précédente prec entreprise next suivante                                  multimedia 

The Walt Disney Company

 

back2futurel'entreprise
diaporamadiaporama videovidéo/pub soundaudio  docdocuments

 


 

info en continu/dernière dépêche concernant l'entreprise   - voir les autres dépêches

.........................................................................................................................

This RSS feed URL is deprecated (jeu., 15 nov. 2018)
This RSS feed URL is deprecated, please update. New URLs can be found in the footers at https://news.google.com/news
>> Lire la suite

The Walt Disney company
communication/media-divertissement

The Walt Disney Company l'entreprise


The Walt Disney Company est une société américaine créée en 1923 par Walt Disney. Elle est aujourd'hui l'un des plus grands groupes de divertissement au monde, présent dans l'industrie des médias (journaux, radios, télévision, internet), du cinéma (films d'animation et films avec acteurs, avec leurs produits dérivés), et dans l'industrie du tourisme et des loisirs à travers ses spectacles, ses parcs d'attractions, ses hôtels et ses bateaux de croisière.

La société a été relocalisée le 11 février 1987 dans l'État du Delaware pour des raisons fiscales, comme de nombreuses sociétés américaines. Tant que les activités de l’entreprise déclarée dans le Delaware sont situées en dehors des limites de cet état de la côte Est des États-Unis long de 161 km et large de 48, la taxation appliquée est forfaitaire (env. 300 €/mois).
Le siège social est en Californie à Burbank.

Disney est un groupe international diversifié, dont l’activité se décompose en quatre segments :
•la production cinématographique (studios),
• les médias,
• les parcs et lieux de loisirs,

The Walt Disney Company Les studios et le divertissement

La division des studios et divertissement, la société Walt Disney Studios Entertainment (ex Buena Vista Entertainment) se compose de différentes sociétés de cinéma, de musique et de théâtre. Le Walt Disney Motion Pictures Group regroupe les studios de cinéma avec Walt Disney Pictures (pour les longs métrages), Touchstone Pictures, Hollywood Pictures et Miramax qui comprend la division Dimension Films.
Walt Disney Pictures est subdivisé en Walt Disney Animation Studios, Pixar Animation Studios et Disneynature. Le groupe possède ainsi un important catalogue de films dont la distribution est assurée par Walt Disney Studios Entertainment.
Le Disney Music Group est La division musicale comprend les labels Walt Disney Records, Mammoth Records, Lyric Street Records et Hollywood Records. Le Buena Vista Theatrical Group est la division "théâtre et spectacles" comprend Walt Disney Theatrical Productions qui produit des comédies musicales principalement à Broadway et Walt Disney Creative Entertainment qui gère les spectacles des parcs Disney mais qui dépend aussi d'une autre filiale Walt Disney Imagineering. Buena Vista Publishing Group regroupe les intérêts de Disney dans l'édition des livres. Toutefois Disney Publishing Worldwide est rattachée à Disney Consumer Products.
La diffusion des productions est assurée au travers de Buena Vista Home Entertainment et de Buena Vista International. Ainsi les ventes de DVD de Disney et des autres studios sont associées à cette division et non à celle des produits de consommation. La branche Disney Live Family Entertainment assure la production de Disney on Ice et Disney Live.

firml’entreprise contextle contexte des interventions prestaprestations réalisées par Bruno Cargnelli tophaut de page typewritermenu général  

The Walt Disney Company Les médias et réseaux

Cette division regroupe tout ce qui est lié à la communication et aux médias. Disney a fusionné le 6 février 2007 les différentes entités de promotion et de publicité dans le domaine des média en un seul groupe, le Disney Media Advertising Sales and Marketing Group, cela regroupe la télévision, internet, la radio et la presse La télévision et la radio La Walt Disney Company a regroupé en 2004 ses nombreuses filiales de télévision, réseaux câblés et radio en une importante division, le Disney-ABC Television Group qui gère la production, la diffusion et les revenus des programmes de télévision et de radio des différentes filiales de Disney. La branche de télévision câblée développe et gère les abonnements des réseaux câblés des différentes filiales de Disney. Le groupe ABC Television Network possède 225 stations aux États-Unis d'American Broadcasting Company, dont ABC News, société de production de contenu informatif pour la télévision, la radio et internet, ABC Kids qui gère les programmes jeunesses d'ABC, ABC Daytime qui gère les programmations de la journée, ABC Entertainment, ABC Family. Disney a aussi diversifié son offre à l'international avec par exemple ABC1 une chaîne généraliste lancée en 2004 en Angleterre

La syndication et la production télévisée est opérée depuis Walt Disney Television Animation qui assure la production de dessins animés Disney pour la télévision. Elle comprend Walt Disney Television International, Disney-ABC Domestic Television (ex Buena Vista Television, pour les États-Unis), Buena Vista International Television (programmes diffusés sur 1300 chaînes de 240 pays), ABC Television Studio (ex Touchstone Television), Walt Disney Television (aussi nommé Disney Channel Worldwide) comprenant Disney Channel (25 chaînes), Toon Disney (9 chaînes), Playhouse Disney (8 chaînes), Disney Cinemagic, Jetix, Hungama, 25% de GMTV, producteur d'émissions pour ITV.
Le réseau Radio Disney, associé à ce groupe depuis juillet 2006. Les chaînes détenues de manière plus ou moins importante sont SOAPnet, Lifetime Entertainment et A&E Disney a revendu fin novembre 2006 à Comcast ses parts dans E! Entertainment. La division réseau comprend aussi Citadel Communications, depuis 2006, cette filiale ABC Radio a été "vendue" à Citadel Communications, une filiale à 57% de Disney qui est attachée à la division Télévision et Radio. ESPN est un réseau de télévision consacré aux sports

   L'édition
   La filiale littéraire comprend la maison d'édition de Disney Hyperion books et Disney Publishing Worldwide qui est rattachée aux produits de consommation.

   Internet et Téléphonie
   On retrouve aussi dans la division média et réseau le Walt Disney Internet Group, la division internet de Disney, issue d'Infoseek, et toutes ses filiales dont les sites oscar.com et nba.com. Cette division était durant les années 1999 à 2003 une branche à part de la Walt Disney Company, une cinquième division. Elle comprend aussi dorénavant les produits de téléphonie dont Disney Mobile et Mobile ESPN.
The Walt Disney Company Les parcs à thèmes
La société Walt Disney Parks and Resorts, qui gère les parcs à thèmes, regroupe aux États-Unis les complexes de parcs et hôtels de Disneyland Resort et Walt Disney World Resort ainsi que les ESPN Zone. Disney possède aussi un tiers du capital d'Euro Disney SCA, propriétaire et gérant du Disneyland Resort Paris ouvert depuis 1992 et près de la moitié de Hong Kong International Theme Parks, propriétaire et gérant du Hong Kong Disneyland Resort qui a ouvert en septembre 2005. Le complexe de parcs et hôtels de Tokyo Disney Resort est sous franchise auprès de OLC Group qui racheta en 2002 Disney Store Japan.
Cette division comprend aussi Disney Cruise Line, une compagnie de croisière, Disney Vacation Club, une société de partage d'appartement/villa, et Walt Disney Imagineering, une société qui gère la création des parcs et lieux de loisirs. Disney a récemment lancé aux États-Unis un service de voyages organisés. Depuis la vente des Disney Store à The Children's Place (société de vente de vêtements pour enfants), la boutique Disney Store de la 5e Avenue à New York est passé sous le contrôle de la division des parcs.
Disney propose également depuis le début des années 1990 un programme de mariage au cœur des parcs à thèmes, Disney's Fairy Tale Weddings.

firml’entreprise contextle contexte des interventions prestaprestations réalisées par Bruno Cargnelli tophaut de page typewritermenu général  


The Walt Disney Company Les produits dérivés (Consumer products)
Cette division appelée Disney Consumer Products regroupe les droits sur les produits dérivés ainsi que la boutique Disney en ligne rebaptisée Disney Direct associé à la VPC, Disney Catalog. Les produits sont aussi bien des vêtements que du matériel informatique en passant par les jouets, les livres (Disney Publishing Worldwide) ou les jeux vidéo (Disney Interactive). Mais les supports de média (DVD, CD et autres) sont associés à la division Buena Vista Entertainment. La société Disney Entreprises, celle qui apparaît sur les « copyrights » (droits de propriétés) est une branche de cette division: la majorité des productions de Disney est protégée à la fois par la propriété artistique et par la propriété intellectuelle (les productions étant également déposées en tant que marques commerciales).
Le bureau des marques commerciales et brevets américains recensaient en 2007 plus de 524 marques commerciales associées à "Disney" . Elle gère également les Disney Store en Amérique du Nord et en Europe Les bénéfices des « Disney Store » japonaises sont placés dans cette division depuis 2001. Celles des États-Unis étaient placés dans cette division entre 2004 et 2008 en raison de leurs ventes à The Children Place. Autres activités Disney possède depuis la fin des années 1970 plusieurs avions de lignes (une dizaine) qu'elle louait à Delta Airlines. La faillite de cette dernière en septembre 2005, aura indirectement coûté environ 100 millions de dollars à Disney. Disney a en effet indiqué que son investissement dans la location d'avions s'élevait au 1er janvier 2005 à 157 millions de $ :103 millions avec Delta Airlines et de 54 millions avec FedEx La Walt Disney Company possède par ailleurs ses propres établissements bancaires de type coopérative, la Partners Federal Credit Union pour Disneyland Resort en Californie et la Vista Federal Credit Union pour le reste des États-Unis. Elle possède aussi une société de capital risque nommée Steamboat Ventures. La société a créé en Floride une réserve naturelle la Disney Wilderness Preserve de plus de 45 km².

firml’entreprise contextle contexte des interventions prestaprestations réalisées par Bruno Cargnelli tophaut de page typewritermenu général  


The Walt Disney Company Actionnariat
La Walt Disney Company est majoritairement détenue par * des investisseurs institutionnels FMR Corporation (FIDELITY MANAGEMENT & RESEARCH CORP), State Street Corporation, Barclays Global Investors UK Holdings Ltd, Vanguard Group, Legg Mason Inc, Southeastern Asset Management Inc., State Farm Mutual Automobile Insurance Co, Jennison Associates Llc, Wellington Management Company (1,73%) ou AXA. * des fonds de pensions américains California Public Employees’ Retirement System (CalPERS), le New York State Common Retirement Fund, l'American Federation of State, County and Municipal Employees Pension Funds (AFSCME) ou l'Illinois State Board of Investment. * des fonds d'investissements Waddell & Reed, Inc (6%) ou le Wells Fargo Advantage Funds (6%) sont présents au capital. Depuis janvier 2006 Steve Jobs, fondateur et PDG d'Apple, Inc., possède 3,7 milliards de dollars en actions, soit plus de 2% du capital, suite au rachat de son autre société, Pixar, et devient ainsi la première personne privée détentrice d'actions. Le deuxième actionnaire individuel est Michael Eisner qui possède 14 millions d'actions (1,7%). La Kingdom Holding Company, la holding du Prince Alwaleed, possède depuis 2000 une participation évaluée alors à 50 millions de $.

Filiales
American Broadcasting Company (ABC), ESPN, Walt Disney Pictures,, Walt Disney Parks and Resorts, Pixar
Effectifs (2008) : 135 000

Capitalisation : 43,523 milliards d'euro €
Chiffre d’affaires : 37,8 milliards de $ (2008)
Résultat net : 8,4 milliards de $ (2008)
Principaux concurrents Time Warner, News Corp, Viacom, CBS



The Walt Disney Company Principaux repères
Les débuts
L'entreprise a été fondée le 16 octobre 1923 sous le nom Disney Brothers Studios par les frères Walt et Roy Disney, récemment installés en Californie afin de produire une série d’animation : “Alice Comedies“. Ce sera un succès et la société inaugurera de nouveaux studios en 1926.
En 1928, la création d’un nouveau personnage, Oswald le lapin chanceux, est un échec. Walt Disney est obligé de concevoir, avec l'aide du producteur et concepteur d’animation 'Ub Lwerks, un nouveau personnage : Mickey Mouse. Afin de marquer le coup, il synchronise l'animation avec du son. C’est pratiquement une première mondiale. Grâce au succès de Mickey Mouse, la société gagne assez d'argent pour se lancer dans la production d'une seconde série de courts-métrages : les “Silly Symphonies“. C'est cette seconde production qui différenciera définitivement Walt Disney de ses concurrents.. La société est rebaptisée Walt Disney Productions en 1929.
1932 - Dès 1932, Walt Disney Productions se lance dans un nouveau projet avec l'utilisation de la couleur. Seul United Artists accepte de distribuer la nouvelle série, “Silly Symphonies“. Disney arrive à obtenir une exclusivité de deux ans sur le procédé Technicolor®. “Des arbres et des fleurs“ sort dès 1933. En 1934, Disney prépare un premier long métrage d'animation “Blanche-Neige et les Sept Nains“. Il est approché un an plus tard, en 1935, par Kay Kamen. Ce dernier lui propose un contrat assurant à la société Disney au minimum 50000 $ par an de revenus sans rien dépenser, à la seule condition que Kamen conserve la moitié des gains. Kay Kamen devient l'agent gérant les produits dérivés des studios Disney. Rapidement il verse à Disney 2,5 million de $ par an, empochant la même somme
1937 – sortie fin 1937 de “Blanche-Neige et les 7 nais“, le premier long métrage d’animation * 1939 - En 1939, la société Disney crée le procédé Fantasound, précurseur du Dolby®, afin d'avoir un meilleur rendu du son pour le film "symphonique" Fantasia. Grâce au succès de Blanche-Neige un nouveau studio a été inauguré à Burbank. La Seconde Guerre mondiale modifie l'activité de l'entreprise. Les nouveaux studios sont réquisitionnés par l'armée. L’après-guerre
1945 - Après la fin du conflit, l'entreprise reprend ses activités. En 1949, à la mort de Kay Kamen, elle crée une filiale pour la gestion des produits dérivés, Walt Disney Enterprises ainsi que Walt Disney Publications qui regroupe entre autres les deux filiales pour les droits musicaux (Walt Disney Music Company en 1949 et Wonderland Music Company en 1951). La firme utilise des capitaux bloqués en Angleterre pour produire ses premiers films totalement en prise de vue réelle. Le premier est “L'Île au trésor“ sorti en 1950. Les succès se multiplient et Disney devient un groupe important.
1952 - En 1952, Walt Disney fonde avec ses propres deniers une nouvelle société pour une nouvelle activité, WED Enterprises qui se lance dans la conception du parc d'attractions Disneyland. En 1953, la société accroît son indépendance avec la création de Buena Vista Distribution, une filiale de distribution pour ses productions.
1954 - En 1954, afin d'obtenir de l'argent pour le parc Disneyland, Walt Disney accepte l'offre d'ABC de produire et présenter une émission de télévision. La société se lance alors dans ce nouveau média. En 1955, le parc Disneyland ouvre ses portes et donne les bases du concept de parc à thèmes.
1957 - Le 12 novembre 1957, l'action Disney est introduite en bourse au New York Stock Exchange. L'entreprise poursuit ses productions dans la télévision, l'animation et le cinéma. En 1964, elle décide d'augmenter la division parc à thèmes avec l'achat de terrains en Floride. Disney lance le projet de Walt Disney World.
1966 En 1966, à la mort de Walt Disney, son frère aîné Roy décide de poursuivre l'œuvre de son frère. Il inaugure le complexe de Floride en 1971 mais meurt juste après. La société se retrouve alors sans réel décideur.

années 1980 A partir des années 1980, l'entreprise retrouve un nouveau souffle. La division parc d'attractions inaugure un second parc en Floride, EPCOT, ainsi que le parc Tokyo Disneyland au Japon, en 1983. La division cinéma n'est pas en reste et sort en 1982 le film “Tron“, premier long-métrage utilisant des images de synthèse générées par l'informatique. La filiale Walt Disney Television est créée en 1983, ainsi que Disney Channel. Après avoir subi une tentative d'OPA et de vente en lots, la société accepte en 1984 l'entrée de groupes financiers dans son capital. Michael Eisner est nommé PDG et Frank Wells devient le directeur financier. La même année voit la naissance de la filiale Touchstone Pictures pour les films destinés au public adulte. Le 6 février 1986, la société prend le nom de The Walt Disney Company suite au changement de direction et d'actionnaires de 1984. A partir du milieu des années 1980, l'entreprise se diversifie et s'internationalise de plus en plus. Elle renoue aussi avec le succès pour ses films d'animation, “La Petite Sirène“ sort en 1989. Cette décennie voit l’ouverture du premier Disney Store (1987), la signature, en 1988, d'un contrat pour un parc en Europe, puis le rachat de Wrather Corp (terrains autour de Disneyland en Californie et du Disneyland Hotel) ainsi que la création de Walt Disney Records en 1989.

années 1990 Le début des années 1990 est une période faste pour la société qui a introduit l'action Disney au Dow Jones en 1991. Tout lui sourit : les films sont des succès ( “La Belle et la Bête“ (1991), “Aladdin“ (1992), “Le Roi Lion“ (1994)), ainsi que l'ouverture d'Euro Disneyland (1992), l'achat de Miramax (1992), la création des Mighty Ducks d'Anaheim (1993), la création de Disney Interactive (1994), l'achat de Capital Cities-ABC et de sa filiale ESPN (1995) et le lancement de Disney Cruise Line (1997). Cette période voit aussi la signature d'un contrat avec Pixar pour 6 films en animation de synthèse. Toutefois, dès 1994, la mort de Frank Wells et le départ de Jeffrey Katzenberg marquent le début de plusieurs déboires.
Le parc européen ne parvient pas à atteindre ses objectifs et la dette pèse sur le groupe. Les films d'animation tels que “Pocahontas“ (1995) n'ont pas le succès escompté. En 1997, Disney se lance dans l’Internet en entrant au capital de Starwave Corporation puis, en 1998 dans celui d'Infoseek. Ces investissements nécessitent la revente de plusieurs filiales dont l'activité presse d'ABC (Capital Cities en 1997 et Fairchild Publications en 1999) ou Ultraseek Corporation. En 1998, la société Disney alors divisée en trois partie Broadcasting, Creative Content et Parks and Resorts se réorganise en cinq division : Disney Media Networks, Walt Disney Studios Entertainment, Walt Disney Parks and Resorts, Disney Consumer Products et Walt Disney Internet Group (WDIG). La division des produits de consommation est issue de Creative Content qui comprenait alors toutes les productions qu'elles soient cinématographiques, télévisuelles, informatique ou de presse

The Walt Disney Company La période récente
1999-2001 marque un changement dans la progression de Disney. Plusieurs éléments en sont la cause. Le New Tomorrowland de Disneyland (1998) et le parc Disney's California Adventure (2001), voulus comme le nouveau paradigme de la qualité des parcs Disney, ne répondent pas aux attentes ni des fans, ni des simples visiteurs. Les magasins Disney Store sont aussi revendus (sauf en Europe). La fin de la bulle internet force Disney à revoir son activité liée à ce média. Le WDIG est alors intégré à la division Disney Media Networks. Les attentats du 11 septembre affectent profondément le secteur du tourisme et les parcs Disney voient chuter leurs revenus. De plus pendant cette période, l'audience du réseau ABC baisse. Afin de résoudre le problème d'ABC, Disney achète en 2005 Fox Family Worldwide, renommée plus tard ABC Family. Disney prend alors le contrôle de Jetix et profite de la situation pour lancer une campagne de restructuration de son activité de distribution télévisée: le nombre de chaînes Disney ou de filiales de la société explose. ABC, Disney Channel et ESPN passent de simple chaîne (une ou deux) à de véritables bouquets de chaînes déclinés dans plusieurs pays. Toutefois la société connaît à partir de 2004 des problèmes de direction.
2005 Michael Eisner, artisan de la relance des années 1980-90 est contesté sur ses dernières décisions. Le directoire décide de ne pas renouveler son poste de PDG pour 2005, Robert Iger est alors nommé président. Fin 2005, peu après l'ouverture d'un nouveau parc en Chine, Hong Kong Disneyland, Disney annonce que le rachat de Fox Family Worldwide s'élève à 5,2 milliards de $, somme supérieure à celle prévue initialement (moins de 4 Mds$). Disney décide parallèlement de racheter le studio d'animation Pixar en janvier 2006 (6 milliards de $) afin de mettre un point final à un conflit de renouvellement de contrat avec Pixar. Afin de relancer la rentabilité des différentes divisions du groupe, Iger lance un programme donnant plus d'indépendance et autorisant plus de relations entre les divisions. La division cinéma utilise des licences provenant des autres divisions. La division des parcs d'attractions lance de nouveaux services et fête le 50e anniversaire de Disneyland partout dans le monde avec une flopée de nouvelles attractions, tandis que la division des produits de consommation lance de nombreuses nouvelles gammes. Disney lance même un service de téléphonie mobile sous les noms Disney Mobile et Mobile ESPN. Toutefois Disney est obligé de "revendre" ABC Radio à ses autres actionnaires en la fusionnant avec Citadel Communications.
2007 Mobile ESPN n'arrive pas à trouver son public et se transforme en un simple service dès février 2007. En 2007, en raison du manque de lisibilité de la marque Buena Vista existant pourtant depuis 1953, de nombreuses filiales sont rebaptisées. Disney a décidé de se réorganiser autour de trois marques principales ABC, Disney et ESPN.

2009 - août - Disney rachète Marvel et son catalogue de super-héros pour 4 Mds de dollars
( 2,7 Mds €).

Disney rafle Marvel pour 4 milliards de dollars

[ 31/08/09  - 15H31   - actualisé à 16:27:00  ] 1 commentaire(s)

The Walt Disney Company a donné son accord pour racheter le poids lourds des super héros, connu pour ses Iron Man, Spider Man, et autres X-Men. L'opération sera réalisée en cash et en actions.          

Spiderman - AFP/Yoshikazu Tsuno
Cliquez ici

Le groupe Walt Disney a donné son accord. Marvel Entertainment va passer dans son giron pour quelque 4 milliards de dollars.

La transaction sera réalisée en cash et en actions, les actionnaires de Marvel devant recevoir 30 dollars en cash pour chaque action, auxquels s'ajouteront une part d'action Disney (0,745 action Disney par titre Marvel détenu). Au final, cette offre représente 50 dollars par action Marvel, selon le cours de clôture de Disney vendredi à  la Bourse de New York, "soit 4 milliards de dollars", précise un communiqué.

Disney réalise cette opération alors que Marvel peut se targuer d'avoir enregistré, aux cours des dernières années, de véritables records au box-offices mondiaux, avec plusieurs adaptations cinématographiques de ses célèbres BD. 

Ce rachat va surtout lui permettre de s'adjoindre plusieurs milliers de personnages supplémentaires, parmi lesquels figurent les plus connus des super héros des comics américains, à l'instar d'Iron Man, Spider Man, et autres X-Men.

Disney fait valoir l'opportunité stratégique d'intégrer Marvel "à son portefeuille sans égal d'actifs dans le divertissement et à une structure d'entreprise qui permet de maximiser la valeur des actifs créatifs via de multiples plates-formes" de diffusion. "Disney est la structure parfaite pour le catalogue fantastique des héros Marvel, au vu de (s)a capacité à développer la création de contenus et les activités sous licence", souligne pour sa part patron de Marvel, Ike Perlmutter.

Avec ses filiales, le groupe Walt Disney constitue aujourd'hui l'un des principaux poids lourds planétaires du divertissement. Présent dans les média, les parcs d'attraction, les studios de cinéma et de télévision et les produits dérivés, il est à la tête d'un chiffre d'affaires annuel de quelque 38 milliards de dollars.

De son côté, Marvel a construit depuis 70 ans un univers de 5.000 personnages. Le groupe est aujourd'hui présent l'édition, le divertissement, les licences et le cinéma

A New York, après l'annonce, l'action Disney perdait 0,89% à 26,60 dollars tandis que celle de Marvel bondissait de 26,75% à 48,99 dollars.

Les Echos

firml’entreprise contextle contexte des interventions prestaprestations réalisées par Bruno Cargnelli tophaut de page typewritermenu général  
The Walt Disney Company contexte des interventions

En 1997 Disney a lancé une collection éducative: Disney Magic English, destinée à donner des bases d’anglais aux enfants tout en s’amusant. La rubrique Alladin’s discoveries était destinée à découvrir des expressions idiomatiques et des particularités culturelles du monde anglo-saxon.

firml’entreprise contextle contexte des interventions prestaprestations réalisées par Bruno Cargnelli tophaut de page typewritermenu général  
prestaThe Walt Disney Company prestations réalisées par Bruno Cargnelli
agence: l'agence [1996 -> 1998]
””
Collaboration rédactionnelle à une méthode d’apprentissage de l’anglais destinée aux enfants Disney Magic English. Rédaction d’une trentaine de rubriques Alladin's discoveries, visant à apprendre en s’amusant des expressions idiomatiques.


firml’entreprise contextle contexte des interventions prestaprestations réalisées par Bruno Cargnelli tophaut de page typewritermenu général  

documentsarticles et documents

rédigés par Bruno Cargnelli


précédente prec entreprise next suivante      tophaut de page  typewritermenu général

The Walt Disney Company

 

 

back2futurel'entreprise
diaporamadiaporama videovidéo/pub soundaudio  docdocuments

 

videovidéo / pub

video de promotion Disney Magic English - exemple (en Espagnol)

film publicitaire Disney Magic English - (en Italien) 1999


précédente prec entreprise next suivante      tophaut de page  typewritermenu général

The Walt Disney Company

 

 

back2futurel'entreprise
diaporamadiaporama videovidéo/pub soundaudio  docdocuments

 

info en continu/dernières dépêches

....................................................

This RSS feed URL is deprecated (Thu, 15 Nov 2018)
This RSS feed URL is deprecated, please update. New URLs can be found in the footers at https://news.google.com/news
>> Lire la suite

Jam City et Disney s'allient pour créer de nouveaux jeux mobiles - Siècle Digital (Thu, 15 Nov 2018)
Siècle Digital Jam City et Disney s'allient pour créer de nouveaux jeux mobiles Siècle Digital La société de jeux mobiles Jam City a annoncé s'associer pour plusieurs années avec la firme Disney. Et ce, afin de développer de nouveaux jeux mobiles avec pour personnages les héros des films d'animation Walt Disney Animation et Global Pixar. Disney : signe un contrat avec Jam City pour des jeux mobilesZonebourse.com Même sur mobile, développer des jeux vidéo n'intéresse plus DisneyGamekult Disney aurait abandonné le développement de jeux en internejeuxvideo.com 9 autres articles »
>> Lire la suite

Disney nous dévoile un trailer émouvant du film Dumbo - Le Journal du Geek (Thu, 15 Nov 2018)
Le Journal du Geek Disney nous dévoile un trailer émouvant du film Dumbo Le Journal du Geek Le studio Disney continue à dérouler sa programmation. Alors que le film Jean-Christophe et Winnie est déjà au cinéma et que Mary Poppins sort le mois prochain, c'est le film Dumbo qui révèle une nouvelle bande annonce. Réalisé par Tim Burton, ... Le Dumbo de Tim Burton confirme sa mignonnerie dans une ...Le HuffPost Dumbo, le Disney de Tim Burton : une nouvelle bande-annoncesortiraparis DUMBO : la bande-annonce du film Disney de Tim Burton avec ...FilmsActu 54 autres articles »
>> Lire la suite

Marvel : comment la franchise est devenue la machine à cash de ... - Les Échos (Tue, 13 Nov 2018)
Les Échos Marvel : comment la franchise est devenue la machine à cash de ... Les Échos Disney a trouvé un filon. Il va l'exploiter en multipliant les sorties et les déclinaisons. Un modèle qu'il applique aussi à Pixar et à Star Wars, depuis son rachat de LucasFilms pour 4,05 milliards de dollars en 2012. Mais là où la licence Star Wars ... et plus encore »
>> Lire la suite

Exclu à vie de Disney pour une affiche pro-​​Trump - L'essentiel (Thu, 15 Nov 2018)
L'essentiel Exclu à vie de Disney pour une affiche pro-​​Trump L'essentiel Mickey ne fait pas de politique et ne rigole pas avec ses hôtes récalcitrants. Un ex-marine de 49 ans vient d'en faire l'amère expérience. Dion Cini a été définitivement banni de Disney World, en Floride, après avoir exhibé la semaine dernière une ... et plus encore »
>> Lire la suite

Que nous réserve Disney +, le service de streaming de Disney? - Le HuffPost (Fri, 09 Nov 2018)
Le HuffPost Que nous réserve Disney +, le service de streaming de Disney? Le HuffPost CINÉMA - Cela fait déjà plusieurs mois que Disney prépare son propre service de streaming, calqué sur le modèle de Netflix. Ce jeudi 8 novembre, les premières annonces officielles autour de cette plateforme du géant américain permettent d'envisager les ... Disney lancera son offre anti-Netflix fin 2019Les Échos Star Wars, Marvel, Pixar… Disney sort l'artillerie lourde pour ...LCI On en sait (beaucoup) plus sur le service de streaming de DisneyLe Point OZAP -20minutes.fr -Les Inrocks -Disney+ 142 autres articles »
>> Lire la suite

VIDÉO - Découvrez l'émouvant hommage d'un dessinateur Disney à ... - RTL.fr (Wed, 14 Nov 2018)
RTL.fr VIDÉO - Découvrez l'émouvant hommage d'un dessinateur Disney à ... RTL.fr Gary Andrews et sa femme étaient mariés depuis treize ans. En octobre 2017, il était en voyage à Vancouver quand il apprend qu'elle est malade d'une septicémie. Alors qu'il entre chez lui en urgence, elle décède brutalement. Cette histoire, il a voulu ...
>> Lire la suite

«Toy Story 4»: Pixar et Disney dévoilent le premier teaser - 20minutes.fr (Tue, 13 Nov 2018)
20minutes.fr «Toy Story 4»: Pixar et Disney dévoilent le premier teaser 20minutes.fr Disney a dévoilé ce lundi le premier trailer du quatrième volet de la saga de film d'animation Pixar Toy Story. Dans ce teaser, on découvre une farandole avec tous nos héros comme Woody, Buzz, Jessie, Rex, Mr et Mme Patate ou encore Zigzag, mais aussi ... "Toy Story 4" : Disney dévoile le premier teaser du film d'animation ...OZAP Toy Story 4 : Disney dévoile deux premières bandes annonces ...Momes.net 183 autres articles »
>> Lire la suite

« C'est notre Walt Disney » : le monde des comics rend hommage à ... - Le Monde (Tue, 13 Nov 2018)
Le Monde « C'est notre Walt Disney » : le monde des comics rend hommage à ... Le Monde Dans un communiqué, The Walt Disney Company et sa filiale Marvel ont bien sûr salué « la vie et la carrière de Stan Lee » et présenté leur « gratitude éternelle pour les exploits inégalables qu'il a accomplis dans leurs murs. A chaque fois que vous ... Marvel et Disney commentent la mort de Stan LeeIGN France 761 autres articles »
>> Lire la suite

Disney prépare une série sur Loki, l'anti-héros Marvel : tout ce que l ... - Numerama (Mon, 12 Nov 2018)
Numerama Disney prépare une série sur Loki, l'anti-héros Marvel : tout ce que l ... Numerama Le service de vidéo à la demande par abonnement que va lancer Disney à la fin 2019 aura de nombreux contenus exclusifs, en plus d'anciens films et séries pour nourrir son catalogue. Parmi les productions originales les plus attendues, il y en a deux ... et plus encore »
>> Lire la suite