précédente prec entreprise next suivante                                  multimedia 

Éditions Gallimard

 

back2futurel'entreprise
diaporamadiaporama videovidéo/pub soundaudio  docdocuments


 

info en continu/dernière dépêche concernant l'entreprise   - voir les autres dépêches

.........................................................................................................................

EDITION Chambord chez Gallimard - la Nouvelle République (mar., 25 avril 2017)
la Nouvelle République EDITION Chambord chez Gallimard la Nouvelle République Chambord, le rêve d'un roi », est le titre de ce nouvel ouvrage consacré au château de François 1er, édité par Gallimard début avril en partenariat avec le Domaine de Chambord (*). Hors-série de la célèbre collection Découvertes dont il reprend le ...
>> Lire la suite

Éditions Gallimard
communication/éducation Éditions Gallimard l'entreprise

Gallimard est une société d'édition indépendante qui a marqué durablement le paysage littéraire et intellectuel français. C'est le 3e éditeur français en termes de chiffre d'affaires (226 M€ de chiffre d'affaires en 2003).

Gallimard en chiffres
• 1 418 titres publiés ( 2003)
• Chiffres d'affaires : 226 millions d'euros
• 3e éditeur français, assez loin derrière Hachette (CA 2003 : 960 millions d'euros)
• Effectifs : 1 000 salariés
Les origines
Le 31 mai 1911, Gaston Gallimard prend la direction des Éditions de La Nouvelle Revue française (NRF) à la demande de ses créateurs : André Gide et Jean Schlumberger. André Gide, Paul Claudel et André Suarès inaugurent la nouvelle maison d'édition. D'autres grands noms de la littérature française viendront bientôt étoffer le catalogue : Marcel Proust, Jules Supervielle, André Malraux, Antoine de Saint-Exupéry…
En 1913, après une lecture superficielle, André Gide refuse le manuscrit de “À la recherche du temps perdu“ de Marcel Proust, quand l’éditeur Bernard Grasset accepte de le publier à compte d’auteur. À sa sortie, “Du côté de chez Swann“ rencontre un bon accueil critique. Gaston Gallimard cherche alors à débaucher Marcel Proust et y parvient en 1917. Cet épisode marque le début d’une longue rivalité entre les deux éditeurs.
En 1919, la maison d’édition est dissociée de la NRF (Jacques Rivière en prend la direction) et transformée en une société anonyme, la « Librairie Gallimard ». Celle-ci connaît son premier grand succès commercial avec le prix Goncourt obtenu par “À l'ombre des jeunes filles en fleurs“ de Marcel Proust. Elle commence aussi à publier des livres plus populaires, comme ceux de la collection « Les chefs-d’œuvre du roman d’aventures », qui permettent de compenser les pertes financières engendrées par la pure littérature. En 1921, Gaston Gallimard met en place un comité de lecture qui validera la qualité des choix éditoriaux. On y trouvera Benjamin Crémieux, Jean Paulhan, Louis-Daniel Hirsch ou encore, quelques années plus tard, André Malraux, Raymond Queneau et Jean Grosjean.
L’expansion
Gaston Gallimard tisse peu à peu un réseau de relations afin de découvrir les nouveaux auteurs français et étrangers, ou les débaucher quand il a été devancé par un concurrent. Cultivant l’amitié des jurés, il s’emploie également à monopoliser les prix littéraires :en quinze ans, il obtient la moitié des prix Goncourt. En 1932, Gaston Gallimard passe un accord de distribution exclusive avec les Messageries Hachette, ce qui assure à la maison une bonne visibilité sur les tables de libraires. En 1933, les Éditions de la Pléiade, fondées par Jacques Schiffrin avec la collaboration de Charles du Bos, sont intégrées aux Éditions Gallimard et deviennent la collection la « Bibliothèque de la Pléiade ». Schiffrin en reste le directeur jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Cette période est marquée par la multiplication et le renforcement des collections : collection de littérature étrangère (“ du monde entier “), d'essais, avec “La Bibliothèque des Idées“, de nouvelles avec la collection “Renaissance de la nouvelle“, dirigée par Paul Morand...Jean-Paul Sartre signe aussi dans cette maison d'édition.
Pendant le Front populaire, la maison d’édition est victime d’un attentat, qui aurait été commandité par l’organisation d’extrême droite “les Croix-de-feu“.
L’Occupation et l'après-guerre
Après l’Armistice de 1940, Gaston Gallimard doit céder la direction de la NRF à Pierre Drieu La Rochelle, auteur fasciste militant, et accepter de s’autocensurer contre un contingent de papier. L’attitude de l’éditeur est ambiguë pendant l’ocupation. Hébergeant dans ses locaux des réunions clandestines des Lettres françaises, fondées par Jean Paulhan, il publie dans le même temps des traductions de classiques allemands, comme Goethe, pour se concilier l’Occupant. Refusant avec habileté le pamphlet de Lucien Rebatet, “Décombres“, il n’hésite pas, dans sa proposition de rachat des Éditions Calmann-Lévy, à déclarer sa maison « aryenne à capitaux aryens ». Le suicide de Drieu La Rochelle et le soutien sans faille d’écrivains résistants permettent à Gallimard de protéger la librairie Gallimard de l’épuration qui suit la Libération.
Chargée de tous les péchés, la NRF est interdite de publication. Dans l'immédiat après-guerre, Gaston Gallimard tente de redonner à sa maison d'édition le dynamisme auquel elle était habituée. Naissent alors les collections « modernes » :
• La “Série noire“ dirigée par Marcel Duhamel
• La “Croix du Sud“dirigée par Roger Caillois
•“ Espoir “, d'Albert Camus
Les Éditions Gallimard marquent la scène littéraire en publiant les avant-gardes (Nathalie Sarraute, Maurice Blanchot, Georges Bataille...) et nombre d'écrivains marquants des années 1950 (Jean Genet, Eugène Ionesco, Jacques Prévert...). Les prix littéraires se multiplient, la maison explore tous les domaines de la création littéraire.
Claude Gallimard, le fils de Gaston, souhaite alors moderniser la maison d'édition. Il fait entrer de nouveaux dirigeants au sein de la société, développe le département du livre d'art en collaboration avec André Malraux, et celui des sciences humaines en s'associant à Pierre Nora. Au fil des années 1960, les Éditions Gallimard continuent à attirer les plus grands noms de la littérature française et étrangère : Modiano, Le Clézio, Kundera...
Le développement du groupe Gallimard
Soucieux de rester au premier plan de la scène éditoriale, Claude Gallimard pose les premières pierres du groupe Gallimard en rachetant successivement plusieurs autres maisons d'édition : Tel en 1949,  Denoël en 1951, La Table Ronde en 1957, Le Mercure de France en 1958.
En 1970, il met fin au contrat qui le liait à Hachette et fonde un an plus tard ses filiales de diffusion (le CDE) et de distribution (la SODIS).
firml’entreprise contextle contexte des interventions prestaprestations réalisées par Bruno Cargnelli tophaut de page typewritermenu général  
Les années 60 et 70 : les “poche“
Les premières idées d'une exploitation du fonds apparaissent. C'est l'époque des premiers poches avec la création de la collection “Idées“ en 1962 et “Poésie Gallimard“ en 1966. En 1972 apparaît la collection “Folio“ qui offrira de nouvelles perspectives de diffusion au catalogue littéraire de la maison.
Éditions Gallimard La période récente
Le 15 janvier 1976, à la suite du décès de Gaston Gallimard le 25 décembre 1975, Claude devient président des Éditions Gallimard. Il le restera jusqu'en 1988. Il laisse alors la direction de la société à son fils : Antoine, actuel PDG de la maison d'édition restée, jusqu'à aujourd'hui, indépendante.
En 1999, les éditions Gallimard entament des négociations avec la société Bibliopolis, maison d'édition électronique spécialisée dans la publication d'auteurs classiques sur le web, dans le but de créer une filiale qui serait nommée "Gallimard Numérique" ou "Gallimard Interactive", et de dynamiser ainsi le secteur de l'édition et du livre électroniques. Toutefois, ces négociations sont brutalement interrompues en l'an 2000, peu de temps avant leur aboutissement, et le projet de création d'un pôle d'édition électronique mettant en oeuvre les technologies développées par Bibliopolis est ainsi abandonné.
En janvier 2003, le groupe était détenu à 98% par la société Madrigall, elle-même détenue par la famille Gallimard et des actionnaires minoritaires dont BNP-Paribas à hauteur de 12,5 %
Collections Gallimard
 • La Collection blanche
• Folio (Folio Classique, Folio Policier, Folio SF, Folio 2€, Folioplus Classiques, Foliothèque...)
• Folio Junior qui édite les nombreuses séries des Livres-jeu
• Folio SF
• Futuropolis
• Quarto
• Série noire
• Verticales
• L'Un et l'Autre
• Pléiade
• Du monde entier
• Arcades
• Haute Enfance
• Le Promeneur
• L'Arpenteur
• Bibliothèque des Idées
• Bibliothèque des Sciences Humaines
• Bibliothèque de Philosophie
• Les Journées qui ont fait la France
• Témoins
• NRF Essais
• NRF Bio
• L'Esprit de la cité
• Connaissance de l'Orient
• Hors Série Connaissance
• L'Imaginaire
• Connaissance de l'inconscient
• Connaissance de l'Orient Revues
• L'Infini, ex Tel Quel 
• Le Débat
• Les temps Modernes
• La Nouvelle Revue Française


firml’entreprise contextle contexte des interventions prestaprestations réalisées par Bruno Cargnelli tophaut de page typewritermenu général  
Éditions Gallimard contexte des interventions

Contenu éditorial: animation du cercle Gallimard de l'enseignement. Portraits d'auteurs, présentation de collections et de thèmes de réflexion.

firml’entreprise contextle contexte des interventions prestaprestations réalisées par Bruno Cargnelli tophaut de page typewritermenu général  
presta Éditions Gallimard prestations réalisées par Bruno Cargnelli
agence: collaboration directe dircom [1998 -> 2002]
””
Collaboration régulière aux “Mots du Cercle“, publication pédagogique destinée au corps enseignant (Cercle de l’Enseignement Gallimard). Présentation de collections, portraits d’auteurs, présentation d’ouvrages et de thématiques.

documentsarticles et documents

rédigés par Bruno Cargnelli

précédente prec entreprise next suivante      tophaut de page  typewritermenu gén
Éditions Gallimard back2futurel'entreprise
diaporamadiaporama videovidéo/pub soundaudio  docdocuments

videovidéo / pub

vidéo à propos de “la fiction Fidel“ de Zoé Valdes / Gallimard 2009

vidéo à propos de Thierry Jonquet -“Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte“

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
précédente prec entreprise next suivante      tophaut de page  typewritermenu gén
Éditions Gallimard back2futurel'entreprise
diaporamadiaporama videovidéo/pub soundaudio  docdocuments

info en continu/dernières dépêches

....................................................

EDITION Chambord chez Gallimard - la Nouvelle République (mar., 25 avril 2017)
la Nouvelle République EDITION Chambord chez Gallimard la Nouvelle République Chambord, le rêve d'un roi », est le titre de ce nouvel ouvrage consacré au château de François 1er, édité par Gallimard début avril en partenariat avec le Domaine de Chambord (*). Hors-série de la célèbre collection Découvertes dont il reprend le ...
>> Lire la suite

Aurélien Masson, le patron de la «Série noire», claque la porte de ... - Le Figaro (mer., 05 avril 2017)
Le Figaro Aurélien Masson, le patron de la «Série noire», claque la porte de ... Le Figaro Masson est un enfant de la «Série noire». Il y est entré en juin 2000 en tant que lecteur pour le patron d'alors, Patrick Raynal. Il lui a succédé en 2004, et en 2005, Antoine Gallimard, le tout-puissant éditeur, l'a encouragé à procéder au lifting de ... Aurélien Masson sort de la “Série noire” et entre aux ArènesTélérama.fr Aurélien Masson ouvre un label polar aux éditions des ArènesActualitté.com 7 autres articles »
>> Lire la suite

Avec "Rêves de machines" chez Gallimard, Louisa Hall publie un ... - L'Usine Nouvelle (lun., 17 avril 2017)
L'Usine Nouvelle Avec "Rêves de machines" chez Gallimard, Louisa Hall publie un ... L'Usine Nouvelle "Rêves de machines" est le premier roman traduit en français de Louisa Hall, une auteure à suivre de très près. Dans cet ouvrage, elle raconte de façon originale et éclatée l'épopée de l'intelligence artificielle. Face à la solitude fondamentale de l ...
>> Lire la suite

S'abonner au Dauphiné Prémium - Le Dauphiné Libéré (dim., 14 déc. 2008)
Le Dauphiné Libéré S'abonner au Dauphiné Prémium Le Dauphiné Libéré Suivez toute l'actualité de votre région en continu sur le support de votre choix. Rester connecté avec les infos, images et vidéos à Grenoble, Annecy, Chambéry, Avignon, Valence, Gap et plus généralement en Isère, Savoie, Haute-Savoie, Ain, Drôme, ...
>> Lire la suite

7 raisons de craquer pour le texte du film Les Animaux Fantastiques - madmoiZelle.com (mar., 11 avril 2017)
madmoiZelle.com 7 raisons de craquer pour le texte du film Les Animaux Fantastiques madmoiZelle.com Le texte du film Les Animaux Fantastiques — écrit par J.K. Rowling — vient d'être publié chez Gallimard ! Fannyfique te donne 7 bonnes raisons de craquer pour ce bouquin. Cette vidéo a été réalisée dans le cadre d'un partenariat avec Gallimard. et plus encore »
>> Lire la suite

Consigny - Les haïkus d'un grand maître - Le Point (mer., 26 avril 2017)
Le Point Consigny - Les haïkus d'un grand maître Le Point C'est là sans doute qu'il lui a pris d'écrire des poèmes qui paraissent ces jours-ci chez Gallimard sous le titre « Un nuage après l'autre ». Parfois ce sont des méditations, parfois des souvenirs, ou des haïkus à la japonaise. C'est mélancolique ... et plus encore »
>> Lire la suite

De la vigne au vin - Le Parisien (ven., 31 mars 2017)
De la vigne au vin Le Parisien Les éditions Gallimard, en collaboration avec les vignerons de Chinon, viennent de publier un guide consacré à la Rabelaisie: pays à la fois imaginaire et bien réel entre Loire et Vienne où le vin coule à flots, sur les traces des héros de François ... et plus encore »
>> Lire la suite

Réécouter Germaine de Staël, penser sans frontières - France Culture (ven., 21 avril 2017)
France Culture Réécouter Germaine de Staël, penser sans frontières France Culture Et ne vaut-il pas mieux se livrer à tous les défauts que peut entraîner l'irrégularité de l'abandon naturel ? » - Germaine de Staël, De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales (1800), 2nde partie, chapitre IX, p. 301 ... et plus encore »
>> Lire la suite

L'esprit de «Nuit debout» est-il toujours en éveil? - RFI (ven., 31 mars 2017)
RFI L'esprit de «Nuit debout» est-il toujours en éveil? RFI Patrice Maniglier, philosophe et maître de conférences en Philosophie et Arts du Spectacle, à l'Université Paris Ouest - Nanterre La Défense. Il a coordonné le numéro de la revue Les Temps modernes, aux éditions Gallimard (décembre 2016), « Nuit debout ... et plus encore »
>> Lire la suite

Itinéraire d'une “pied rouge” dans le siècle - Causeur.fr (sam., 22 avril 2017)
Causeur.fr Itinéraire d'une “pied rouge” dans le siècle Causeur.fr Le nouveau roman d'Anne-Sophie Stefanini, Nos années rouges, résume un peu ce que fut le XXème siècle. L'engagement, la folle envie d'y croire, les rêves les plus audacieux, la foi qui bouscule les certitudes ; les idéologies qui devaient changer le ... et plus encore »
>> Lire la suite