire junior en 1992 en Espagne. Il a travaillé notamment au groupe, au sein d'Axa Global Re et Risk Management et des fonctions techniques groupe ainsi qu'en Espagne, Canada, Belgique et France, où il était directeur technique et de l'offre IARD particulier pro entre 2016 et 2020. Depuis mars dernier, cet actuaire agrégé conseille Ornikar Assurance pour en affiner sa politique de tarification, au cœur du modèle du néo-courtier.
>> Lire la suite

Borussia Dortmund vs Bayern Munich: diffusion en direct, chaîne de télévision, nouvelles de ... (Thu, 06 Oct 2022)
Note : L'entrée du flux est défectueuse.
>> Lire la suite

Juventus Turin v Maccabi Haifa News, 05/10/2022, Ligue des champions | Goal.com (Thu, 06 Oct 2022)
Contactez-nous Conditions d'utilisation Politique de confidentialité Paramètres privés Carrière App Goal App Goal Goal Live Goal Live Mercato OM Copyright © 2022 Goal (France) - Tous droits réservés. Les informations diffusées sur Goal (France) ne peuvent pas être republiées, rediffusées, réécrites ou redistribuées sans l'autorisation écrite de Goal (France)
>> Lire la suite

Incidents à l'Allianz Riviera lors de Nice-Cologne: cinq arrestations en Allemagne (Thu, 06 Oct 2022)
La police allemande a procédé à cinq arrestations et mené hier une série de perquisitions dans l’enquête sur des affrontements avant le match de Coupe d’Europe entre l’OGC Nice et le FC Cologne le 8 septembre. Des appartements à Cologne, Hürth, Pulheim et Bergisch Gladbach ont été perquisitionnés, a annoncé dans un communiqué la police de Cologne. 16 personnes suspectées dont 3 multirécidivistes Au total, les domiciles de 16 suspects, dont trois multirécidivistes, ont été perquisitionnés, a précisé dans l’après-midi la police, ajoutant que cinq d’entre eux, visés par des mandats d’arrêt, avaient été interpellés. Les 16 suspects étaient inscrits au fichier des supporters violents. 15 sont des supporters ultras, selon la police. Les enquêteurs ont saisi lors de ces perquisitions des matraques, ainsi que les téléphones des suspects, a détaillé lors d’une conférence de presse, le directeur de la police judiciaire, Michael Esser, assurant que la police ne comptait pas "en rester là". 32 blessés et 4 hospitalisés Les enquêteurs se sont notamment appuyés sur l’analyse d’images vidéos pour identifier les suspects. Le 8 septembre à Nice, avant le coup d’envoi de ce match de la première journée de la Ligue Europa Conférence, plusieurs centaines de supporters cagoulés aux couleurs du club allemand, sur les plus de 8.000 présents ce soir-là, avaient provoqué de violents incidents en envahissant la tribune présidentielle pour aller en découdre avec leurs homologues niçois. Lors de ces incidents, qui s’étaient déroulés dans les tribunes de l’Allianz-Riviera, 32 personnes avaient été blessées et quatre hospitalisées.
>> Lire la suite

Angel Di Maria s'excuse d'avoir "manqué de respect" à la Juventus - 90min (Thu, 06 Oct 2022)
Angel Di Maria a vécu une superbe soirée hier à l'Allianz Stadium. Auteur de 3 passes décisives lors du match face au Maccabi Haifa (victoire 3-1 de la Juventus), le Fideo est ensuite revenu sur son expulsion face à Monza en conférence de presse. Le joueur argentin a tenu à s'excuser. Angel Di Maria régale de nouveau. 3 passes décisives et le trophée de meilleur joueur du match en poche pour l'ancien joueur du Paris Saint-Germain après sa sublime prestation face au Maccabi Haifa. Malheureusement pour Max Allegri et la Juventus, le Fideo sera suspendu pour le choc face à Milan ce samedi suite à son carton rouge reçu face à Monza en Serie A avant la trêve internationale. Au micro de Sky Italia, le numéro 22 bianconero est revenu sur cet épisode, il a tenu à s'excuser auprès de ses coéquipiers et du club italien. "Absent face à Milan ? Je suis vraiment désolé de ne pas être là, mais je le mérite. Je regrette ce qui s’est passé, c'est un manque de respect pour le club et pour moi-même, je vais essayer de ne plus jamais répéter ce geste." La Juventus était dos au mur avant la réception du Maccabi Haifa à l'Allianz Stadium, Angel Di Maria a lui répondu présent. L'Argentin a offert ses 3 premières passes décisives de la saison en Ligue des Champions avec la Vieille Dame, il aurait même pu offrir une quatrième si Dusan Vlahovic n'avait pas loupé son face à face en seconde période. Le natif de Rosario a analysé sa prestation et celle de son équipe après le match au micro de Sky Italia "Sur le plan personnel, cela ne fait aucune différence. L’important, c’est le groupe, ça été un excellent match. J’ai aidé l’équipe à gagner. C'est une deuxième victoire avec 3 buts marqués. Le plus important est de gagner, on s’est battu pour changer le résultat. J’essaie de faire mon travail, ce qui me rend heureux, de faire des passes décisives. Ça me rend heureux, je voulais jouer comme ça et j’ai réussi. Nous devons travailler dans ce sens pour marquer encore plus de buts." Si la Juventus souhaite encore se qualifier pour les huitièmes de Champion's League, une victoire mardi prochain au Stade Sammy-Ofer face au Maccabi Haifa sera vitale avant le déplacement à Lisbonne et la réception du PSG. Écoutez Top 90, l’émission de 90min dans laquelle on débat foot sous forme de top listes ! Rankings, XI combinés, Frankenplayer, à chaque épisode nos avis pour établir à la fin la liste ultime. Dans ce septième épisode avec Davy DiamantQuentin Gesp et Alexis Amsellem,  on fait notre liste des 26 Bleus pour la coupe du monde 2022 !  ! Cliquez ici pour vous abonner au podcast Sujets Liés
>> Lire la suite

Chattez en direct l'action du 3ème tour de la Ligue des Champions (04/10) - Carmaux Actu (Thu, 06 Oct 2022)
Chattez en direct l'action du 3ème tour de la Ligue des Champions (04/10) - Carmaux Actu Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.Ok
>> Lire la suite

« Orienter les salariés vers le bon praticien au moment opportun » - L'Argus de l'assurance (Thu, 06 Oct 2022)
Pure player de la santé mentale, moka.care propose aux salariés des séances avec des spécialistes et aide les équipes RH à mettre en œuvre des actions pour réduire le stress en entreprise. Pierre-Étienne Bidon, cofondateur de la start-up, revient sur les synergies avec l’assurance. L’Argus de l’assurance. En quoi consiste l’offre de moka.care ? Pierre-Étienne Bidon. Lorsque nous nous sommes lancés en janvier 2020, avant le confinement, le sujet de la santé mentale était très peu évoqué. Pourtant, deux tiers de la population sont concernés par un déséquilibre mental et 80 % n’arrivent pas à en parler. Notre offre est globale, elle s’adresse aux équipes RH et dirigeantes autant qu’à leurs collaborateurs. Que leur propose votre société ? Aux premières, nous mettons à disposition un tableau de bord (dashboard) récapitulant en temps réel les données anonymisées concernant leurs collaborateurs pour identifier les enjeux de santé mentale les plus sensibles (équilibre vie pro / vie perso, stress, parentalité…). Nous mettons ensuite à disposition des RH un catalogue de formations certifiées pour prévenir et établir des actions dédiées. Pour les salariés, l’offre se décline en trois axes : des contenus de sensibilisation et d’information, un service d’orientation vers le bon praticien (sélectionné au sein de notre communauté de professionnels, et les premières sessions sont prises en charge par l’entreprise) et des séances de groupe en entreprise. Sur quelles technologies vous basez-vous pour vous différencier ? Nous nous appuyons sur deux supports : une application mobile proposant aux salariés des fonctionnalités variées (recomman­dation de contenus, prise de rendez-vous…) et, pour les services RH, ce dashboard qui agrège une quantité énorme de données afin de leur faire comprendre les thématiques de santé mentale qui posent problème dans l’entreprise. Les indicateurs qu’il contient sont d’ailleurs comparables avec ceux d’autres groupes du même secteur d’activité. Vous avez signé un partenariat avec Allianz. L’assurance est-elle un levier de développement ? L’enjeu majeur auquel doivent faire face les assureurs santé est celui de la commoditisation des services proposés, alors que les niveaux de remboursement sont assez proches d’un acteur à l’autre. S’emparer d’un sujet neuf comme la santé mentale permet de créer des différenciations massives : l’exemple d’Allianz, qui propose notre service en assurance prévoyance collective, est probant. Les assurés bénéficient de ces services et, par là même, cela nous ouvre la possibilité de couvrir plusieurs dizaines de milliers d’assurés en France qu’on ne pourrait pas accompagner en direct, car ce sont en majorité des travailleurs indépendants. La santé mentale devient un marché concurrentiel (lancement d’Alan Mind). Comment tirez-vous votre épingle du jeu ? C’est notre approche holistique qui fait notre force, ainsi que notre expérience : avec près de trois ans de recul et plus d’une centaine de sociétés accompagnées, notre expertise et notre expérience ne sont plus à démontrer. La santé mentale est notre seul et unique métier. Enfin, nous travaillons avec neuf approches différentes, dont la TCC (thérapie comportementale et cognitive) alors que d’autres se concentrent sur celle-ci.
>> Lire la suite

L'Europe cherche le bon dosage pour son mix macroéconomique - L'AGEFI (Thu, 06 Oct 2022)
L’European Finance Forum, organisé mercredi par L’Agefi, a été l’occasion de revenir sur l’articulation entre politique monétaire et budgétaire, dans un contexte de craintes sur la croissance et d’inflation persistante. A l’échelle mondiale, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ne prévoit pas de contraction, mais un ralentissement à 2% en 2023. En zone euro, en revanche, des récessions techniques sont attendues, en particulier pour l’Allemagne et l’Italie. Allianz Trade s’attend, avec les tensions sur l’énergie, à une contraction de 0,8% du PIB pour la région l’an prochain, qui pourrait toutefois s’aggraver avec le durcissement des conditions monétaires. « La politique monétaire est devenue restrictive plus tardivement en Europe, et les taux réels ne sont pas encore très hauts pour le moment, a souligné Mame Fatou Diagne, cheffe de division au département d’économie de l’OCDE, au cours d’une table ronde. Sans compter que les marchés du travail restent tendus et soutiennent les économies ». Risques A moyen terme, un pilotage fin est pourtant nécessaire pour éviter un atterrissage trop brutal. « La trajectoire de la croissance dépend à la fois des mesures fiscales de soutien et de la hausse des taux. Si la Banque Centrale Européenne (BCE) ne se coordonne pas avec les gouvernements européens, le danger est de se retrouver dans une situation similaire à celle du Royaume-Uni, a rappelé Ana Boata, responsable de la recherche macroéconomique et sectorielle d’Allianz Trade. Aujourd’hui, les risques sont à la baisse alors que tous les acteurs cherchent à éviter un choc négatif sur la croissance. » Le changement de régime de l’inflation, plus durable, oblige pourtant les banques centrales à agir, quitte à se focaliser sur la hausse des prix au détriment de la santé de l’économie. Signe des temps, la BCE a acté la fin du cadrage prospectif (forward guidance). « Il convient d’abord de revenir au taux neutre, 2% en termes nominaux, ce qui aura lieu d’ici la fin de l’année. Ensuite, la BCE prendra ses décisions meeting par meeting, s’est défendu Olivier Garnier, directeur général économie et international à la Banque de France. Nos modèles restent pertinents : ce sont les données qui sont utilisées qui sont incertaines et sensibles au temps ». La nouvelle approche n’empêche pas les banques centrales de rester contraintes dans leurs décisions. Marge limitée D’une part, les volumes de dette souveraine progressent. Un soutien fiscal à l’économie est d’autant plus important qu’il permet de lisser l’impact du choc d’offre, ce que la banque centrale ne peut faire. Se pose pourtant à terme la question de la soutenabilité de ces efforts budgétaires, en particulier si les taux remontent trop vite. « Les plans de soutien des gouvernements doivent être ciblés, encadrés dans le temps, bien conçus et bien expliqués » aux marchés pour éviter un choc, a précisé Jean Lemierre, président de BNP Paribas. Un plan crédible de baisse de l’endettement est aussi nécessaire. Au risque, sinon, de se retrouver dans une situation de dominance fiscale, la BCE étant contrainte d’assurer la solvabilité des Etats au détriment de ses autres objectifs. De l’autre côté, les risques financiers ne sont pas négligeables : l’exemple de la Grande-Bretagne a remis en lumière les incertitudes associés aux marchés de produits dérivés et les mécanismes d’appel de marge. Et si les banques sont bien mieux capitalisées qu’en 2008, les acteurs non bancaires sont devenus plus importants. Comme pour les Etats, les intervenants s’interrogent sur une possible « dominance financière » : les marges de manœuvre de la BCE seraient limitées par l’importance prise par le soutien les marchés et les efforts pour éviter une déstabilisation. La question est donc celle de la poursuite et du rythme du resserrement monétaire, une fois le taux neutre atteint. « Tout dépend des plans budgétaires, résume Ana Boata, qui s’attend à un pivot de la BCE en 2023. Les risques, en particulier financiers, sont très élevés : la BCE ne pourra pas relever les taux trop rapidement et devra laisser un tampon de liquidité sur les marchés ». Charge à l’institution et aux gouvernements de trouver le bon dosage, entre gestion de l’inflation et stabilité économique.
>> Lire la suite

Nominations : Gesip, AMG, IGS, Quai d'Orsay - Le Moci (Thu, 06 Oct 2022)
Gesip : Gesip, association d’industriels français et internationaux spécialisée dans la sécurité industrielle, vient d’annoncer la nomination de Cyril de Coatpont (notre photo) au poste de Président. Ayant commencé sa carrière chez Schlumberger Wireline and Testing en 1995 en tant qu’ingénieur de terrain Wireline au Pérou et en Equateur, Cyril Coatmont a ensuite rejoint Total où il a effectué sa carrière à différents postes successifs. Nommé directeur des Projets et de la construction de la branche raffinage-chimie du groupe énergétique jusqu’à l’été 2021, il rejoint en septembre 2021 la holding de la société en tant que vice-président Santé et sécurité au travail. Créée il y a 70 ans, Gesip regroupe 60 industriels spécialisés désireux d’améliorer la sécurité industrielle, issus des secteurs du gaz, du pétrole, de la chimie, du traitement des eaux et des déchets. L’association souhaite se développer sur de nouveaux secteurs comme l’hydrogène. AMG : ce groupe minier polymétallique d’exploration et d’exploitation minière coté à la bourse de Paris vient d’annoncer la nomination de Mohamed Ourriban au poste de directeur des Opérations Groupe. Cet ingénieur marocain affiche 34 ans de carrière dans le secteur minier, la plupart du temps à l’international en Amérique latine et en Afrique. Ces cinq dernières années, selon un communiqué d’AGM, il a occupé la fonction de directeur général de la plus grande mine d’or du Burkina Faso pour le groupe canadien Iamgold. En plus de son expérience opérationnelle, Mohamed Ourriban a travaillé sur l’ingénierie des projets et a dirigé la recherche minière au sein de Corem (Comité de coordination des centres de recherche en mécanique), en partenariat avec des universités au Canada. IGS : Le Groupe IGS, qui fédère des associations indépendantes spécialisée dans la formation initiale, supérieure, et professionnelle, vient d’annoncer la nomination de Fady Fadel, jusqu’à présent directeur de l’American Business School of Paris, au poste de directeur délégué à l’international à compter du 1er octobre 2022. Dans ce cadre, il aura pour mission d’élaborer et de déployer la stratégie pour accompagner le développement et le rayonnement international du Groupe IGS et en particulier, le déploiement de l’offre, le recrutement, la mobilité des apprenants du groupe et l’accueil d’étudiants internationaux au sein de ses établissements et centres de formation, le développement de partenariats stratégiques avec les universités et campus à l’étranger. Quai d’Orsay : Olivier Richard, ministre plénipotentiaire, a été nommé chef de service à l’administration centrale du ministère de l’Europe et des affaires étrangères pour exercer les fonctions de directeur général adjoint de la Mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international. Il secondera ainsi Aurélien Lechevallier, à la tête de cette direction.
>> Lire la suite